Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Economie de France

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Chris du Fier
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 02 Nov 2008
    Messages: 82
    Localisation: Haute-Savoie

    MessagePosté le: 24/12/2010 17:57:32    Sujet du message: Economie de France Répondre en citant

    Une économie de France !! Ca existe encore ?

    Nous avons tous été un peu surpris, ce Jeudi 16 Décembre, que le brillant exposé et le cours magistral sur l’économie que notre Président à déclamé et qui fut diffusé sur BFMTV entre autre, l’ait été de Bruxelles et non du Palais Bourbon ou de Matignon ?…. Voir de l’Elysée. Il y est fait pourtant mention du budget de la France.

    Notre Président nous a fait comprendre ainsi que les décisions concernant l’économie de notre pays ne se concoctent plus à Matignon ou à l’Elysée et que les directives concernant la gestion financière et monétariste de notre pays viennent bien d’ ailleurs.

    On avait déjà bien compris que nous n’étions plus maîtres chez nous lors de la bataille qu’avait engagée Paris avec Bruxelles sur la baisse de la TVA appliquée à la restauration et qui a duré prés de 10 ans. Mais là, inclinons-nous devant la suffisance du personnage, lequel après s’être royalement assis sur le référendum des Français concernant le projet de constitution de VGE refondue en traité de Lisbonne, se délecte en nous annonçant qu’ en matière d’économie française nos députés et nos sénateurs ne servent strictement à rien. Et pour cause. Mais alors ! Un législateur qui ne peut plus légiférer sur la politique économique de son pays, à quoi sert-il, Sire ? Qu’en pense Balladurian ?

    Quel bel exposé. Plein de joie et d’espérance quant à la capacité de nos ‘commissionnaires’ de Bruxelles à assurer une vraie économie lato sensu au profit de nos pays et de nos concitoyens tel que l’imaginaient les Hellènes qui la définissaient comme l’administration d’un foyer ou d’une maison dans le sens de gestion d’un patrimoine. Dans notre France traditionnelle, d’avant son remplacement par une espèce de salle des pas perdus crasseuse, on parlait d’économie comme synonyme de réduction de dépenses ou d’épargne. Pour ce qui concerne la France d’aujourd’hui, on en est loin.

    Et pourtant ! Le Béotien de Thèbes, le Batave d’ Amsterdam, l’Auvergnat de Clermont, le Saxon de Dresde, le Bavarois de Munich, le Lombard de Milan et autres artisans, paysans, marins et commerçants de cette vieille Europe savaient bien et savent toujours que 2+2 font 4 et qu’une économie sérieuse se concocte d’ abord à la cuisine ou dans l’ atelier, avec un regard comptable si ce n’est concupiscent, sur les réserves et la cave. Et comme le disait mon père, brasseur d’une longue lignée familiale, un quintal de malt n’a jamais fait 50 Kg de drêche et encore moins un hecto de bière. Un sage, mon père. Malheureusement Il n’y connaissait rien à cette nouvelle économie contrairement à tous ces licenciés es économie de notre nouvelle Europe et a fini comme la plupart de ses collègues, c’est à dire dans les oubliettes de l’histoire brassicole de France, comme tant d’autres professions traditionnelles. Ou plutôt dans les usines chinoises maintenant !!

    Certes, certes ! Les rentiers et retraités des fonds de pension américains de Wall Street et autres de la City, de Shanghai, de Dubaï, de Singapour etc.., propriétaires d’InBev y trouvent leurs comptes. Les consommateurs de l’Europe en général et de la France en particulier boivent toujours autant !! En 30 ans d’économie dite moderne plus de 3.500.000 artisans, exploitants agricoles, petits industriels, tous de qualité et porteurs d’un héritage professionnel et d’un savoir-faire séculaire et inégalable, sont passé à la trappe en France. Trappe grandement ouverte par une économie réduite exclusivement à la finance mondialiste et au mercantilisme international dont DSK, le dernier joker de la gauche française, en est le prototype parfait. L’alter ego de N. Sarkozy, en somme !

    Quelques villages gaulois périphériques, au travers de pôles d’excellence régionaux, tentent bien de résister et réussissent parfois à sauvegarder envers et contre tout leur héritage tel que l’ont fait les dirigeants de la Suisse, de la Bavière, de l’Autriche, de la Tchéquie, du Nord de l’Italie, de la Catalogne et quelques autres survivants de l’industrie traditionnelle européenne. Entre temps le reste de la France est devenu un désert en matière d’industries à taille humaine. Un énorme kolkhoze au profit des grands céréaliers et autres minotiers et un conglomérat industriel au service des intérêts qui ne sont pas vraiment les nôtres. Une URSS bis. La France est aujourd’hui à l’U.E. ce qu’était l’Ukraine à l’URSS. A quand la famine organisée ? La NEP nous guette t-elle et Barrosso sera-t-il le nouveau Boukharine des temps modernes ? M. B. Accoyer et son sponsor Monsanto et leurs OGM qui nous promettent un avenir radieux peut-être ?

    Alors ! L’économie française greffée sur le socle de l’euro ? C’est joli, c’est beau, c’est bien, mais comment la faire fonctionner sans ingrédient humain de qualité et qui nous fait défaut aujourd’hui ?

    Il est dit que le silence est d’or. Mais il faut bien avouer que celui qui nous provient de certains élus territoriaux auxquels nous avions accordé notre confiance en 2007, qu’ ils soient du Rhône, d’ Alsace, de Vendée, de Haute-Savoie ou d’ ailleurs, nous semble lourd, très lourd comme du plomb.

    Chris du Fier
    De l’autre pays de la résistance. Haute-Savoie, ce 16 Décembre 2010


    NB : Recherchons d’urgence un Champion national pour la défense de nos CCI. Les laudateurs des Pinay, Rueff, VGE, Delors, Strauss-Kahn, Sarkozy, Borloo et autres surintendants ou contrôleurs généraux des Finances et ex ministres du budget s’abstenir.
    _________________
    De l' autre pays de la résistance
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 24/12/2010 17:57:32    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: