Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    loeil19
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Fév 2010
    Messages: 131
    Localisation: lille

    MessagePosté le: 29/06/2011 23:50:23    Sujet du message: Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de Répondre en citant

    Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de l’Imam Khomeini… (Vidéo en fin d'article)

    La chaîne de télévision iranienne Sahar TV a interviewé M. Yahia Gouasmi, Président du Parti Anti Sioniste. L'entretien a porté sur l’Imam Khomeini, Guide spirituel de la Révolution iranienne de 1979, et dont la vision du monde arabo-musulman avait déjà à l'époque une longueur d’avance. Cette vision se matérialise aujourd’hui avec les récents évènements du Monde arabe… [Interview réalisée à Téhéran en juin 2011]

    Sahar TV : Bonjour M. Gouasmi, vous êtes en Iran pour commémorer la disparition de l'Imam Khomeini, et vous avez participé à la conférence consacrée au réveil du monde musulman organisée par Téhéran. Selon vous, l’Imam Khomeini a-t-il, comme le disent certains spécialistes, influencé le Printemps du Monde arabe ?

    Yahia Gouasmi : On peut dire que la Révolution de l’Imam a été comme une graine semée dont on voit les fruits, aujourd’hui, dans le Monde arabe. Son appel n’est pas encore complètement compris et beaucoup reste à découvrir. Personnellement, je l’ai rencontré en France alors qu’il vivait à Neauphle-le-Château. J’ai prié derrière lui, et j’ai été surpris par sa personnalité et son charisme.

    Sahar TV : Quel âge aviez-vous ?

    Yahia Gouasmi : J’étais jeune, et déjà, en priant derrière lui, je pressentais que quelque chose allait changer pour les musulmans et tous les déshérités de la terre. Avant son appel, l’Islam était compris comme quelque chose de virtuel, qui s’étudiait dans les livres, les Universités et les Hawzas (écoles religieuses). L’Imam a rendu l’Islam vivant, permettant à l’homme de contribuer à sa propre destinée. L’Iran a hérité de cette Révolution et de ce patrimoine spirituel. Le peuple iranien a su patienter et faire face à tous les défis que l’USraël et l’Occident lui ont lancés. Et aujourd’hui, les graines semées ont donné des arbres et des fruits au sein des nations qui aspirent à plus de liberté et de justice pour les déshérités. En tant que religieux, je dirais que l’Imam avait une vision gnostique. Il était clairvoyant et avait connaissance des événements à venir. Sa clairvoyance portait loin, plus loin qu’aujourd’hui. Le monde bouge à un tel point que je peux vous assurer que ni l’Occident ni l’Orient ne savent de quoi sera fait demain. On peut essayer de prévoir, de faire de la géopolitique, mais ces révolutions dépassent l’entendement. Elles sont tellement inattendues que l’Usraël et l’Occident voudraient les récupérer. D’ailleurs, c’est à coup de milliards qu’ils tentent de récupérer le peuple tunisien.

    Sahar TV : Pourquoi l’USraël et l’Occident veulent-ils récupérer le peuple tunisien, alors qu’ils se posent en défenseurs des droits de l’Homme et de la démocratie ?

    Yahia Gouasmi : Ils le sont sur le papier uniquement, mais la réalité est toute différente. En politique, ce sont les intérêts qui priment, ensuite seulement on pense à la démocratie. Il n’y a jamais eu de prise de conscience comme aujourd’hui. C’est comme si le monde des déshérités dont l’Imam parlait, ce monde assoiffé de justice et partagé entre deux blocs, Est et Ouest, était en train de changer. Aujourd’hui, cela se passe dans les pays arabes, mais demain, ce sera en Europe. Nous commençons à comprendre ce que l’Imam voulait dire lorsqu’il disait : « Ni Est, ni Ouest ». Nous le comprenons avec la fin de l’URSS, et maintenant l’effondrement de l’économie occidentale. Dieu seul sait de quoi demain sera fait. Si le Yémen tombe, beaucoup de choses changeront au Moyen-Orient. Les paroles de l’Imam deviennent plus claires chaque jour.

    Sahar TV : Parlez-nous de l’Imam et de la Palestine ?

    Yahia Gouasmi : Après son départ de France pour l’Iran, la première action de l’Imam fut de fermer l’ambassade israélienne, et d'y mettre à sa place une ambassade palestinienne. C’était un geste fort qui montrait déjà la vision qu’il avait pour la juste cause de la Palestine occupée. Il voyait que l’avenir ne pouvait se construire qu’à travers une action de Justice. Il a montré au Monde arabe comment clui-ci devait agir avec l’entité sioniste. Malheureusement, les dirigeants arabes ne l’ont pas compris, mais heureusement les choses sont en train de changer. Cette révolution du Monde arabe, vous le verrez, est antisioniste et anti-USraël. Elle est dirigée contre les dirigeants qui ont soutenu l’entité sioniste. Ces peuples réclament donc justice contre l’USraël, et contre ses lobbies qui soutiennent les dictateurs du Monde arabe.

    Sahar TV : Peut-on dire que le souci de l’Imam était les déshérités et les opprimés, et parmi eux, les Palestiniens ?

    Yahia Gouasmi : Oui, mais son appel était universel. Tout homme, qu’il soit sud-américain, asiatique, etc., se sentait concerné par son appel.

    Sahar TV : Cependant, dans ses discours, il s’adressait souvent aux musulmans et aux jeunes…

    Yahia Gouasmi : C’est vrai aussi, mais son message était universel et s’adressait à l’ensemble des déshérités. C’est pourquoi son appel est d’actualité aujourd’hui. Vous serez peut-être surprise demain d’assister au réveil des peuples contre les hommes politiques dominés par le lobby sioniste, qu’ils soient de droite ou de gauche, comme c’est le cas en France. Vous avez vu le mouvement des Indignés en Espagne, au Portugal, en Grèce, en France et en Suisse. Tous ces gens ne disent qu’une chose : « Nous en avons assez du mensonge de la droite et de la gauche ! ». Ils veulent une alternative populaire et sans lobbies. Cet appel pour les déshérités concerne tout le monde, et je crois que si nous voulons réussir, nous devons avoir un esprit universel. Nous ne voulons dominer personne, nous ne cherchons qu’à nous libérer de l’USraël et de ses lobbies. Nous voulons aider l’Occident à se libérer du sionisme et à retrouver ses droits. Aujourd’hui, Paris c’est Tel-Aviv. C’est le sionisme qui dirige le ministère français des Affaires étrangères. Sa mainmise est énorme et le peuple français commence à comprendre qu’il y a un combat à mener pour se libérer. Ce combat sera peut-être différent du Printemps arabe : ce sera peut-être un automne occidental. Nous avons besoin d’une coalition chrétienne-musulmane-juive afin de libérer le pays dans lequel nous vivons, mais aussi pour couper la main aux voleurs, ces colonialistes impérialistes qui sont encore en Palestine.

    Sahar TV : A travers ses mots et ses actes, l’Imam Khomeini a semé les graines de la Résistance. Il a sacrifié beaucoup pour cette cause. Il a toujours appelé à la bravoure, au courage, à la résistance et au sacrifice de soi. Ses paroles se réalisent concrètement aujourd’hui…

    Yahia Gouasmi : C’est la nature même de l’Islam. N’oublions pas la résistance à Karbala pour que l’Islam perdure. Sans Karbala, le Hezbollah n’aurait pas réussi au Liban, alors que tous les pays arabes sont tombés à genoux devant l’entité sioniste, excepté une poignée d’hommes dirigés par l’Imam et héritiers de Karbala. Ils ont su faire plier l’arrogance du sionisme. Vous dites que l’Imam a tout donné, je dirais plutôt que rien ne lui appartenait, il était l’homme de Dieu. Dieu agissait à travers lui. En Occident, la résistance au mondialisme et à l’USraël a échoué avec le communisme et les gens de Gauche. Leurs militants ont compris que seule la résistance islamique pouvait mettre à genoux cette arrogance. Aujourd’hui, l’alliance entre chrétiens et musulmans va plus loin dans l’éveil de cette conscience universelle. Nous ne combattons pas pour l’Islam, mais pour ce que l’Islam a inspiré en matière de justice. Nous ne cherchons pas à convertir mais, au contraire, nous disons aux chrétiens de remplir leurs églises, de ne pas les laisser se vider à cause du sionisme. Qu’ils redeviennent chrétiens porteurs du message du Christ. Nous disons aux juifs antisionistes de vivre leurs valeurs que le sionisme essaie de détourner. Personne ne maîtrise le combat que nous devons mener. Bien-sûr, l’Imam en avait la vision. Alors qu’hier nous pouvions dire « Nous militons, nous résistons, nous allons gagner ! », aujourd’hui nous sommes arrivés à un point où ce n’est plus nous qui agissons. Le réveil du Monde arabe n’appartient pas à une nation, c’est la volonté de Dieu de nous donner une leçon !

    Sahar TV : Pourquoi le Monde arabe s’est-il réveillé si tardivement, alors que le mouvement du réveil islamique a été lancé par l’Imam il y a des décennies ?

    Yahia Gouasmi : Seul Dieu connaît les choses cachées et le futur. Personne n’avait programmé ces révolutions. Pourquoi ne sont-elles pas survenues à l’époque de notre Imam ? Dieu voulait que l’Iran soit fort, stable, grand, exemplaire, à la pointe de la science. Une fois ce stade atteint, l’Iran a fait face aux arrogants. C’est grâce à elle que d’autres peuples peuvent se lever à leur tour. Il aura fallu attendre trente ans pour que la révolution islamique soit un témoignage pour les peuples. On n’aurait jamais soupçonné qu’un petit groupe d’hommes au Liban puisse mettre à genoux Israël. Pourtant, cet exemple est entré dans la conscience collective du Monde arabe, qui se rend compte que ce sont les chefs d’États arabes qui rendent puissant Israël. Les peuples comprennent que c’est la révolution de l’Imam qui a donné la victoire au Liban. Cette révolution est en train de tout changer.

    Sahar TV : Pouvez-vous nous donner quelques similitudes entre ces révolutions arabes et la révolution iranienne ?

    Yahia Gouasmi : L’Islam a été diabolisé par les lobbies sionistes, et l’islamophobie a beaucoup oeuvré en Occident afin que la révolution islamique soit un échec. Mais celle-ci n’est pas du ressort des hommes. Elle appartient à Dieu qui, à travers le soulèvement du peuple iranien pour la justice et l’honneur de l’Islam, veut rendre témoignage à l’Humanité. Les arabes n’ont pas suivi à l’époque, parce qu’ils étaient sous domination étrangère. Je prie pour que le réveil du Monde arabe ne soit pas récupéré par l’Occident sioniste. Les cartes sur l’échiquier sont toutes truquées. Par exemple, des monarchies du Golfe comme le Bahreïn tentent de s’unir à d’autres monarchies plus éloignées géographiquement, comme le Maroc ou la Jordanie, parce qu’elles savent que leur fin approche. Elles s’unissent alors à l’USraël pour faire barrage à cette révolution du Monde arabe. Mais, si le Yémen tombe, alors le monde changera rapidement. En moins de cinq ou dix ans, toute la vision de l’Imam se réalisera. Nous n’en voyons pour le moment que quelques bribes, mais en réalité personne ne sait de quoi sera fait demain, ni l’Occident, ni les monarchies du Golfe, ni Israël. Il revient à nous les Hommes, sans distinction aucune, de mener ce combat, pour l’Homme et non pour les Arabes ou les musulmans uniquement. L’homme a perdu ses valeurs, mais l’Islam lui permet de les retrouver grâce à son message de Justice universel.

    Sahar TV : L’Imam avait donné des conseils afin que les révolutions réussissent. Il insistait sur certains principes comme l’unité. Pouvez-vous nous en citer quelques-uns ?

    Yahia Gouasmi : L’Imam a appelé à l’unité de la Communauté. Une société ne peut se construire que si elle est soudée avec des valeurs comme la justice, la fraternité et l’amour, terme qu’on n’emploie pas souvent, et qui pourtant est à la base de la création de l’homme, d’une famille, d’une nation ou d’un groupe de résistants. Si ce groupe est uni par ces mêmes valeurs, alors personne ne pourra les arrêter. Si la résistance devient sacrifice dans l’amour, alors la victoire est assurée.

    Sahar TV : Quel est votre mot de la fin ?

    Yahia Gouasmi : Je transmets mes salutations à tous les antisionistes d’Occident et du Monde arabe, je leur souhaite la Paix et la Résistance. Le sionisme cherche à diviser les chrétiens et les musulmans. Je les appelle à aller contre ce choc des civilisations, et à s’unir pour combattre l’injustice. Voilà ce que je souhaite pour la France, pour le monde arabo-musulman et pour l’Europe…
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 29/06/2011 23:50:23    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    le300
    Membres de pleins droits du forum

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Aoû 2011
    Messages: 4
    Localisation: paris

    MessagePosté le: 19/08/2011 12:52:06    Sujet du message: Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de Répondre en citant

    A mes yeux, le PAS n'est rien d'autre que le "côté musulman" du grand jeu du "choc des civilisations". Je m'oppose à ces gens autant qu'a ceux se prétendant de l'autre côté.
    Revenir en haut
    loeil19
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Fév 2010
    Messages: 131
    Localisation: lille

    MessagePosté le: 20/08/2011 13:29:23    Sujet du message: Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de Répondre en citant

    Le PAS est un parti politique; il dénonce lui-meme ceux qui veulent ce choc des civilisations. alors vous n'avez rien compris au PAS.
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 20/08/2011 13:52:42    Sujet du message: Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de Répondre en citant

    Est-ce à dire que vous condamnez toute forme d'agressivité de la part des pratiquants de l'islam ?

    Puisqu'à l'heure où nous parlons, des musulmans agressent gratuitement et de façon unilatérale des chrétiens chaque jour. Si ça ce n'est pas un choc de civilisation, qu'est-ce que c'est ?
    Revenir en haut
    LO
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 09 Juil 2011
    Messages: 50

    MessagePosté le: 20/08/2011 18:35:37    Sujet du message: Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de Répondre en citant

    Le problème du PAS, c'est qu'il n'a aucun intérêt dans le paysage politique français, seulement en Palestine. Le PAS n'a aucun discours sur : l'identité française, la construction européenne, l'axe diplomatique à suivre pour la France, le modèle socio-économique de notre pays, l'immigration, la sécurité, l'instruction (et non pas l'éducation), etc. Il n'a qu'un seul et unique objectif : lutter contre le sionisme, ce qui lui donne à peu près autant d'intérêt que Chasse-Pêche-Nature et Tradition, sauf que CPNT est capable de faire des alliances politiques et ne fait pas de fixation sur le sionisme comme source de tous les maux de la terre. Le sionisme est une nuisance, certes, mais le combattre et ne pas s'occuper du reste ne garantira pas à nos enfants un pays libre où il fera bon vivre.
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 19/11/2017 10:29:34    Sujet du message: Interview du Président du Parti Anti Sioniste : A propos de

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: