Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Et Si Jean-Marie avait raison ???

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Estaminet courtois
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Tricolorix
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 28 Nov 2014
    Messages: 62
    Localisation: Fontenay Sous Bois - France

    MessagePosté le: 13/05/2016 20:38:03    Sujet du message: Et Si Jean-Marie avait raison ??? Répondre en citant

    Il en impose encore, le Menhir, le roc, ce vieux chef au verbe fort, aux paroles graves, aux mots lourds. Quand il parle, il est difficile de parer des coups qui atteignent à chaque fois leur cible.

    Il ne lui fallut pourtant que d’une seule phrase pour envoyer un avertissement à l’ensemble des patriotes, où qu’ils se trouvent, d’où qu’ils viennent, et de quel bord qu’ils soient.

    En ce premier mai 2016, tombait la foudre, en quelques mots :

    « Vous avez entendu sonner le tocsin, il signale que nous sommes en danger. »

    « Je le dis aujourd’hui avec gravité, et tristesse (…) La présidente du Front National sera battue au deuxième tour, et peut-être même au premier. »

    Encore lucide dans son discours du Premier mai, appuyé par un Roger Holeindre toujours aussi précis et puissant dans ses analyses, Force est de constater que pour le Front National, et surtout, pour Marine Le Pen, c’est loin d’être évident, et la partie est loin d’être gagnée. On pourrait se passionner pour un camp, ou pour l’autre, en pariant sur ceux qui auraient la raison de leur côté, et qui verraient juste, à un an de la présidentielle, ou en pensant que, en dépit des faits, Marine Le Pen eût un mince espoir de l’emporter…

    C’est clair. La victoire de Marine Le Pen en 2017 est loin d’être évidente. Du tout. Et en plus, elle est loin d’être faite. Bien modestement, avec mes mots, avec mes quelques arguments, je vais vous expliquer pourquoi :

    Rappelons d’abord les faits. 2011, Marine prend la tête du Front National. 2012, Sarkozy est battu par Hollande. FN entre 18 et 20% au premier tour.

    2014, déculottée mémorable pour toute la classe politique. Aux Européennes, le Front National explose tout. Malheureusement, je n’ai pas pu voter, aux Européennes. J’aurais bien aimé pouvoir le faire, et ainsi me délecter de la victoire de Marine, et de voir les gueules de tous les journaleux, éditorialistes, politicards vendus et collabos, qui ne voyaient pas arriver le raz de marée. Petit à petit, les Français commencent à comprendre. Pas tous, loin s’en faut, mais enfin, ceux qui ont le courage de se lever le matin pour aller bosser, ceux qui utilisent des transports en commun où tout, je dis bien tout, se dégrade (propreté, sécurité, efficacité, qualité du service…), Ceux, aussi, qui ont assisté, écoeurés, au pillage méthodique de la Place du Trocadéro, et des alentours, à l’occasion du sacre du Paris Saint Germain pour le titre de champion de France 2012-2013. Qatari Saint-Germain, comme on peut entendre, parfois. Un PSG dont l’emblème a été dénaturé, puisqu’on vous a collé une fleur de lys à la place du berceau qui se trouvait sous la Tour Eiffel, avec Paris écrit en Grand, à côté d’un Saint-Germain écrit en minuscule.

    Un PSG où les Boulogne-Boys ont cédé peu à peu la place à la racaille de Banlieue. Ici c’est Paris ? Ou Ici, c’est l’Algérie ? Bah… A voir les dernières saillies d’un Serge Aurier, par exemple, qui est réintégré après avoir insulté son entraîneur, ou encore, à voir le comportement de ses supporters, on peut légitimement se poser la question. Comme pour des matches avec L’Algérie, ou à l’occasion du Classico PSG / OM, il faut s’attendre à du grabuge, et éviter de traîner du côté du Parc des Princes, ou du Vélodrome, les soirs de match… Il est loin, le temps où l’on brandissait le drapeau Français dans les virages les plus sulfureux, notamment la tribune Boulogne… Pour autant, si on n’est pas là pour parler de balle au pied, se souvenir de ce triste spectacle peut vous motiver, les jours de scrutin…

    Non, Môssieur, moi, quand y a vote, je ne taquine pas le goujon. Je prends ma carte d’électeur et soulève mon cul du canapé pour aller leur dire ce que je pense, à ces gens-là.

    Bernard Anthony en avait parlé, de cette triste affaire, d’ailleurs, dans un de ses libres journaux, avec l’accent rocailleux et le propos acéré qu’on lui connaît. Merci à lui, car il a tellement bien décrit ce qui s’était passé ce jour-là…

    Motivés pour aller voter ? On l’était, à coup sûr, à l’occasion du mouvement contre le Mariage pour Tous. A l’époque, j’étais…

    Ailleurs…

    Infoutu de comprendre les raisons qui poussaient les gens à se mobiliser contre ce truc-là. Taubira, je ne la portais pas dans mon cœur, mais pour tout dire, je m’en foutais…

    J’ai arrêté de m’en foutre, quand je me suis rendu compte de la différence de traitement qu’il y avait entre les racailles de banlieue du PSG et les manifestants contre le Mariage pour tous. D’un côté, tu pouvais tout péter, en toute impunité, et quand tu te faisais serrer, c’était parce que tu n’étais pas assez rapide pour te faufiler entre les cordons de CRS, et de l’autre, il te suffisait de brandir des pancartes, crier des mots d’ordre, brandir le drapeau Français, pour qu’aussitôt, on envoie les pelotons, en rang, et casqués, taper dans le tas, et remplir les fourgons.

    J’ai arrêté de m’en foutre, aussi, lorsque le fait de tirer sur les flics à l’arme de guerre, ou le fait d’agresser des militaires au couteau devenait banal, coutumier… Quand ce pauvre Hervé Gourdel s’est fait décapiter, j’ai arrêté de m’en foutre…

    J’aurais dû arrêter de m’en foutre, aussi, dans la même veine, quand 7 moines se sont fait buter à Tibéhirine !!!

    Et j’ai encore moins arrêté de m’en foutre, en 2015, quand 17 personnes ont été assassinées à Charlie Hebdo, à Montrouge, ou à la Porte de Vincennes. La vérité habite la rue juste en face de chez moi. Pour cause, mon plumard n’est qu’à quelques stations de métro de l’Hyper Casher…

    Comme il l’est également, à quelques stations de métro du Bataclan…
    Ce soir-là, focalisé sur un rectangle vert, avec 22 bonhommes qui courent dessus, après un bout de cuir, J’ai pas vu arriver le truc…

    Un gros bruit retentissant dans l’enceinte du Stade de France, le même, quelques minutes après…

    130 Morts.

    Certains de penser que les conséquences auraient été encore plus lourdes si les terroristes avaient réussi à se faire exploser en plein Stade de France…

    Entre temps, j’vous rassure, j’avais déjà commencé à comprendre. D’ailleurs, aujourd’hui, Vendredi 13 mai, et six mois plus tôt, vendredi 13 novembre… Désolé, je suis de ceux qui pensent que le vendredi 13, ça porte toujours la poisse…

    Décembre 2015, là encore, large succès du Front au premier tour des régionales. Je m'étais dit que cette fois, c'était la bonne, que Marine allait gagner la région Nord Pas de Calais, et que Marion allait en faire autant dans le Sud. Premier tour plein d'espoir, je brandissais le drapeau français, et laissais exploser ma joie. Ce qui allait se passer la semaine d'après était consternant...

    A tout point de vue…

    Tout ça, sur fond d'état d'urgence, de discours mièvres et obsolètes des Apparatchiks du vivre ensemble...

    Tiens, au fait, comme ça, vite fait, où étaient-ils, les Nuit Debout ? Quand les terroristes ont vidé leurs chargeurs de kalachnikov sur les Parisiens qui étaient attablés aux terrasses, ou ceux qui avaient choisi d’écouter de la musique ??? Quel discours puant ne sort pas de leurs bouche, à ces connards, et encore, le mot est faible, quand on voit qu’ils sont capables d’insulter la Police et l’Etat ! Les flics, ils étaient bien contents de les trouver, le soir du 13 novembre ! Bien contents de savoir que parmi ces salauds de flics, y en aurait bien quelques uns qui iraient jusqu’à risquer leur couenne pour mettre les terroristes hors d’état de nuire, n’ayant pu éviter le carnage et l’hécatombe. A tous ces salopards, qui osent dire que tous les flics sont des bâtards, qu’ils soient maudits, et hantés, à tout jamais, par les morts du Bataclan.
    Que leur sang vous barbouille la gueule à jamais !!!

    Je pouvais pas Blairer Hollande, depuis un p’tit moment, déjà. Pour autant, le soir du 13 Novembre, bien que je trouvais son discours tronqué de l’essentiel, de ce qui aurait déjà dû être dit depuis des lustres, je me disais qu’il fallait quand même faire un effort, et à défaut de gober le discours du Vivre ensemble, se recueillir humblement, et se souvenir de ceux dont on a répandu le sang, ce soir-là. Des gens qui aspiraient à vivre libre, dans un pays libre…

    Oui, ce soir-là, s’en foutre, cela aurait été criminel. Ne pas appeler ses proches pour savoir où ils étaient quand ça défouraillait dans les rues, cela aurait été criminel. Pourtant, ce soir-là, j’étais chez moi, c’était la fin de la semaine, repos bien mérité… Je suis de ces gens qui ne savent pas ce que c’est, la guerre. Qui la voient à la télé, qui n’ont jamais senti que l’odeur de leur propre sang, et qui ignorent tout de celle de la poudre. Qui ne savent pas ce que c’est que le souffle d’une détonation, qui ne savent pas ce que c’est que des séquelles post Attentats, qui ne savent pas ce que c’est que de passer chaque nuit d’après en faisant plus de cauchemars que de beaux rêves…

    Thibault de Montbrial, ou encore, Laurent Obertone, l’ont dit, et écrit, pourtant. C’est la fin de la récré. Fini l’insouciance. Maintenant, il va sérieusement falloir penser à se défendre. S’en foutre, c’est ne pas comprendre qu’on risque d’être le prochain sur la liste, et qu’on risque de se faire buter pour avoir commis le seul crime d’être Français…

    Alors, ce vote Front National ? Un vote d’Adhésion ? Oui. Même si je vois d’ici certains d’entre vous m’expliquer qu’il y a un problème, au Front National. Le nier, ce serait vous prendre pour des cons. Toutefois, voter pour ce parti représente un infime espoir sinon de changer les choses, au moins, limiter la casse, et – peut-être – Remettre l’Eglise au milieu du Village. Dans tous les sens du terme.

    Un vote de contestation ? Oui. Un vote Ras-le-bol, aussi. Un Vote Yen A Marre, un vote de la part de tous ceux qui pensent que ceux qui s’abstiennent font une connerie monumentale, au regard de la situation de la France.

    Revenons au Menhir de la Trinité, au Catcheur poids lourd de la politique Française. Malgré son âge canonique, quand Le Pen parle, il tape fort. Et toujours là où ça fait mal. Je me verrais bien mal inspiré, dès lors, de me planter devant lui, le regarder dans le blanc des yeux, et lui dire qu’il déraille complètement. Non. Quand Le Pen parle, je la ferme. Parce qu’il n’y a rien d’autre à faire, et parce que son message est le même depuis toujours.

    Pourquoi se tromperait-il, sur l’issue de la Présidentielle 2017 ? En 2002, il avait déjà prédit qu’il y aurait des surprises. Jospin s’étant rétamé en beauté, ayant auparavant déclaré que Chirac était déjà cuit, trop vieux, déjà fait, comme un vieux camembert, et qu’il était déjà hors course…

    Il y a plusieurs choses qui me laissent penser que Jean-Marie a raison :

    1 – Parce qu’au regard des faits que je viens de rappeler, on se dit que la Campagne avait commencé bien avant. En 2014, après deux ans de Mandat, on se demandait déjà comment Hollande allait finir son quinquennat. Déjà on pérorait sur les chances des prétendants potentiels. Sarko – qui avait dit qu’il quitterait la politique s’il était battu – qui revient sur le devant de la Scène. Seulement, Sarko devrait se rappeler au bon souvenir de ceux qui ont voté non à la constitution Européenne en 2005. Parce que celle-là, elle nous est restée en travers de la gorge, et parce qu’on la lui recrachera au visage.

    Juppé ? Celui qui dit que L’islam a toute sa place en France ? Le Juppé de 1995 ? Qui avait réussi à mettre pas moins de deux millions de personnes dans la rue, la même année ? Juppé 2.0 ? Tout ça, sur fond d’affaire Bygmallion, tout ça sur fond de déconfitures électorales, et de bagarres de chiffonniers au sein de l’U.M.P. Un parti qui change de nom dès que Nadine Morano a le malheur de dire ce qu’elle pense des origines de la France, sur un plateau télé. Une bonne quinzaine de candidats à la primaire, rien qu’à Droite… On pourrait penser que pour le FN, c’est du pain béni, manque de bol, les choses ne sont pas aussi simples.

    Morano éjectée du jeu, on y voit un peu plus clair. En clair, ceux qui veulent islamiser la France encore un peu plus ne vont pas choisir un candidat qui tranche dans le vif, et qui bande les muscles. Un Coppé, par exemple, qui bombait le torse, il y a quelques jours, sur RMC, en vous disant qu’on allait voir ce qu’on allait voir, et qu’il allait mettre le communautarisme au pas. Les autres, je dois avouer que j’ai un peu moins suivi…
    Donc, je disais, choisir un candidat « Vivre ensemble », quoi, un partisan de la discrimination positive, ou « Affirmative Action », en anglais…

    Centre ? Bayrou, anecdotique… Désolé… Aussi sympathique qu’il puisse paraître, je le vois mal être en mesure d’arbitrer les débats et de faire pencher la balance. A part un Mélenchon, peut-être, qui pourrait profiter de l’éclatement de la Gauche, après le nouveau passage en Force de Valls, sur la Loi El Khomri…

    Ouais, bon, d'accord, Mélenchon est d'extrême gauche, et pas du Centre, mais il aimerait bien y être, justement, pour pouvoir arbitrer les débats, et espérer "La traîner dans tous les coins du ring", quand il parlait de Marine Le Pen. Pour le coup, celle-ci l'avait renvoyé dans ses buts, lors d'un débat télévisé, et elle avait eu raison.

    2 – Tiens, la Gauche, parlons-en. Clairement, le parti socialiste est idéologiquement et politiquement mort. Hollande et son Gouvernement battent tous les records d’impopularité, Valls gouverne à coups de 49.3, Macron se met en marche (Pour aller où, on se demande, j’ai du mal, moi, avec Macron, déjà)… Alors, qu’est-ce qui lui reste, à la Gauche ? Une cohabitation grandeur nature ? Pour de vrai ? Un ticket Juppé / Macron, ou Juppé / Bayrou / Macron, en guise de Gouvernement d’union Nationale, pour voler au secours de la République, qui serait menacée par le Front National ?

    Et l’Ultra-Gauche, dans tout ça ? ‘Savez, ceux qui vous expliquent que le Front National, c’est l’extrême-droite, ceux qui vous taxent de racistes et d’islamophobes, quand vous avez le malheur de prendre parti en faveur de l’interdiction du Voile, Ceux qui veulent légaliser le cannabis, ouvrir des salles de shoot, ouvrir en grand les portes de nos maisons aux immigrés, clandestins ou non, et ceux qui vous expliquent que les flics sont bêtes, racistes, méchants, et qu’ils tapent sur tout ce qui bougent… Oui, je pense que Mélenchon peut reconstruire une gauche sur les ruines de l’ancienne… Mais pour autant, le cadavre socialiste bouge encore.

    3 – Parce que la politique, vous l’aurez compris, ce n’est plus uniquement une affaire de partis, et de moins en moins, d’ailleurs. Certains disserteront sur la baisse de légitimité de ces derniers, et vous l’expliqueront très bien dans un reportage passé hier sur France 2, par exemple, et d’autres, dans les milieux associatifs, se présentent comme Alternatifs, « faiseux », novateurs, rénovateurs de l’engagement politique et citoyen. Dans ce foutoir idéologique, je vous laisse imaginer tout ce qu’on peut y trouver, et surtout, l’odeur qui s’en dégage, quand on a le malheur d’entrouvrir celles du CCIF, par exemple…

    A ce propos, vous savez sans doute que se tient actuellement le Rassemblement Annuel des Musulmans de France, et pour ceux que ça intéresse, je vous recommande vivement d’aller musarder sur Youtube, et faire une recherche par mots clés. Vous y trouverez des prêches, d’un Bajrafil, par exemple, ou encore, les interventions d’un Laugier, mais pas que… Au gré de votre recherche, vous trouverez du matériel pour comprendre à quel point des gars comme René Marchand, Renaud Camus, ou encore Pierre Cassen, ont tout compris de l’Islam, et qu’ils ne se plantent pas de beaucoup, dans leurs analyses. Si ça ne suffisait pas, il y a les anciennes émissions de Radio Courtoisie. Se servir de ses yeux, c’est important. Quand on n’a pas accès à la parole, on n’a qu’à se servir de ses mains. Se servir de sa cervelle, c’est indispensable. Se servir de ses oreilles aussi, car j’aimerais rappeler que, face à tous ceux qui veulent nous interdire de penser, et qui nous calomnient en permanence, face à tous ceux qui veulent nous faire gober leur propagande multiculturaliste habituelle, en France, il est encore autorisé de s’informer, et de se documenter. Et de faire l’effort qu’il faut pour séparer le bon grain de l’ivraie, en mettant en avant ceux qui méritent de l’être, et en envoyant tous les autres se faire foutre. Dire Merde à un abruti qui n’y connait rien, et qui vient nous donner des leçons de civisme et de moralité, ça fait pas avancer le schmilblick, mais au moins, ça défoule.

    4 – Parce que je me dis, finalement, que la seule issue pour la Gauche, actuellement, c’est de miser sur le vote musulman. C’est lui qui a porté Hollande au second tour, et qui l’a fait élire. Au PS, et dans toutes les organisations satellites du PC, des Verts et autres officines officielles ou officieuses de gauche et d’ultra gauche, il y une nébuleuse touffue et fournie, des bataillons d’élus, d’intervenants locaux, associatifs, parfois siégeant dans les conseils municipaux, qui se laissent infiltrer et noyauter par des officines musulmanes, ou « Musulmanoïdes »… Un exemple ? Là encore, faites confiance à votre navigateur Internet, et recherchez des noms comme Ousmane Timéra, (Médiapart, Institut d’études en Sciences Humaines), par exemple, ou encore Akli Mellouli (Maire Adjoint Socialiste à Bonneuil sur Marne, président de l’Espace Franco-Algérien), Yasser Louati (Président du CCIF, qui est d’ailleurs intervenu à une des réunions de Nuit Debout), François Asselineau, (UPR), aussi, qui se fait inviter sur France Maghreb 2, par exemple, ou encore l’UDMF, (Union Démocratique des Musulmans de France), et beaucoup d’autres…

    Ou encore, des associations à la pelle, genre Banlieue Plus, etc… etc… etc…

    Quand on vous dit que le cadavre socialiste bouge encore, dans son cercueil…

    Et que Mélenchon est une sorte de Docteur Frankenstein, qui fera renaître un monstre… Hybride, protéiforme, communisant, et surtout, islamisant.

    5 – Tout ça, finalement, pour dire que leur démarche, à droite comme à gauche, partout sur l’échiquier politique, c’est de tout faire pour faire barrage au Front National. En clair, tout ce que vous entendez actuellement, quand on parle des élections présidentielles, quand on vous parle de mouvements citoyens alternatifs, quand on choisit de mettre en lumière telle association ou telle organisation, c’est pour un seul et unique objectif. TOUT SAUF LE FRONT NATIONAL.

    Clairement, je pense que Marine, et Marion, mais d’autres, aussi, comme Sophie Montel, ou France Jamet, par exemple, ont des atouts. Pour avoir entendu leurs interventions lors du banquet patriotique du FN le 1er mai dernier, je trouve que globalement, de bonnes choses ont été dites, et que tout n’est pas à jeter à la benne, loin s’en faut. Marine est à la tête d’un parti qui a le bagage, qui a le potentiel, et qui peut gagner, mais, au vu de tout ce que je viens de dire, ce ne sera pas facile. Pourquoi Marine peut-elle perdre ? Parce que tous se ligueront contre elle pour la défaire. Et que, lois de la physique obligent, il est difficile de faire pencher une balance quand on met une tonne d’un côté, et 100 kilos de l’autre…

    Une fois encore, comme le dit très justement Jean-Marie Le Pen, « Si l’Erreur est humaine, elle peut encore être corrigée, il est encore temps… »

    Quelle que soit la hauteur des déceptions que nous éprouvons à l’égard du Front National, et de ce qu’il est devenu, Marine Le Pen devrait comprendre qu’elle se trouve dans une impasse, et qu’elle aura besoin de tout le monde. Si elle n’est pas plus virulente, si ses interventions ne sont pas plus musclées, si elle refuse de participer à des émissions (comme la dernière fois, dans Des Paroles et des Actes, où elle aurait éventuellement pu débattre avec Mohammed Bajrafil), elle risque de ne pas avoir suffisamment de champ pour présenter son programme et pour le défendre. Si cela se produit, effectivement, alors elle a toutes les chances d’être battue.
    Certains y verraient une issue logique, et l’autopsie d’un cuisant échec du Front National aux élections révèlerait que le vieux chef avait, une fois de plus, raison.

    Le Front National est un parti de combat. Je suis fier d’avoir pu entendre, et comprendre le message de Jean Marie Le Pen, au bout de 44 ans d’existence. J’ai envie de le suivre, Jean-Marie, quand il appelle à l’unité et au rassemblement de tous les patriotes. C’est un message plein de sagesse, de bon sens, et d’espoir, et je trouve magnifique, tout mariniste que je sois, que ce soit un vieil homme de 90 ans qui nous le délivre. Nous avons tellement besoin d’entendre un tel message, à l’heure où notre pauvre pays pourrit sur pied, n’étant plus que l’ombre de lui-même, pulvérisé dans les rouages antinationaux de l’Europe, et risquant de ne plus être qu’un souvenir, un zoo, ouvert à la fange, au marigot putride, à la dégueulasserie pluridisciplinaire…

    Je ne vois pas quoi rajouter d’autre, à part que j’ai la trouille…

    Et que je ne sais pas comment tout cela va finir, et si on peut encore faire quelque chose pour éviter la mort de notre France chérie.

    J’en profite pour remercier chaleureusement Gérard Marin, et Jean-Paul Chayrigues de Olmetta, qui m’inspirent, tous les mois, dans leurs chroniques, et qui nous rendent moins pénible la traversée de tout ce varech, et de supporter toute cette crapulerie idéologique…

    Tiens, histoire de marquer le coup, je vous rapporte l’intervention d’un auditeur, sur RMC, à propos du concert de Black M, qui devait avoir lieu à Verdun :

    « Je trouve normal que le concert de Black M qui était prévu à Verdun soit annulé. J’écoutais les GG ce matin dans mon camion, et vous aviez l’air de minimiser l’affaire du concert de Black M. (Un rappeur).Je ne suis pas d’accord. Il ne faut pas oublier que ce mec-là, comme Maître Gims, vient du groupe Sexion d’Assaut, et que dans leurs paroles, ils nous chiaient dessus, ils chiaient sur la France… Il ne faut pas oublier les paroles qu’ils avaient, ils nous traitaient de Koufars, de Mécréants, de sous-merdes… C’est une insulte au Poilus, et à ceux qui se sont battus pour que la France soit ce qu’elle est aujourd’hui, je pense que c’était un mauvais choix.

    La personne qui m’a prise en ligne ce matin au téléphone voulait me faire comprendre que j’étais raciste. Ce n’est pas du racisme. La commémoration pour nos poilus, pour les gens qui sont morts pour que la France soit ce qu’elle est aujourd’hui, ce n’est pas une fête, c’est un respect. Il n’y a pas à faire la fête après un évènement comme celui-là. »

    Chaîne de transmission authentique, hein… Que Dieu le préserve…^^

    Salutations patriotes, nationalistes et cocardières.
    _________________
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 13/05/2016 20:38:03    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Estaminet courtois Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: