Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Attentat en Irak

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Religion
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 01/11/2010 15:14:44    Sujet du message: Attentat en Irak Répondre en citant

    Faut-il commenter l'horreur qui frappe les Chrétiens d'Irak?

    Mes prières vont simplement vers eux.
    Il resterait à savoir comment agir efficacement pour leur venir en aide?
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 01/11/2010 15:14:44    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 07/02/2011 11:44:08    Sujet du message: Attentat en Irak Répondre en citant

    Vous priez pour des saints ?

    Il me souvient d'un chrétien condamné à mort, que ses coreligionnaires voulaient apparemment sauver, Polycarpe, évêque de Smyrne, qui répondait à ces âmes faibles quelque chose comme : "Ne m'empêchez pas de naître à la vie".

    Moi qui croyais naïvement que l'Eglise vivait profondément du sang de ses martyrs--leurs restes ne sont-ils pas censés sanctifier les autels?--ne laisse d'être confondu par le matérialisme incrédule qu'exsudent les lamentations et protestations qui font désormais écho à chaque persécution. Incompréhensible et honteuse aussi la surprise : "On nous hait, nous les chrétiens ? On nous persécute ?" Comment ne pas songer à ces Américains qui, sortant de leur bulle d'autosatisfaction après le 11 Septembre, se posaient sérieusement la question ô combien lamentable : "Mais pourquoi donc cette haine contre nous ?"

    Il est certes humain d'être touché douloureureusement par la mort d'un être humain, mais croire se résume-t-il à avoir des réactions humaines ordinaires ? Que dans ce genre d'événement aucune déclaration ne s'élève à la hauteur de la foi, comme si la vie dans le corps était l'absolu du christianisme, voilà qui est inquiétant--et fort peu édifiant tant pour ceux qui ont à subir la persécution que pour leurs persécuteurs ! J'en viens à me demander si l'on n'assistera pas bientôt à des marches pour la Vie dénonçant la destruction de ce jeune chrétien d'Orient innocent appelé Jésus, si injustement jugé et prématurément envoyé à la mort sous Ponce-Pilate.

    Mais comment considérer la mort, le sacrifice du corps, comme une fin enviable, une cause d'allégresse, une entrée dans la vraie gloire, un don salvifique à l'humanité quand on sacralise continuellement la vie physique ? Que ce soit par les interdits sexuels (à quoi se résume la religion pour beaucoup de nos contemporains), la revendication du droit à la vie--et au bonheur--des embryons, ou par l'insistance sur des agapes fondées sur le seul pain quotidien, tout ou presque dans la prédication chrétienne actuelle tourne hélas autour de "la chair et du sang", alors que le quatrième évangile affirme sans ambages qu'ils "ne servent de rien".

    J'attends une "pastorale de l'oblativité corporelle totale (O.C.T.) for our time", pour m'exprimer en néo-français ecclésial. Comme certain philosophe tudesque qui se refusait à croire tant qu'il ne verrait pas aux chrétiens une vraie mine de ressuscités, j'attends pour croire--non en Dieu mais en l'avenir du mouvement de son sacré Fils--le témoignage d'un prélat catholique se livrant joyeusement à une foule vociférante de barbus agitant des cimeterres. Peut-on imaginer un Camp des Saints à l'envers, des navires chargés de moines et de moniales, de prêtres et même de chrétiens ordinaires venus des quatre coins de la chrétienté, des expéditions de mitres et de cucules abordant avec audace, au milieu des cantiques de louange, les côtes hostiles de l'Algérie ou de la Turquie, en route vers Bagdad pour y réconforter leurs frères ?

    Les chrétiens savent-ils encore mourir ?

    S'il faut prier, priez donc pour que les chrétiens appelés à mourir le fassent dans l'esprit du Christ. Que leur mort ne soit pas celle de ces Galiléens dont parle l'Evangile, morts pour rien, par accident, surpris par la main de Dieu lors d'une rafle romaine (Luc 13). Et pour que ceux "dont les membres sont encore sur la terre" comprennent le sens du martyre plutôt que de réagir comme des païens qui ne pensent qu'au vêtement et au biftèque de demain.

    "-Pour que nul n'ait à dire sur un chemin de lâcheté, billet d'avion pour un pays sûr dans la poche : Quo vadis, Domine...?" Prions le Seigneur !
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Daglish
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 02 Nov 2009
    Messages: 92
    Localisation: paris

    MessagePosté le: 07/02/2011 17:06:40    Sujet du message: Attentat en Irak Répondre en citant

    Sauf votre respect Boileau, ce n'est pas vous qui avez été égorgé ou brûlé vif.
    Ce n'est pas vous qui avez eu comme ultime vision, la mort d'un proche, de votre enfant, de votre femme.

    Bon, je ne crois pas en dieu, je ne peux donc pas saisir la joie subtile de mourir en martyr.

    Je pense que tous ces braves gens étaient aussi très attachés à leur vie physique.

    Il y a quelque chose d'indécent à pérorer sur le manque de reconnaissance de la spiritualité.

    Manque de spiritualité ? Nous devrions nous réjouir au nom du martyr ?
    Rien ne justifie de mourir ainsi, rien ne saura jamais consoler un père qui a vu son enfant ou sa femme hurler de douleur et de peur avant de s'éteindre dans le sang et les flammes.

    Faire le précieux, prendre la pause en prenant pour prétexte ce massacre... Sans doute plus pathétique que de penser au steak de demain.
    _________________
    parlez dans le micro
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 09/02/2011 19:34:11    Sujet du message: Attentat en Irak Répondre en citant

    Je ne suis pas un grand théologien, mais je peux tout de même dire ceci :

    Le Christ lui même a eu peur de sa passion au point d'en transpirer du sang. Ce phénomène ne se produit chez l'humain que lors de terreur exceptionnellement forte. Saint Pierre a eu peur des juifs et a renié le Christ par trois fois pour ne pas être supplicié (dans un premier temps). Quelques heures plus tôt c'est un autre disciple dont il dit qu'il s'est enfui nu pour ne pas être arrêté avec Jésus.

    Mais vous Boileau vous prétendez avoir tout mieux compris et être plus chrétien qu'eux ? On ne peux pas prétendre aimer Dieu et mépriser sa création qu'est la vie.
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 06/03/2011 15:57:25    Sujet du message: Attentat en Irak Répondre en citant

    Cher Boileau
    Je ne prie pas ici pour des saints mais de simples gens. Peut-être seront-ils un jour saints et sans doute seront-ils d’abord regardés comme des martyrs avant d'en avoir le titre.
    Je prie pour des gens comme vous et moi qui n'avaient rien demandé.

    L'Église ne vit pas de ses martyrs et de ses saints, mais s'en inspire comme modèles. C'est très différent. Ils ne sanctifient pas plus les autels. Une église peut renfermer des reliques et dans ce sens peut être dédiée à un saint patron, mais c'est encore bien différent d'une sanctification.

    J'ai du mal à vous suivre parfois.
    Nous ne sommes que des humains, certes animés par une étincelle divine plus ou moins grande selon les individus, mais nous ne pouvons pas prétendre à être supérieur à notre condition. Le Christ lui-même par son sacrifice nous l'a justement enseigné.
    Nous ne sommes et ne seront donc que de chair et de sang pendant notre passage sur terre.
    La religion ne serait qu’une question de sexualité ? Où avez-vous vu ou lu cela dans les doctrines de l’Église ? Ne faites pas de vos impressions des généralités.

    Les Chrétiens savent-ils encore mourir !?
    En voilà une question qu’elle est bonne.
    En vous lisant, ce que vous attendez des Chrétiens ne seraient au pire qu’un troupeau de moutons de panurge allant se faire allègrement trucider ou au mieux qu’une “insupportable” croisade de plus… D’un côté nous ne pourrions être que des abrutis et de l’autre des salauds !?
    Pardonnez-moi de ne pas pouvoir choisir l’une de vos alternatives. Je suis encore capable de penser et de choisir les valeurs pour lesquelles je pourrais mourir. Celles-ci sont bien loin de vos visions raccourcies.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 24/08/2017 08:50:23    Sujet du message: Attentat en Irak

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Religion Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: