Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude
    Aller à la page: 1, 2  >
     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> La vie de la radio -> A propos des émissions
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 11/06/2010 04:00:46    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Mercredi après-midi Yves-Marie Laulan nous a proposé une émission sur la Chine et de ses possibles rêves d'expansion planétaire. La discussion, qui aurait pu être intéressante, n'a finalement été qu'un exposé de pure propagande, auquel s'est joint un sinobéat français dont je n'ai pas retenu le nom et qui n'est pas mentionné sur le blog (sic) de radio Courtoisie.

    Il faut dire que le patron de l'émission avait commis l'erreur d'inviter dans le studio le membre d'une profession qui en Chine comme en France sert de pilier au régime. Quoi de moins libre de s'exprimer sur la Chine et sa politique étrangère que le correspondant d'un journal qui a pignon sur rue à Shanghaï, le Wenhui Bao, publication plus ficelée par le parti au pouvoir que ne le furent jamais les pieds bandés des concubines du fils du Dragon céleste ? Autant demander au rédacteur en chef de Charlie Hebdo de nous dresser un portrait de la France !

    C'est ainsi que nous avons entendu des choses proprement stupéfiantes, la plus énorme étant que la Chine serait une véritable démocratie ! Je remarque au passage à quel point tout le monde aujourd'hui veut parer son pays de l'épithète de "démocratique", ce qui rejoint le propos d'une émission--passionnante celle-là--sur les fondements philosophiques de la démocratie moderne, qui faisait remarquer que dans le monde moderne tout régime se doit d'être démocratique sous peine de perdre sa légitimité.

    La Chine serait démocratique parce que--tenez-vous bien--ses dirigeants n'occupent pas leur poste à vie. Jusqu'ici, en se fondant sur l'étymologie du mot, on pensait que la démocratie supposait la désignation des gouvernants par le peuple, à quoi il faut ajouter certaines libertés fondamentales comme la liberté d'opinion et d'association. Mais non, selon Zheng Ruolin, journaliste invité de M. Laulan, le fait que Deng Xiaoping ou Jiang Zemin n'aient eu que des mandats limités suffit pour qu'on accorde au système chinois l'étiquette de "DEMOCRATIE". Quelle absurdité ! Que le système oligarchique à parti unique en vigueur en Chine ait des avantages, cela peut se discuter, mais affirmer qu'il est démocratique, voilà qui relève de l'imposture totale et qui aurait dû être souligné. Il est honteux qu'au nom de je ne sais quelle courtoisie on laisse dire de telles idioties novlanguiennes sur les ondes de la Radio.

    Vers la fin, notre "journaliste" (les guillemets sont indispensables) s'est extasié devant l'augmentation de 70 pour cent accordée par une firme installée à Shenzhen, ville chinoise proche de Hong Kong, à la suite d'une grève du personnel. Et de s'exclamer triomphalement : "Vous imaginez une grève en France qui aboutit à une pareille augmentation des salaires des ouvriers ?" Soupirs approbateurs dans le studio. Bref, la Chine est de toute évidence un paradis des masses travailleuses, et la France une usine de la sueur ! Ce que ce plumitif misérable avait oublié de mentionner, c'est que la firme en question, Foxconn de Taïwan, venait de connaître des suicides en série, au point que certains de ses clients, craignant pour leur image, menaçaient d'annuler leurs commandes. Et ne parlons pas du niveau initial de la rémunération, qui devait sûrement être des plus déprimant.

    Le sinologue français attitré de l'émission n'était pas en reste. Ce soi-disant expert a osé prétendre que la Chine n'avait eu une politique de conquête qu'à je ne sais plus quel siècle lointain lorsqu'elle s'est emparée du Turkestan chinois (appelé en Chine Xinjiang--prononcez "Chine-djiangue"). L'imposante muraille de Chine fut bien entendu appelée à la rescousse pour montrer le caractère foncièrement pacifique, victimaire et rentrecoquillard des Chinois. La vérité, c'est que les Han, le nom ethnographique des Chinois, ont fait une guerre sans merci à leurs voisins, à commencer par le Viêt-nam. Il y eut aussi des conflits sanglants avec les petits peuples non-Han, appelés de nos jours "minorités nationales", les Miao notamment. Par conséquent, on divague quand on dit que la Chine serait par essence une puissance non violente et généreuse. L'exemple du Japon, isolationniste pendant des siècles, mais transformé en puissance impérialiste en quelques décennies d'industrialisation forcenée, devrait nous servir d'avertissement sur l'évolution d'un pays à la fois surpeuplé et surindustrialisé. Platon n'a-t-il pas dit que la surpopulation et le commerce sont les deux sources de la guerre ?

    Bref, ce fut une discussion lamentable par bien des côtés et dans laquelle les Occidentaux furent une fois de plus présentés comme ignorants et bornés face à une Chine subtile et raffinée. Il semble que dès que l'on parle de la Chine il faille soit la décrire comme la huitième merveille mystérieuse du monde soit comme l'enfer sur terre. M. Laulan ne pouvait-il pas, comme c'est le cas à d'autres émissions, nous donner une vue un peu plus objective de ce pays ?


    PS: Je remarque--sans surprise--que le cybercarnet de RCourtoisie se proclame "blog" sans la moindre vergogne. Pauvre Henry de Lesquen qui s'échine tel un nouveau Don Quixotte à faire passer l'orthographe francisée "blogue" ! C'était compter sans la démagogie profonde, le conformisme invétéré de tant et de tant de gens aujourd'hui, même dans la mouvance de la "droite radicale". Vous avez dit "radio de la francophonie" ?
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 11/06/2010 04:00:46    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Paxi
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 21 Oct 2007
    Messages: 2 690

    MessagePosté le: 11/06/2010 09:50:23    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Alain Peyrefitte a écrit en 1973 : Quand la Chine s'éveillera… le monde tremblera, essai
    http://www.canalacademie.com/ida738-Alain-Peyrefitte.html
    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1973…

    Qui était Alain Peyrefitte ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Peyrefitte
    _________________
    Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret
    qui ne doive être connu et mis au jour. Luc 8 : 17.
    La force des mauvais se nourrit de la lâcheté des bons. Pie X.
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 11/06/2010 12:00:35    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Je déplace ce sujet pour le mettre à sa place.

    Je suis en train d'écouter cela. C'est, en effet, assez inouï.

    J'ai bien apprécié le moment où il parlent de la littérature française qui a bercé la jeunesse de l'invité chinois. Il lisait Pif le chien dans le journal "l'humanité"...




    Je ne résiste pas au plaisir de replacer le sketch de Dieudonné sur la Chine.

    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 11/06/2010 12:12:05    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Là ils en sont à évoquer les effroyables agressions des barbares tibétains contre les combattants de la liberté chinois. Rassurons-nous, la gentille armée chinoise a défendu les bons...
    Ouf ! on respire.
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 11/06/2010 23:34:54    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Cette fois-ci Cher Boileau419, je partage assez votre billet!

    Voilà une émission édifiante.
    Bien sûr, les intervenants, dont Xavier Walter - le nom vous échappait, nous répondraient qu'il ne faut pas s'arrêter aux simples mots ou expressions employés. Ce sont pourtant elles que l'on retient!
    Pif et l'humanité pour la littérature française, ça fait mal.

    L'histoire Chinoise est assurément complexe, mais pour la question de l'impérialisme que les occidentaux prêtent à la Chine, je serai toutefois relativement de l'avis qu'ont tenté de faire passer Laulan et Walter.
    La Chine n'est ni plus ni moins qu'un espace géopolitico-historique qui devrait être comparé sur un pied d'égalité avec quelque chose de comparable comme l'empire Romain, par exemple. Il y a des peuples, des frontières qui ont évolué avec des dominations des uns sur les autres et avec des frontières fluctuantes - que je qualifie ici volontairement de frontières "régionales" au sein de ces empires respectifs... Les derniers empereurs romains n'étaient-ils pas Goths?
    Il en est de même pour la Chine : il y a des espaces géographiques qui forment des entités naturelles qu'on le veuille ou non. À l'intérieur, il y a des cousinages avec des particularités.
    L'Europe ou l'Empire Romain et la Chine sont des espaces similaires avec des complexités internes particulières. Il n'y a pas d'expansion possibles hors de ses limites naturelles. C'est dans ce sens là que la notion d'impérialisme chinois ne veut pas dire grand chose. Le Saint Empire Germanique était alors lui aussi impérialiste. Les Institutions Européennes actuelles le sont aussi si l'on doit comparer des choses équivalentes.

    Le seul véritable Impérialisme est celui qui impose des modes de fonctionnements culturels économiques ou politiques hors de ces bassins géopolico-historiques naturels. En général on parle de colonialisme et de néocolonialisme. L'Europe l'a été, les USA aussi et la Chine est assurément en train de le devenir quand on regarde la place qu'elle prend en Afrique par exemple.
    Par contre parler d'Impérialisme chinois vis-à-vis du Tibet ou de Taïwan est plus discutable. Dans ces derniers cas, il s'agit de jugements discutables selon que l'on adopte une position occidentale ou chinoise.
    Aimerait-on que l'Asie se mêle de donner son avis sur l'intégration de la Turquie ou d'Israël à l'Union Européenne? Je pense que nous serions assez scandalisé. Pourtant c'est ce type de jugement que nous autres occidentaux nous nous permettons d'imposer aux chinois.

    Ce type de débat selon un point de vue adopté à toujours existé et existera encore longtemps.

    Il est dommage que cette émission ait laissé un sentiment un peu brouillon et partisan. Le sujet méritait mieux.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Grumeau (Le)
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 04 Sep 2007
    Messages: 45

    MessagePosté le: 15/07/2010 11:41:28    Sujet du message: Erreur ou une volonté du patron d'émission ? Répondre en citant

    Bonjour,

    Boileau419 a écrit:
    Il faut dire que le patron de l'émission avait commis l'erreur d'inviter dans le studio le membre d'une profession qui en Chine comme en France sert de pilier au régime. Quoi de moins libre de s'exprimer sur la Chine et sa politique étrangère que le correspondant d'un journal qui a pignon sur rue à Shanghaï, le Wenhui Bao, publication plus ficelée par le parti au pouvoir que ne le furent jamais les pieds bandés des concubines du fils du Dragon céleste ? Autant demander au rédacteur en chef de Charlie Hebdo de nous dresser un portrait de la France !

    Merci pour votre billet plein d'humour et instructif. Etait-ce une erreur ou une volonté du patron d'émission ?

    Pour ceux qui souhaiteraient écouter ce monument radiophonique, l'Archiviste rend disponible son podcast ici :

    http://radiocourtoisie.leforum.eu/p49950.htm
    Revenir en haut
    Courtoisix
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 341

    MessagePosté le: 21/07/2010 04:16:27    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Boileau419 a écrit:

    auquel s'est joint un sinobéat français dont je n'ai pas retenu le nom et qui n'est pas mentionné sur le blog (sic) de radio Courtoisie


    Le blog ne pratique aucune omission volontaire, mais peut avoir quelque retard avant que la liste des intervenants fût complète.

    De plus le blog refuse les « francisasions » phonétiques, telles que « blogue », « coquetel » et autre « mel ». Soit un terme équivalent ou bien-sonnant peut être substitué (« courriel », « téléverser », ...), soit le blog conserve le terme dans sa langue originale. « blog » n'entrant pas dans le premier cas, il est dans le second
    _________________
     
    Feuilletez les Carnets de Courtoisie !
    http://carnets-de-courtoisie.overblog.com
    Revenir en haut
    Visiter le site web du posteur
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 21/07/2010 06:53:17    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Ben v'là aut' chose...
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 24/10/2010 09:25:59    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Courtoisix a écrit:
    Boileau419 a écrit:

    auquel s'est joint un sinobéat français dont je n'ai pas retenu le nom et qui n'est pas mentionné sur le blog (sic) de radio Courtoisie


    Le blog ne pratique aucune omission volontaire, mais peut avoir quelque retard avant que la liste des intervenants fût complète.

    De plus le blog refuse les « francisasions » phonétiques, telles que « blogue », « coquetel » et autre « mel ». Soit un terme équivalent ou bien-sonnant peut être substitué (« courriel », « téléverser », ...), soit le blog conserve le terme dans sa langue originale. « blog » n'entrant pas dans le premier cas, il est dans le second


    Pour votre gouverne, il existe à ma connaissance au moins trois termes bien français pour dire "blogue" : (cyber)carnet, bloc(-notes) et joueb. "Journal de bord" conviendrait auss très bien. "Bloc-notes" est recommandé par la commision officielle de terminologie.

    Pourquoi ne prenez-vous pas en compte ces mots ? Votre esprit de résistance s'épuise-t-il avec "télécopie" et "courriel" ? Que vous en coûterait-il vraiment d'écrire "blogue"? Votre petite opinion personnelle, qui, comme par hasard, rejoint l'avis de la majorité, ce qui veut dire que vous êtes peu ou prou un banal suiveur des foules ?

    Si vous trouvez que "blog" est mélodieux, j'ai le regret de vous dire que votre oreille n'est pas la même que la mienne, et je me pique de l'avoir très musicale. Pour moi, ce terme est parfaitement vulgaire et laid : é-mé-ti-que (il fait penser au bruit que fait le gosier quand on dégobille pour le dire platement).

    "Coquetel" et "mél" sont excellents. "Mél" a été proposé par des spécialistes en terminologie pour le sens bien précis d'"adresse électronique". Qu'y trouvez-vous de si insolite ou de mal sonnant ? Vous croyez-vous, au blogue parallèle, plus compétents que les spécialistes ? Si ces termes vous paraissent ridicules, comme on le prétend sottement des terminaisons du subjonctif imparfait, n'est-ce pas que vous souffrez--comme la majorité des francophones, hélas--des effets dévastateurs de la colonisation intérieure angloricaine--le mot, ô combien juste, est du président de RCourtoisie ? Les graphies bien françaises nous paraissent rustiques, les anglo-saxonnes "modernes". N'est-ce pas lamentable pour un patriote de réagir d'une manière aussi...pavlovienne ?

    Si l'allemand était aujourd'hui la langue dominante (à la suite de la victoire complète du Reich), seriez-vous de ceux qui écriraient "Kourtoisie" et "Kollaboration" ? Contrairement à ce que vous pourriez penser, cette question ne recèle pas un amalgame injurieux, car le bloc mondialiste anglo-saxon est bel et bien la puissance occupante du moment. Ces misérables nous font la guerre et veulent la mort de notre langue et de notre culture. Et vous utilisez allégrement leurs mots ?

    Quand bien même tous les arguments patriotiques et linguistiques (je ne vous refais pas la démonstration de "dogue", elle est trop évidente) vous laisseraient froid, pensez que M. de Lesquen, lui, préconise l'usage de "blogue". La déférence pour l'autorité, pour les aînés (quand ils nous demandent de faire des choses raisonnables) est ce me semble une vertu cardinale chez un homme de droite. En tout cas elle devrait l'être. C'est une simple question de courtoisie.

    Si cela aussi vous indiffère complètement parce que vous n'avez pas l'intention de vous "aligner a priori sur qui que ce soit", je trouve que vous êtes encore loin, très loin d'une vraie pensée et d'une vraie attitude de droite nationale française militante.

    Je recommande à tous de lire dans "Le Sentiment de la langue" les belles remarques de Richard Millet sur les sonorités perdues de la langue française. Le passage s'intitule "Lettre sur la Francité".
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.


    Dernière édition par Boileau419 le 24/10/2010 15:22:07; édité 1 fois
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 24/10/2010 15:20:56    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Le webmestre du soi-disant blog de RC fait honte à M. de Lesquen et à ses efforts pour défendre le français. Tôt ou tard, lorsque le président fera une remarque à propos de ce mot à un carnettiste, il se verra reprocher le "blog" de RCourtoisie. Et il aura l'air bien piteux...

    C'est du sabotage.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 26/10/2010 23:30:26    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Loin de moi l'idée de me montrer désagréable Boileau...
    Loin de moi aussi l'idée d'empêcher le débat.

    Mais là vous allez trop loin.

    Ce n'est pas un "soi-disant blog". C'est LE blogue. Il était là avant nous et y sera peut être encore après. Son apport à la radio fait l'admiration de tous (sauf vous tout seul).
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 27/10/2010 07:01:18    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Mille excuses d'avoir osé égratigner votre "pote". Sachez cependant une chose : "soi-disant" se rapporte à "blog" en tant que graphie (son aspect écrit)". C'est une idiosyncrasie (une manie particulière) du ouèbe-mestre que je ne reconnais pas.

    Le carnet non-officiel (sic) quant à son contenu et à sa présentation est relativement bien fait. Mais "blog" est et reste une gifle à la figure du Président. Et une grosse incohérence vis-à-vis du combat que la radio est censée mener pour la langue française.

    Si vous trouvez qu'écrire "blog" est une amabilité faite à M. de Lesquen et à la francophonie, que cela ajoute du cachet à la fête de la langue française sur RC, que cela remplit d'aises les défenseurs du français et conforte en général la vitalité de notre idiome, dites-le, mais avec des arguments solides à l'appui.

    Je constate au passage que quand Marine le Pen s'est présentée chez M. de Lesquen, comme par hasard, on n'en a rien su à l'avance sur le tableau "prévisionnel" du journal de bord. Bizarre...
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.


    Dernière édition par Boileau419 le 27/10/2010 08:59:54; édité 3 fois
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 27/10/2010 07:08:23    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Où est le débat ? On dit "Voilà, on ne francise pas et puis parce que je le dis, c'est bon." Où sont les arguments ? Cela me fait penser à ces artistes qui disent "Voilà, ce bidet sur un coffre-fort est une pure oeuvre d'art existentielle, et parce que je le dis, c'est vrai". On sait bien que ce type de discours s'appuie toujours sur la force ou l'avantage, et dans le cas présent on voit que la personne en question est fort bien consciente des services qu'elle rend à la radio, ce qui lui permet d'envoyer promener les critiques.

    On francise les mots comme on francise les étrangers, monsieur le ouèbe-mestre.

    On attendant j'aimerais savoir s'il écrirait : "Je suis allé à Kopenhavn via London en pack-boat, et comme il ne faisait pas beau j'étais d'une humeur de dog. J'ai donc négligé mon blog."
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 27/10/2010 21:04:22    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Je sais bien que la "branche Marine Le Pen" ne souhaite pas l'union des droites. Mais vous serez gentil d'aller exercer votre travail de scission ailleurs.

    Pour arriver à l'union des droite il faut chercher à réunir tout le monde plutôt que de pratiquer une action sectaire d'épuration de tout ce qui ne vous plaît pas.


    Un forum comme celui-ci est le lieux idéal pour venir débattre de la défense de la francophonie et de ce que nous pourrions faire de plus. C'est là une démarche constructive.

    Mais je n'acceptes pas votre attaque parce qu'elle est uniquement destructive.
    Revenir en haut
    Jean
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 31 Jan 2007
    Messages: 507

    MessagePosté le: 27/10/2010 21:37:01    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude Répondre en citant

    Boileau419, si "Blog" vous dérange tant, avez-vous au moins suggéré à l'administrateur du site en question de corriger sa faute d'orthographe ? Au lieu de faire un scandale puérile et hors sujet ici.
    _________________
    Mes émissions enregistrées :
    http://radiocourtoisie.leforum.eu/t5559-enregistrements-proposés-par-Jean.h…
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 21/09/2017 21:40:08    Sujet du message: Yves-Marie Laulan et la sinobéatitude

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> La vie de la radio -> A propos des émissions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Aller à la page: 1, 2  >
    Page 1 sur 2

     
    Sauter vers: