Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Celle qui est à la Sainte-Baume

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> La vie de la radio -> A propos des émissions
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 24/09/2010 09:07:13    Sujet du message: Celle qui est à la Sainte-Baume Répondre en citant

    "Il y a aussi..euh...allez...celle qui est à la Sainte-Baume...Sainte-Madeleine, c'est ça...dire qu'elle a fait de la catéchèse à Saint-Victor."

    Je respecte beaucoup Daniel Hamiche et j'apprécie ces émissions, mais ce patron, en bon catholique--traditionaliste de surcroît--n'aurait-il pas pu, lors de son dernier journal, parler du premier témoin de la résurrection et de la sainte emblématique de la Provence autrement qu'en disant "celle qui est à la Sainte-Baume" ? Imagine-t-on un musulman dévot parler au microphone de Fatima en disant "euh...vous savez...euh...ouais, celle qui a marié le cousin de Mahomet..." ?

    Cela me fait penser à une autre horreur entendue il y a quelques jours dans le bulletin de "réinformécheun" (je suis obligé d'en parler à l'anglaise tant on y entend d'anglicismes et de nouvelles sur les pays anglo-saxons) où l'un des présentateurs, croyant faire de l'esprit, a dit quelque chose comme "jouez hautbois, résonnez musettes, la nouvelle loi Hadopi est née". Cette parodie d'une ancien chant de Noël auquel tous les francophones sont très attachés m'a semblé d'un goût très douteux et relever de l'esprit de dérision qui caractérise la culture du siècle.

    Ecoutant récemment une émission des années 80 (ou 90?) de Jacques Lacant, je n'ai pu m'empêcher d'admirer la tenue linguistique de son émission, et de faire la comparaison avec ce qui s'entend aujourd'hui : quelle merveille que ce vocabulaire riche et précis, cette absence de mots vides comme le sempiternel "effectivement" dont sont si friands tant les patrons d'émission que leurs invités, cette grammaire impeccable, cette élocution claire et ce ton sobre et élevé--certes un tantinet professoral, mais sans aucune raideur.

    Pour la qualité de la langue et surtout de l'élocution, Marie-Thérèse Hablot, parmi nombre d'autres excellents patrons d'émission du beau sexe, me semble aujourd'hui planer aux mêmes hauteurs, la palme du débraillé et de la bouillabaisse verbale revenant à mon avis à Emmanuel Ratier--parmi beaucoup d'autres patrons d'émission du sexe fort peu soucieux de la qualité de leur langue. Je pense que les analyses incisives et originales du fondateur de "Faits et documents" seraient mieux servies par un ton moins relâché et gouailleur. Moins désabusé aussi peut-être...

    Parlant d'esprit de dérision, je suis particulièrement choqué par certains patrons d'émission qui croient pouvoir débiter tous les anglicismes qui leur brûlent les lèvres en ajoutant après leur faux pas linguistique un petit "je m'excuse" pas du tout contrit ou la formule magique "comme on ne doit pas dire sur radio Courtoisie". Tout cela n'est pas très sérieux pour une radio de la francophonie...

    Et que dire de la délectation évidente avec laquelle certains prononcent les noms anglais--qu'ils ne traduisent pas toujours--signe évident de cette pitoyable "colonisation intérieure" justement dénoncée Henry de Lesquen ? Encore une fois, monsieur Hamiche semble être du nombre de ces anglomanes qui s'ignorent, lui qui nous a assené un lourd "GK Chesterton Institute for Faith & Culture" pas moins de trois fois lors de son émission de jeudi. J'ai relevé cette même démangeaison chez les présentateurs de la "réinformécheun" qui ne manquent jamais de citer leurs sources en anglais. Quant à moi, je préférerais "un grand quotidien d'outre-Manche" à "Daily Telegraph" prononcé à la française.

    Enfin, pour terminer sur une note positive, je tiens à donner un grand coup de chapeau au président, toujours aussi intransigeant sur la qualité de la langue française. Monsieur de Lesquen non seulement relève à temps et à contretemps les anglicismes, mais aussi propose, cas unique sur radio Courtoisie où la plupart des patrons semblent se complaire béatement dans l'ignorance, des équivalents bien français : "parangonnage" pour "bench-marking" dans son dernier journal. On aimerait que son exemple rayonne, notamment sur le responsable du blogue de radio Courtoisie, qui semble lui faire un pied de nez permanent en orthographiant le mot à l'américaine.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 24/09/2010 09:07:13    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Bobby
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 04 Mai 2010
    Messages: 47
    Localisation: Poitiers

    MessagePosté le: 25/09/2010 06:55:52    Sujet du message: Celle qui est à la Sainte-Baume Répondre en citant

    si vous êtes toujours à Pékin, voici mon numéro de téléphone 13439113791 afin que nous nous rencontrions si bon vous semble. Thomas.
    Revenir en haut
    Courtoisix
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 341

    MessagePosté le: 26/09/2010 03:05:13    Sujet du message: Celle qui est à la Sainte-Baume Répondre en citant

    « Blog » est, et restera, une aphérèse anglo-saxonne, de quelque fagotage on puisse l'affubler.

    Je vous concède sur le fond l'absence d'utilisation de l'italique, qui n'est qu'une des nombreuses défaillances typographiques du blog, faute de temps et de caractère littéraire dudit site.

    Je prends note de l'excellent « parangonnage », dont j'ignorais l'existence.
    _________________
     
    Feuilletez les Carnets de Courtoisie !
    http://carnets-de-courtoisie.overblog.com
    Revenir en haut
    Visiter le site web du posteur
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 20/10/2010 07:51:43    Sujet du message: Celle qui est à la Sainte-Baume Répondre en citant

    Il m'arrive de penser que, plutôt que de faire la promotion de "blogue", il serait préférable de lui substituer un terme tout à fait français. Ils existent.

    Cela dit, chaque fois que je vois s'afficher "Radio Courtoisie le BLOG" dans mon navigateur, je ne peux m'empêcher de trouver que le gérant de ce site a un fameux culot.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Courtoisix
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 341

    MessagePosté le: 03/11/2010 15:50:13    Sujet du message: Celle qui est à la Sainte-Baume Répondre en citant

    Je ne vois pas où est le « culot » à avoir employé, il y a 5 ans, un « mot de l'époque », sans même avoir idée que ledit site serait en service aussi longtemps...

    Cependant, votre voeux est partiellement exhaucé puisque j'ai renommé le site en « Carnets de Courtoisie ».
    _________________
     
    Feuilletez les Carnets de Courtoisie !
    http://carnets-de-courtoisie.overblog.com
    Revenir en haut
    Visiter le site web du posteur
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 08/11/2010 15:02:51    Sujet du message: Celle qui est à la Sainte-Baume Répondre en citant

    Chers amis, pourquoi tant de polémiques inutiles?

    Je reposte ici ce que j'ai écrit dernièrement à propos des récompenses des meilleurs blogues.
    En matière de rédaction il convient seulement d'établir d'une charte et de s'y tenir.
    Or, le Blog de Courtoisix, chaque patron d'émission de RC et nous-mêmes, sommes indépendants. Nous n'avons pas à appliquer une règle commune qui n'existe pas.

    Boileau, Merci de nous rappeler ou suggérer quelles pourraient être les bonnes équivalences françaises, mais vous ne pouvez pas nous les imposer.

    Citation:
    Sur la question du langage, je ne peux qu'être de votre avis.
    Toutefois, il existe des conventions éditoriales, très subjectives et donc discutables, qui font que l'on traduira ou non certains mots ou expressions étrangères.
    Cette convention veut que la première occurrence étrangère soit suivie d'une traduction. Idem d'un point de vue rédactionnel.
    Le narrateur ou le rédacteur poursuivant en choisissant alors de conserver l'usage de la version originale ou de la version francisée.
    Cette règle ne s'applique pas lorsque l'on (qui?, c'est toujours discutable) considère qu'un mot ou une expression étrangère est passée dans le langage commun, et donc compréhensible par tous. Cela est d'autant plus facile lorsque la sonorité du mot est proche de la version française : minority - minorité. Vous noterez au passage que je mets ici le mot anglais en italique, qui est l'usage pour l'écrit.
    Dernière règle, pour les noms propres, la convention veut que l'on utilise toujours en premier le nom de la langue maternelle.

    Normalement, nous devrions donc employer, Beijing suivit de (Pékin).
    Mais l'usage veut que nous choisissions encore Pékin (Beijing) pour des raison historiques.
    Là encore, les règles sont souples car "on" estime que l'usage historique d'un mot peut privilégier l'une ou l'autre de ces solutions.
    Doit-on parler de William I ou bien de Guillaume de conquérant?
    Doit-on écrire un nom à la française ou à l'anglaise Edouard ou Edward?

    Dernière difficulté, le choix d'un mot et de sa traduction qui peuvent tout deux être porteur de sens connotés! Il reste donc une dimension diplomatique dont on doit tenir compte.
    Prenons l'exemple suivant
    Citation:
    Le dôme du Rocher ou la coupole du Rocher (en arabe : قبة الصخرة , Qubbat As-Sakhrah; en hébreu : כיפת הסלע, Kippat ha-Sel‘a), appelé parfois mosquée d'Omar à tort 1, « premier monument qui se voulut une création esthétique majeure de l'Islam »2, est un sanctuaire érigé sur ordre du calife Abd al-Malik ben Marwan3 à Jérusalem, sur l'Esplanade des mosquées (Haram al-Sharif), troisième lieu saint de l'islam4, où s'élève aussi la mosquée al-Aqsa.

    Selon la première occurrence que vous choisirez, vous donnerez une orientation politique à votre sujet.
    Kippat ha-Sel‘a signifiera que vous êtes sioniste et vous attirera les foudres des musulmans. Je ne développe pas plus, vous aurez compris le mécanisme.

    Inversement il reste aussi l'abandon volontaire ou imposé par le politiquement correct de l'usage de certains mots français pour des usages anglo-saxons. Je ne peux bien sûr que le déplorer.
    L'exemple suivant est édifiant. Nègre devenant "black".

    Nous sommes donc dans un flou qui fait que l'on use des conventions à sa convenance.
    On peut donc émettre beaucoup de critiques. Le fait est qu'il n'y a pas de règle stricte et de cas immuable.

    La seule règle qui tienne est que lorsque l'on fait un choix dans un billet, article, ouvrage, communication, etc., on se tienne à une charte précise et qu'on en changera pas en cours de route. Cette charte est établie entre l'auteur ou traducteur, et un préparateur de copie et un correcteur.
    Mais vous savez certainement tout cela.

    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 19/01/2017 14:57:25    Sujet du message: Celle qui est à la Sainte-Baume

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> La vie de la radio -> A propos des émissions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: