Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    La contagion sioniste dans nos kiosques

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    loeil19
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Fév 2010
    Messages: 131
    Localisation: lille

    MessagePosté le: 25/09/2010 23:20:44    Sujet du message: La contagion sioniste dans nos kiosques Répondre en citant

    Citation:
    LA VERITE SUR LES MEDIAS…

    La contagion sioniste dans nos kiosques !



    « Israël Magazine », sous-titré « Le magazine du Proche-Orient et du monde juif », est un mensuel sioniste destiné aux francophones. Dès les publicités, les annonceurs indiquent la couleur : agences immobilières en Israël proposant des appartements et des maisons haut de gamme, déménageurs spécialisés pour ceux qui souhaitent s’installer dans l’entité sioniste, assureurs, etc. Le numéro d’octobre 2010 est un véritable appel à la haine et à la guerre. La couverture donne le ton : « Nucléaire iranien : Le point de non-retour », avec comme illustration le portrait du Président Mahmoud Ahmadinejad, sans doute pour effrayer les Français. D’autres articles de ce numéro sont dans le même registre : « L’Azerbaïdjan : Nouveau terrain de la guerre secrète contre l’Iran nucléaire », ou encore « La destruction de la doctrine Bush et la guerre qui vient » de Guy Millière sur lequel nous reviendrons. Pour ces sionistes, la guerre (contre le Liban, contre Gaza, contre l’Iran…) est non seulement certaine, mais à lire leurs articles elle est nécessaire. Nous avons là une véritable propagande de la haine destinée aux communautés juives francophones.

    Dans ce magazine, le sionisme apparaît à visage découvert : agressif, guerrier, cynique, « sûr de lui et dominateur » comme l’avait déjà décrit en son temps le Général de Gaulle. Nous vous épargnerons les détails de cette prose, pour aller au fond des choses. Quelle est la logique commune aux trois articles que nous avons mentionnés ? C’est tout simplement celle de l’idéologie sioniste où Israël a tous les droits, où Israël se considère en guerre contre tous ceux qui ne se soumettent pas à lui, et où la seule solution est la guerre permanente. Pour cela, tous les coups sont permis. On cherche par exemple à faire croire aux Européens, notamment aux Français, que l’Iran présente un danger pour eux ! Et bien entendu, on se garde bien de parler du nucléaire israélien, et des déclarations de certains hauts dirigeants civils et militaires de Tel Aviv, précisant que les capitales européennes seraient également à portée des missiles israéliens si l’Europe les abandonnait...

    L’expression « Le point de non-retour » concernant la mise en fonctionnement de la centrale nucléaire civile de Bouchehr, veut donner une impression de course contre la montre, et prépare ainsi l’opinion à une agression contre l’Iran. Ce droit permanent à l’agression que se donnent les sionistes est une autre caractéristique de ces gens-là : assassinats ciblés à l’étranger en utilisant de « faux vrais passeports » de pays pourtant complices d’Israël (affaire du Dubaïgate), agressions en haute mer d’une flottille humanitaire battant pavillon turc, etc. Israël viole toute idée de souveraineté nationale des autres pays quand il s’agit de maintenir son entité en Palestine, et la domination de ses lobbies dans le monde.

    Le cas de Guy Millière et sa nostalgie de la doctrine Bush est intéressant. Cet universitaire, membre de l’Association France-Israël, est un des représentants des néoconservateurs américains en France. Il souhaite que l’USraël recompose le monde par la force militaire, le plaçant ainsi sous la domination du sionisme par lobbies interposés. D’où sa nostalgie de l’époque Bush, et ses attaques constantes contre Obama et contre son administration. Guy Millière est pourtant assez informé pour savoir qu’Obama est le complice et/ou l’otage du lobby sioniste américain. L’entourage (dont nous avons déjà parlé) de ce Président est en effet assez éloquent : Emanuel Rahm, Dennis Ross, Alan Solow… M. Millière sait également que l’aide militaire américaine apportée à Tsahal, soit 3 milliards de dollars par an, augmentée de financements complémentaires par centaines de millions de dollars, a été maintenue voire réévaluée par Obama qui continue à considérer Israël comme un allié stratégique.

    Alors, pourquoi ces sionistes s’en prennent-ils constamment à Obama ? D’abord parce qu’il leur faut maintenir en permanence la pression psychologique sur les communautés juives du monde, et donc de France. Ensuite, il s’agit de faire croire à ces communautés qu’Obama va lâcher Israël (comme s’il le pouvait !) et que l’antisémitisme augmente dans le monde. Tout cela afin de maintenir et développer l’esprit de solidarité de ces communautés envers Israël. Mais cette peur entretenue ne peut cacher la réalité : c’est dans le ghetto mondial créé en Palestine, par spoliations et purification ethnique menées par les sionistes, que les Juifs sont les plus en insécurité ! En accusant ou en soupçonnant Obama d’être antisioniste (!), musulman, ennemi d’Israël… on camoufle son soutien permanent à Israël, plus discret que celui de Bush, donc plus efficace.

    Il est vrai que jusqu’à présent, Obama n’a pas encore agressé l’Iran ni donné le feu vert à Israël. On comprend qu’il y regarde à deux fois avant de prendre une telle décision, compte tenu du risque de catastrophe mondiale qu’une telle agression serait pour toute l’Humanité. Ce n’est pas pour rien que Fidel Castro, parlant sans doute au nom d’autres dirigeants dans le monde, a prévenu Obama du risque de guerre nucléaire contre l’Iran. Mais voilà, pour les sionistes d’Israël Magazine et pour M. Guy Millière, Obama serait un dangereux antisémite infiltré à la Maison Blanche, parce qu’il n’a pas encore attaqué l’Iran !

    Telle est la propagande de haine que l’on peut trouver dans nos kiosques en France. Mais cette haine est aussi un symptôme : le sionisme et Israël sont à bout de souffle. Ils savent que le temps de l’imposture touche à sa fin. Ainsi, suite à un récent sondage, une majorité de Français estime qu’Israël constitue le plus grand facteur de guerre dans le monde. Et c’est parce que les Français ouvrent les yeux de plus en plus, que le sionisme accentue l’intimidation, l’intoxication, la peur, l’islamophobie, et toutes les formes de haine pour ressouder autour de lui une opinion publique qui s’en est détournée.

    On sait maintenant qui souhaite la guerre : Israël et son lobby en France. Le drame pour notre pays est que ce lobby est au pouvoir et voudrait également entraîner la France dans ses agressions. C’est à nous tous de le dénoncer et de le combattre.




    Yahia Gouasmi,
    Président du Parti Anti Sioniste.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 25/09/2010 23:20:44    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Violette
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Jan 2007
    Messages: 487

    MessagePosté le: 27/09/2010 21:07:03    Sujet du message: La contagion sioniste dans nos kiosques Répondre en citant

    M. Loeil 19, avez-vous un avis sur la nouvelle suivante ; éventuellement, une proposition en vue d'une solution ?

    http://www.lpj.org/index.php?option=com_content&view=article&id=712…

     
    Patriarcat Latin de Jérusalem a écrit:


    L'école de Béthanie toujours fermée
    23.09.2010   

    Alors que tous les élèves ont déjà rejoint les bancs de leurs écoles, celle de Béthanie n'a pas pu rouvrir pour la rentrée des classes. La raison : la cinquantaine qui y est scolarisée n'a plus l'autorisation d'emprunter la porte qui leur permettait de franchir le mur de sécurité pour s'y rendre.

    Les enfants avaient l'habitude de traverser le mur deux fois par jour, en présence des soldats israéliens et sous le regard attentif des Sœurs Comboniennes. Les petits élèves de l'école maternelle saluaient chaleureusement tous les jours les militaires chargés de surveiller leur passage, dans une ambiance cordiale. Mais les autorités ont décidé que cette petite porte d'accès à l'école maternelle d'Al Azariya (Béthanie) n'offrait pas tous les critères de sécurité requis.

    Les parents ont refusé la proposition israélienne de faire passer leurs enfants deux fois par jour par le check point à quelques kilomètres de là. "Ils sont trop jeunes pour être exposés à cette dure réalité", ont-ils expliqué.

    Afin de garantir de droit universel à l'éducation de ces enfants, les Sœurs missionnaires Comboniennes se sont unies aux parents pour demander aux différentes autorités catholiques, juives et des Droits de l'Homme locales d'intercéder auprès du Ministère de la Défense israélien pour obtenir une évolution de cette situation.

    Pour elles, rouvrir cette porte nous aidera à voir que les relations spontanées nouées par les enfants sont plus fortes que la peur des adultes, et nous prouvent que les frontières entre les personnes peuvent être abolies.


    Mise à jour le 23.09.2010



    Article du 23/08/2010 : Les enfants de la maternelle de Béthanie ne peuvent plus atteindre leur école
    http://www.lpj.org/index.php?option=com_content&view=article&id=650…
    Patriarcat Latin de Jérusalem a écrit:

    Les enfants de la maternelle de Béthanie ne peuvent plus atteindre leur école
    23.08.2010     

    Les enfants de l'école maternelle de Béthanie (Shayyah), Jérusalem, tenue par les sœurs Comboniennes, ne peuvent plus atteindre leur institution par la petite ouverture qu'ils avaient l'habitude d'emprunter dans le mur de séparation.

    Cette directive a été publiée après une réunion, tenue ces derniers jours, entre le Nonce Apostolique, Mgr Antonio Franco, les sœurs et l'Autorité Militaire de la zone. Cette ouverture a été permise au cours de l'année scolaire 2009-2010. Pour atteindre leur école, une cinquantaine d'enfants de la région Aizaria (zones palestiniennes situées derrière le mur) l'utilisaient deux fois par jour sous le contrôle des soldats et en présence des sœurs.

    Ce va-et-vient quotidien durait depuis un an et est désormais considéré par les Autorités militaires comme ne garantissant plus leur sécurité, ni celle des enfants.

    L'école devrait ouvrir dans quelques jours mais il n'est pas certain que les enfants puissent la rejoindre. L'alternative est soit un détour de 15 km en bus, soit l'autorisation d'emprunter un chemin plus court, chemin aujourd'hui uniquement utilisé par les militaires. Des négociations sont en cours afin de prendre la meilleure décision. Pour les sœurs et les parents, la survie de cette école est un élément essentiel pour le futur de leurs enfants. Une solution doit être trouvée par l'armée, faute de quoi, l'école devra fermer.

    Album Picasa (17 photos) http://picasaweb.google.com/medialpj/Combonianes?feat=flashalbum#5508540054…




     
    _________________
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 19/01/2017 21:09:32    Sujet du message: La contagion sioniste dans nos kiosques

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: