Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Réponse à Frigide Barjot

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Religion
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 15/10/2011 05:08:19    Sujet du message: Réponse à Frigide Barjot Répondre en citant

    Le 29 septembre dernier, Dominique Venner, historien, affirmait au cours de l'émission d'Anne Brassié que le christianisme n'était pas capable de défendre les identités nationales parce qu'il est à l'origine un cosmopolitisme et un individualisme, ce qui avait provoqué une réaction violente de Mme Brassié, réaction qui ne fut pas très édifiante (il y a il est vrai peu de vrais débats sur radio Courtoisie, tout le monde étant à peu près du même avis dans 90 pour cent des émissions).
    Aujourd'hui, à la suite du journal de Jean-Marie le Mené, je découvre avec une certaine stupeur un "Appel salvifique aux consciences" rédigé par Frigide Barjot, courageuse chrétienne qui entend défendre les "valeurs" chrétiennes lors de la présidentielle. Je dis bien "stupeur", car ledit appel ne contient pas les mots "France" et "Français". On nous y parle d'"humanité" et de "cité".
    Bref, cela confirme le point de vue de monsieur Venner : les chrétiens, fondamentalement, n'ont pas de racines terrestres, ce qui se comprend d'autant mieux que Jésus devint un pariah dans sa propre société et annonçait la fin imminente du monde (prophétie qui ne s'est pas réalisée et qui m'empêche de croire à sa divinité).
    Certes, le christianisme a changé, et il y eu Jeanne d'Arc et avant elle, sainte Geneviève. Mais dans le fond, comme le montre le texte de Mme Barjot, les chrétiens ne sont pas de ce monde : ils ne font qu'y passer. Dès lors, comment le défendre, ce monde--monde pour lequel Jésus ne veut pas prier parce qu'il est condamné d'avance ? Comment, par exemple, relancer la natalité quand on entend Jésus dire que les femmes stériles sont bienheureuses--parce que les tribulations de la fin seront plus légères à porter pour elles ? Avec des appels "au salut de l'humanité", ne peut-on pas justifier toutes les politiques d'immigration massive ?
    Par conséquent, et ce sera là ma conclusion : l'islam est bien mieux placé pour fortifier les identités nationales. Triste à dire, mais c'est la vérité.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 15/10/2011 05:08:19    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    LO
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 09 Juil 2011
    Messages: 50

    MessagePosté le: 15/10/2011 22:22:32    Sujet du message: Réponse à Frigide Barjot Répondre en citant

    Dominique Venner a une vision du christianisme très proche de celle de la Nouvelle Droite. Cependant, en "païen" qu'il est, il confond indistinction dans la communauté religieuse et cosmopolitisme, salut personnel et individualisme. Le problème vient d'avantage des auteurs qui ont servi à élaborer cette pensée : Renan, Rougier, Louis Dumont, etc. L'individualisme n'est pas un mal en soit si il sert à former des individus solides, mais il devient problématique dès qu'il s'applique en matière économique, à partir des soi-disant "Lumières", favorisant mondialisation et immigration. À noter que les réflexions sur le cosmopolitisme comme idéal universelle apparaissent également à ce moment (avec Kant notamment). Dominique Venner a donc bien cerné le problème, mais son analyse des causes est sujette à caution (je passe sur la Miss Barjot, qui vit quand même dans le monde des "pipoles", ce qui expliquerait son incapacité à penser la politique en des termes cohérents, notamment ceux de nation).

    Quant à l'islam, je doute qu'il fortifie les identités nationales, puisque ces dernières doivent aux contraires s'adapter à celui-ci, l'inverse étant tout de même moins vrai (l'exemple le plus simple étant l'arabe, seule vraie langue du Coran pour un musulman, aucune traduction ne permettant de rendre compte du message initial).
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 22/10/2011 17:13:02    Sujet du message: Réponse à Frigide Barjot Répondre en citant

    Cher Boileau,

    Citation:
    « QUÆ SUNT CÆSARIS, CÆSARI »
    Il faut rendre ... à César ce qui est de César.

    Évangile selon saint Mathieu.
    «Les Hérodiens lui demandèrent s'il fallait payer le tribut à César ; Jésus leur dit : ... Montrez-moi la pièce qu'on donne pour le tribut. Ils lui présentèrent un denier. ... De qui est cette image et cette inscription ? ... De César. ... Rendez donc à César ce qui est de César et à Dieu ce qui est de Dieu.»


    Pourquoi voulez-vous que les chrétiens défendent une identité nationale?
    Effectivement, les chrétiens sont au-delà de cette notion territoriale puisque l'église est universelle. "Une, sainte, catholique et apostolique". Tout est dit.

    Par contre, depuis Constantin, l'église est clairement distincte du pouvoir temporel.
    C'est le césaro papisme.
    Un chrétien est un croyant, mais ce croyant à une nationalité.
    Ce qui fait défendre son identité et son territoire à chrétien peut tenir pour partie de sa croyance et de sa morale, mais ce n'est certainement pas sa foi! (le chrétien à foi dans la vie éternelle et effectivement il n'est que de passage sur cette terre ou dans CE monde.). C'est donc sa part temporelle qui le pousse à agir et à défendre son identité comme sa nation.

    « QUÆ SUNT CÆSARIS, CÆSARI » mais rien n'interdit aux chrétiens et à Frigide Barjot de vouloir imposer leurs idées dans le temporel.
    Je ne comprends pas votre stupeur à moins que vous la feignez.

    Maintenant, pour ce qui est de l'islam, c'est comme le fait remarquer justement LO, il n'y a pas de défense des nationalités, il n'y a que le dar al islam. Les divisions qui ont abouti aux nations actuelles du monde arabe sont, vous le savez bien, issus des divisions théologiques, de leur propre histoire, mais surtout pour finir,des découpages contemporains du monde occidental depuis le XIX et XXe siècle.
    Les musulman ont l'arabe, comme les Catholiques ont le latin.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 26/06/2017 03:55:33    Sujet du message: Réponse à Frigide Barjot

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Religion Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: