Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Les SIGNATURES du FN en BOURGOGNE...

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Frédéric D.
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 15 Jan 2008
    Messages: 936
    Localisation: Versailles

    MessagePosté le: 12/02/2012 16:26:52    Sujet du message: Les SIGNATURES du FN en BOURGOGNE... Répondre en citant

    LES SIGNATURES DU FN EN BOURGOGNE
    Le 12 février 2012

    Avallon, blog « Une année en France », par Le Monde – Blog de Pascal Robert-Diard, le 11 février 2012

    Extraits :


    La rude traque aux parrainages pour Marine Le Pen dans l’Yonne

    Mais pour l’heure, ce sont leurs maires et leur précieux pouvoir de parrainage qui intéressent le parti de Marine Le Pen. Vendredi 10 février, on a suivi Edouard Ferrand, conseiller régional de Bourgogne et Richard Jacob, conseiller municipal d’Auxerre, dans leur quête de signatures.

    Toutes les communes ont été démarchées « par un courrier de Marine » et relancées par téléphone, expliquent-ils. « Mais maintenant, ce que nous cherchons, c’est un contact physique avec les maires des petites communes. C’est là qu’on a le plus de chances d’obtenir un parrainage. Tout ce qui est politisé, on élimine ». En 2007, sur les dix-huit promesses de signature pour Jean-Marie Le Pen reçues dans le département, seules huit sont allées au bout. « Là, on est encore très loin du compte », soupire Edouard Ferrand.

    Première halte. Richard Jacob gare sa Mercedes bleu sombre (Ndlf : voir aussi dans cette article comment nos élus pratique l’achat français : Mme Montel (FN) préfère rouler en voiture étrangère…) dans la cour d’une mairie-école et les deux hommes empruntent l’escalier qui mène au secrétariat de mairie. A leur jovialité un peu appuyée répond l’accueil glacé du maire.
    « Moi, je vous le dis tout de suite. Je ne fais pas de politique », dit l’élu, les bras croisés sur la poitrine. La secrétaire de mairie plonge le nez dans ses dossiers.
    – On vient juste vous demander de faire un acte civique, nous, on ne peut compter que sur les petites communes rurales…
    – C’est non.
    -Et pourquoi?
    – Moi, par principe, je ne signe pour personne.
    – Si c’était confidentiel, vous changeriez d’avis?
    – Non, absolument pas.

    Inutile d’insister. Richard Jacob sort tout de même sa carte d’élu, qu’il tend au maire du village. « Je vous la laisse, au cas où… »

    Dans le village suivant, une affichette indique: « Réunion intercommunale, premier étage ». « Bonne pioche! » glisse Richard Jacob. Mais à peine prononcent-ils le mot de parrainage que les cinq élus s’ébrouent. Un seul accepte d’engager la discussion. « Le problème, c’est la presse locale. Ils vont encore chercher à savoir qui a signé ». Il cite le cas d’une maire qui a donné son parrainage en 2007 à Jean-Marie Le Pen. « Elle en a pris plein la tête après ».

    Edouard Ferrand évoque encore le remplacement du prêtre qui a longtemps officié dans la paroisse. « Ce n’est pas trop dur? – Oh, je crois qu’ils s’habituent… ». Avant de partir, il glisse à l’élu un tract de Marine Le Pen. « Elle est blonde. Vous aimez les blondes, Monsieur le maire? » (Ndlf : C’est de l’argument politique, et du vrai. Avec un troisième mandat -depuis 1998- le seul argument que trouve ce conseiller régional, membre du Bureau Politique et Conseiller aux affaires internationales dans l’équipe présidentielle de Marine Le Pen, c’est de dire : elle est blonde !) De retour dans la voiture, il décrypte l’échange : « Le nouveau prêtre, c’est un Africain ».

    Richard Jacob coche les noms des communes visitées sur sa liste. « On s’en sort pas. On s’en sort pas », soupire-t-il, en enroulant machinalement un chapelet autour de son poignet (sic). (Ndlf: revoir ces articles: Marine Le Pen recidive sur l’avortement! et Marine Le Pen ne soutient pas la marche pour la vie).

    Nouvelle mairie. Fermée elle aussi. Les deux élus abordent un employé municipal qui leur indique la maison du maire. C’est une femme. « Dans ces communes, il y a pas mal de mairesses, souligne Edouard Ferrand. Les femmes maires, c’est plus difficile. Elles sont moins politisées. Elles sont, comment dire… plus service public. »

    Il reprend le volant, omet de boucler sa ceinture. Dans la voiture, une sonnerie insistante. « Ça, c’est quand il y a un sans-papier qui traîne dans le coin, l’alarme se déclenche tout de suite », s’esclaffe-t-il. (Ndlf : Un certain nombre de militant ont été envoyés en conseil de discipline pour moins que cela, mais il est vrai qu’ils étaient tous ‘’amis de Bruno Gollnisch’’, comme Stéphane Poncet: Un bal et des caricatures… . En tout cas, Ferrand devrait regarder cette vidéo : Le Comité de soutien sans nationaliste. Si les noirs lui déplaisent, au Front National, il a du souci à se faire. Mais il n’est pas a une contradiction prêt : La France aux… Somaliens!)

    Sur la route entre deux villages, Richard Jacob décroche son téléphone. A l’autre bout du fil, la voix de Jean-Pierre Soisson: « Vos affaires ne s’arrangent pas, hein? »
    A 76 ans, l’ancien président du conseil régional de Bourgogne – qui avait été réélu grâce à un accord avec le Front national – a annoncé qu’il se retirait de la vie politique et qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat à l’Assemblée en juin.
    Il poursuit:
    – Pourtant, j’ai appelé un certain nombre de maires pour vous, mais les gens sont réticents
    – Et toi, tu peux pas nous le donner ton parrainage.
    – Non, ne me demande pas ça. C’est pas possible. Je vous donne un coup de main bien volontiers. Mais je ne peux pas faire plus. Les gens me disent: « Eux, ils ne s’intéressent à nous que pour la présidentielle. Vous devriez y réfléchir, faire du terrain, avoir des élus... Bon, je vous laisse ». (Ndlf : On nous dit que l’UMP fait barrage aux signatures, mais dans cet article, on voit qu’un baron de l’UMP, qui est aussi le patron de ce parti de en Bourgogne, ancien ministre dans plusieurs gouvernements et Franc-maçon, aide nos élus FN à faire leur travail ! Mais les conseil sont bons: faire du terrain et voir les gens en dehors des périodes électorales et avoir des élus…)

    Source :
    http://la-flamme.fr/2012/02/les-signatures-en-bourgogne/
    _________________
    Soli invicto !
    Revenir en haut
    Visiter le site web du posteur
    Publicité






    MessagePosté le: 12/02/2012 16:26:52    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: