Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Terminator
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 18 Fév 2007
    Messages: 3 056

    MessagePosté le: 16/03/2010 14:16:31    Sujet du message: Chronique hebdomadaire de Philippe Randa Répondre en citant

    Philippe Randa a écrit:






    Retrouvez cette chronique et les précédentes sur www.philipperanda.com

    UN “MOINDRE MAL” ÉLECTORAL
    Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

    À part le score du Front national, toujours bien vivant contrairement aux espérances de certains et aux cauchemars de quelques autres, le résultat des élections régionales est en tout point conforme à ce qui avait été annoncé : claque à l’UMP, gros score du PS, ancrage d’Europe Écologie et du Front de gauche dans le paysage politique, effondrement du Modem… tandis que les petites listes purement régionales n’ont fait que de la figuration plus ou moins réussie. Autre résultat attendu, celui de l’abstention : 53,6 %. Un taux record en France qui “détrône” celui de 1998 (42,3 %). Plus ça va mal, moins ça vote.
    Alors, resurgit de façon désormais récurrente, l’idée – voire le spectre – de rendre le vote des Français obligatoire.
    La mort électorale dans l’âme, faudra-t-il ou non s’y décider, puisque la moitié du corps électoral se moque ainsi de cette inestimable liberté dont tant d’autres peuples voudraient bien profiter. Ne serait-ce qu’en rêve pour quelques-uns.
    Oui, mais voilà : si les enfants de la démocratie sont de plus en plus des électeurs sauvages, il ne faudrait pas prendre leurs responsables politiques pour les premiers kamikazes venus.
    Contraint et forcé par une loi – une de plus ! – à “profiter de sa liberté électorale le jour où on lui dit d’en profiter” au risque d’une amende – une de plus ! – imaginez que cet électeur récalcitrant soit également automobliste et/ou fumeur, sa vie deviendrait – mais n’est-ce pas déjà le cas ? – un long fleuve de contraventions.
    Et puis, si on obligeait 1 électeur sur 3, voir 1 sur 2 comme dimanche dernier, à amputer deux sacro-saints week-end par an d’un déplacement ludique, familial ou sportif, voire à simplement le contraindre à perdre une heure pour se rendre à son bureau de vote faire la queue et le forcer ainsi à donner sa voix à un candidat en liste, le risque d’un boomerang électoral serait trop grand pour l’establishment politique.
    Quelle bonne (surtout mauvaise) raison pourrait inciter cet électeur récalcitrant à glisser un bulletin de vote droite-saumon ou gauche-caviar dans l’urne ? Ce vote obligatoire lui offrirait l’occasion de se défouler en votant pour une liste dite “extrême”, de droite ou de gauche… si tant est qu’il n’hésite pas à faire élire un “comique” qui aurait le mauvais goût, tel un Coluche d’antan ou un Dieudonné d’aujourd’hui, de solliciter les suffrages de ses compatriotes…(1) Car ces Français qui boudent les urnes sont sans doute bien davantage réprésentatifs de ce fameux “électorat contestataire” – ô combien ! – que celui qui glisse dans l’urne un bulletin de vote aux couleurs Front national, Europe Écologie, Front de gauche ou NPA…
    L’absentation, même massive, n’est finalement qu’un “moindre mal” pour le système, malgré les larmes de crocodiles déversées désormais chaque soir d’élection par ceux qu’elle arrange finalement plutôt bien.

    NOTE
    (1) Rappelons que la candidature de Coluche lors de l'élection présidentielle française de 1981 était crédité par les sondages de plus de 16 % d'intentions de vote… et que se présentait à ces mêmes élections Michel Debré, Premier ministre et père de la consitution, qui n’obtint finalement que 1,66 % des suffrages.


    FLASH INFOS MAGAZINE N° 35 EST PARU
    (www.flashmagazine.fr)

    AU SOMMAIRE :
    NOTRE DOSSIER
    • Régions contre nation ? Jacobinisme ou décentralisation ? Les points de vue de Louis Alliot, Arnaud Guyot-Jeannin, Pierre Vial et Robert Spieler.
    • Un retour au made in France ? Le phénomène de la relocalisation vu par Antoine Le Nort.
    • Toutankhamon va enfin pourvoir dormir en paix ! Par Topoline.
    • “Occupés par les Anglais, les Égyptiens ont rêvé en français... Aujourd’hui, ils comptent en dollars !” Flash s’entretient avec Pascal Meynadier, auteur de “L’Égypte au cœur du monde arabe”.
    • Internet dans la ligne de mire de Nicolas Sarkozy ? Philippe Le Henner analyse l’impact du contre-pouvoir numérique.
    • Au-delà des clichés et de la propagande... James Oregon, notre correspondant aux USA, nous dit qui est vraiment Sarah Palin.
    • Le Système a vaincu en Australie : Pauline Hanson jette l’éponge. Christian Bouchet retrace le parcours d’une femme de convictions.
    • Si la télévision est de plus en plus désespérante, faut-il pour autant désespérer des téléspectateurs ? Béatrice Péreire pose la question.
    Nicolas Gauthier : Martin Scorsese, icône intouchable mais cinéaste surestimé ?
    Tout cela, c’est dans FLASH !
    Pour s’abonner, c’est simple : Seulement 50 euros par an pour 26 numéros !
    Et rapide en ligne et en toute sécurité sur le site : www.flashmagazine.fr


    © Philippe Randa, écrivain et éditeur (www.dualpha.com), est également rédacteur en chef adjoint de Flash Magazine(www.flashmagazine.fr). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines.

    Visitez le site www.philipperanda.com : chaque semaine, la tribune libre d’un invité… Tout savoir sur Peter et Philippe Randa (leurs entretiens, leurs livres…)

    Découvrez les sites d’éditions partenaires www.dualpha.com et www.Librad.com

    LIBRAIRIE - COMPTOIR DE VENTE ÉDITEURS
    Mél. primatice@francephi.com
    Vous aimez les revues, CD, DVD, cartes postales, jeux et livres non conformistes ? Antiquité, Ancien Régime, Cinéma, Histoire, Ésotérisme, Essais politiques, Guerre d’Algérie, Histoire des religions, Littérature, Moyen Âge, Politique internationale, Régionalisme, Seconde Guerre mondiale, Sport…

    Primatice diffusion-distribution
    ouvert au public du lundi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00
    10 rue Primatice 75013 Paris
    Tél. 01 42 17 00 48 Fax 01 42 17 01 21
    La rue Primatice est juste derrière la Mairie du XIIIe
    © Philippe Randa est écrivain et éditeur (www.dualpha.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.philipperanda.com.

    - Sites partenaires : www.dualpha.com… www.philipperanda.comwww.flashmagazine.frwww.librad.com

    _________________
    Felix qui potuit rerum cognoscere causas.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 16/03/2010 14:16:31    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Alliance francaise
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 23 Mai 2008
    Messages: 207
    Localisation: orléans

    MessagePosté le: 05/04/2010 19:55:09    Sujet du message: Chronique hebdomadaire de Philippe Randa Répondre en citant

    Préface de Pierre Vial au livre “À l’ombre de l’Europe d’en haut” de Philippe Randa
    (Chroniques barbares VII – Éditions Dualpha)

    http://www.tilsafe.com/libfr/2780-DUA/%C3%83%C6%92%C3%A2%E2%80%9A%C2%AC+l%C3%83%C2%A2%C3%A2%E2%80%9A%C2%AC%C3%A2%E2%80%9E%C2%A2ombre+de+l%C3%83%C2%A2%C3%A2%E2%80%9A%C2%AC%C3%A2%E2%80%9E%C2%A2Europe+d%C3%83%C2%A2%C3%A2%E2%80%9A%C2%AC%C3%A2%E2%80%9E%C2%A2en+haut+-+Chroniques+barbares+VII.html

    Philippe Randa a la curiosité du journaliste, la créativité de l’écrivain, l’inventivité de l’éditeur. Mises en faisceau, ces qualités en font, comme me l’avait fait remarquer un jour Jean Mabire, quelqu’un d’inclassable.
    Et c’est bien ainsi car, alors que certains aiment tant mettre une étiquette dans le dos des gens, cela correspond à son goût, prononcé et assumé, pour l’indépendance. Une indépendance qui va de pair avec une liberté de ton bien agréable pour le lecteur en ces temps de conformisme, de politiquement correct et, donc, de médiocrité.
    Attentif à l’actualité, il en fait un décryptage très point, mais toujours rendu plaisant par un style caustique, jubilatoire. Il a parfois – à juste titre – la dent dure, mais on sent malgré tout, au détour de ses phrases, une indulgence pour la nature humaine, fruit d’une longue observation et écoute de ces animaux si particuliers que l’on appelle des hommes.
    Cette indulgence fait qu’à la différence de certains confrères ses piques ne sont jamais chargées de fiel. C’est tout à son honneur car seuls les esprits sectaires se laissent aller à exprimer une haine recuite à l’égard de ceux qui ne sont pas d’accord avec eux et Philippe est l’antithèse absolue du sectaire. Ce qui lui vaut l’inimitié de certains esprits bornés, enfermés dans leur dogmatisme et leur catéchisme qui sent le rance. Mais, comme a dit un jour un grand homme d’État du XXe siècle, « beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur. »
    Si Philippe Randa veille aujourd’hui à se maintenir au-dessus de la mêlée, cela ne l’empêche pas d’avoir des convictions bien assises, qu’il a manifestées très tôt, à l’époque où les âmes bien nées s’engageaient résolument dans ce que les bourgeois de droite, installés confortablement sur leur gros fessier, à l’abri des ris­ques, appelaient dédaigneusement « l’activisme ».
    Péché de jeunesse ? C’est ce que mettent en avant aujourd’hui ceux qui, carriérisme oblige, essayent d’esquiver cette question qui a fait le titre d’un beau livre d’Henri Béraud : Qu’as-tu fait de ta jeunesse ?… en cherchant de pauvres excuses à leur lâcheté : seuls les imbéciles, n’est-ce pas, ne changent pas d’avis ?
    Com­bien, beaucoup d’eau ayant coulé sous le pont Mirabeau, plastronnent sous les ors de la République, dans les conseils d’administration ou les salles de rédaction des grands médias, après voir milité pour la Révolution – notre Révolution. Des noms ! Des noms ! Je me tairai car j’essaye de mettre en application un esprit de charité qui est, paraît-il, une vertu chrétienne – mais que je vois peu de chrétiens pratiquer.
    Je sais qu’une telle évocation va faire sourire Philippe. Mais je tenais à dire ici qu’il a, lui, toujours mis en pratique cette fidélité qui est notre honneur.
    Je ne voudrais pas, cependant, terminer sur une note trop sévère. C’est pourquoi j’invite le lecteur à se plonger, sereinement, comme on goûte l’eau d’un frais ruisseau, dans ces textes si divers de Philippe Randa qui montrent l’étendue de ses préoccupations ainsi que ce solide bagage de l’esprit qu’il faut bien appeler la culture. En d’autres temps on aurait dit de notre auteur qu’il était un honnête homme. Cette expression n’est plus vrai­ment comprise aujourd’hui et c’est bien dommage car elle était le reflet d’une civilisation, notre civilisation. Qui compte encore, malgré tout, quelques vaillants défenseurs.
    Philippe, évidemment, est du lot.

    Pierre Vial, ancien secrétaire général du GRECE, est aujourd'hui le président de l'association Terre & Peuple (www.terreetpeuple.com). Un DVD “Pierre Sidos. Une vie au service de la France” vient de paraître chez Semis diffusion (http://semis-diffusion.blogspot.com)

    Vous pouvez acquérir À l’ombre de l’Europe d’en haut par correspondance :

    BON DE COMMANDE

    Je souhaite recevoir :
    … ex. À l’ombre de l’Europe d’en haut au prix de 23 euros.
    Participation aux frais d’envoi :
    Destination France :
    5 euros (1 livre) 6 euros (2 livres) 7 euros (3 livres ou plus)
    Destination à l’Étranger :
    10 euros (1 livre) 15 euros (2 livres) 20 euros (3 livres ou plus)
    À partir de 200 euros d’achat, frais de port gratuits
    (pour envoi en colissimo recommandé + 5 euros)

    Pour toute commande, je recevrai gratuitement le cadeau choisi ci-dessous :
    • Un ancien numéro de Flash.
    • Un ancien numéro de Synthèse nationale.

    Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . .
    Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    Code postal : . . . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . Pays : . . . . . . . . . . . .
    Tel : . . . . . . . . . . . . . . . . . .
    Adresse internet : . . . . . . . . . . . . . . . . .

    Veuillez trouver ci-joint mon règlement mon règlement de …… euros à l’ordre de Primatice par :
    – Chèque bancaire ou postal
    – Carte bancaire n° /__/__/__/__/ /__/__/__/__/ /__/__/__/__/ /__/__/__/__/
    Expire fin /__/__/__/__/ 3 n° verso carte : .....…
    Signature : .................................
    à renvoyer à : Primatice - 10, rue Primatice 75013 Paris Librairie - comptoir de vente éditeur
    Primatice
    10 rue Primatice 75013 Paris
    Tél. 01 42 17 00 48 - Fax 01 42 17 01 21
    Mél. primatice@francephi.com
    www.dualpha.com
    www.librad.com

    La rue Primatice est juste derrière la Mairie du XIIIe
    Métro : Place d’Italie
    _________________
    "Quand on se bat, on peut perdre; quand on ne se bat pas on a déjà perdu ! ".
    Mon avatar : portrait du général Georges Loustaunau-Lacau
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 22/05/2017 23:31:14    Sujet du message: Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: