Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Elections régionales 2010 : 1er tour

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 14/03/2010 22:03:07    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour Répondre en citant

    Elections régionales 2010

    Comme il fallait s'y attendre, la gauche a gagné, mais la droite n'a pas perdue! Elle est simplement préoccupée de l'abstention record qui montre bien qu'il faut faire la réforme sur le statut des régions. C'est la fuite en avant!

    Le seul vrai vainqueur c'est quand même bien l'abstention avec 52 % !
    Les politiciens n'intéressent pas les Français tout le monde le sait sauf eux.

    Au niveau national
    PS fait ...................... 29.1%.
    UMP.......................... 27.3%
    Europe Ecologie......... 13.1%
    FN............................. 11.2%
    MoDem ..................... 4.4%.

    Tous les résultats sont ici.

    Notons que JM Le Pen serait à 21 % en PCA et que le FN (19,1%) en Nord Pas de Calais serait au coude à coude avec l'UMP (19,4%)

    TF1 titre "Renaissance du FN"
    Citation:
    Outre la forte démobilisation de son camp, la droite doit faire face à une seconde difficulté lors de ce premier tour des régionales, c'est la renaissance du Front national. Remis en selle dans le débat public depuis l'automne, notamment à l'occasion du débat sur l'identité nationale, l'extrême droite retrouve un score à deux chiffres, 11,2% selon nos estimations. Jean-Marie Le Pen obtiendrait notamment plus de 20% en PACA, un score que personne n'imaginait même à l'état-major du FN. Marine Le Pen ferait jeu égal avec l'UMP Valérie Létard dans le Nord-pas-De-Calais.

    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL


    Dernière édition par Roland le 16/03/2010 00:41:29; édité 1 fois
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 14/03/2010 22:03:07    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 15/03/2010 09:17:59    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour Répondre en citant

    Moi je note deux choses dans cette élection :

    - le retour du terme "extrême droite" dans les médias

    - le fait que personne ne semble parler de l'union des droites


    Comme nous l'avions fait lors de toutes les autres élections nous appelons à l'union de toutes les droites. Rappelons que l'union des droites était un des grand chevaux de bataille de feu Jean Ferré, le créateur de Radio Courtoisie.
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 15/03/2010 11:23:42    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour Répondre en citant

    S'il n'y avait que le mot "extrême droite"!
    Hier j'ai même entendu Jacques Séguéla parler du "retour des rouges".... On n'est plus à une contradiction près!

    Union des droites oui, mais l'UMP est-il à droite? Il est évident que pas mal de monde à l'UMP vont pester un peu plus contre l'ouverture à gauche et contre une politique générale trop à gauche. Si seulement cela pouvait aboutir à l'éclatement de cet UMP, cela serait une bonne chose.

    Notons encore que s'il y avait eu une réel union des droites nationales 11,7 +1,2 +1,7 = 14,6 % soit devant Europe écologie! Soit la droite Nationale la troisième force politique en France.

    PS et alliés………………29,48%
    UMP …………………………26,18%
    Europe Ecologie………12,47%
    FN ……………………………11,74%
    Modem ………………………4,24%
    NPA…………………………… 2,50%

    Tous les résultats sur le site du Ministère de l'Intérieur.

    Haute Normandie (par département)
    M. Carl LANG (LEXD) — 01,30 % et 01,83 %
    M. Nicolas BAY (LFN) — 10,85 % et 13,86 %

    Nord Picardie (par département)
    M. Thomas JOLY (LEXD) — 02,24 % ; 01,70 % ; 02,14 %
    M. Michel GUINIOT (LFN) — 17,01 % ; 13,71 % ; 16,70 %

    Ile de France
    M. Nicolas DUPONT-AIGNAN (LDVD) — 2,92 % ; 03,37 % ; 02,68 % ; 03,76 %
    Mme Marie-Christine ARNAUTU (LFN) — 6,10 % ; 07,16 % ; 12,23 % ; 09,02 %
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Paxi
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 21 Oct 2007
    Messages: 2 690

    MessagePosté le: 15/03/2010 14:20:54    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour Répondre en citant

    Résultats des régionales pour la Bourgogne
    Edouard Ferrand FN 12,4

    _________________
    Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret
    qui ne doive être connu et mis au jour. Luc 8 : 17.
    La force des mauvais se nourrit de la lâcheté des bons. Pie X.
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 16/03/2010 00:23:39    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour Répondre en citant

    Christian Vanneste nous livre une assez bonne analyse sur le mauvais résultat de l'UMP au premier tour et qui ne sera pas sans conséquence sur le second.
    Toutefois Vanneste a préféré appeler à voter pour Valérie Létard (15,91%) pour faire barrage au FN de Marine Lepen (19,81%)...

    Vanneste malgré ses bons résumés sur la situation persiste en souhaitant que la majorité présidentielle gagne afin que l'on joue de l'accélérateur ! Vanneste appelle de ses vœux la réforme des régionales.

    Désolé Monsieur Vanneste, mais quand on veut jouer aux gauchistes et bien effectivement on risque de faire élire la vraie gauche!
    Si vous le déplorez, ne vous en prenez qu'à vous-même et à votre majorité qui a soutenu aveuglement l'inqualifiable politique présidentielle.
    Le FN n'est certainement pas coupable de vos errements.

    Citation:
    Le 1er tour des Régionales : triple exploit paradoxal !
    Par Christian Vanneste le 15 mar 2010 dans Mes idées politiques

    Les résultats du 1er tour des élections régionales constituent un triple exploit.

    À force de confier missions, rapports et responsabilités à la gauche, on est parvenu à faire comprendre aux électeurs qu’il était plus logique de donner directement le pouvoir à celle-ci.

    À force de s’enliser sur la question de l’identité nationale, et de laisser traiter ce sujet par des acteurs dans des rôles de composition, on a facilité le retour du Front National.

    À force de vouloir paraître plus vert que vert, avec l’absurde taxe carbone, on a permis le succès de l’imposture politique du parti écologiste.

    Beaucoup d’électeurs de droite et du centre ne se sont pas sentis mobilisés par des listes trop composites et aux valeurs incertaines. Il faudra tirer de ce scrutin une double leçon pour l’UMP : la présence de candidats « de gauche » sur ses listes ne leur amène aucune voix nouvelle, bien au contraire. La posture idéologique de parti attrape-tout renvoie les électeurs de la copie à l’original, et démoralise le noyau le plus fidèle.

    Ce 1er tour constitue un paradoxe : l’apparente victoire de la gauche et le véritable reflux de la droite au travers d’une abstention record expriment d’après les commentaires, la volonté de sanctionner le Président de la République. Or, celui-ci, face à la crise, et durant la Présidence européenne de la France, a pris les mesures les plus efficaces, et a dans bien des cas donné l’exemple. Son soutien constant à l’industrie devrait davantage être perçu dans notre région. En revanche, cette sanction du pouvoir national se transforme en soutien du pouvoir socialiste régional, responsable de hausses d’impôts sans précédent, pour financer des dépenses improductives. Le parti du « dépenser plus pour travailler moins », celui des 35 heures, des délocalisations et de la montée du chômage, est aujourd’hui paradoxalement récompensé des effets particulièrement durs de la crise, qui lui sont pourtant en partie imputables.

    Il entend demain diriger nos régions avec la participation des écologistes et des marxistes, alors que sur des questions essentielles comme l’énergie nucléaire ou les infrastructures, la sécurité et la vidéoprotection, la liberté de l’enseignement ou l’apprentissage, ces partis ne sont d’accord sur rien. Vouloir le pouvoir pour le pouvoir relève de l’escroquerie. Le message de l’UMP pour le second tour doit être clair : l’objectif prioritaire de l’action politique est aujourd’hui de redresser notre économie, de protéger nos entreprises, et de lutter contre le chômage. Il ne faut pas que demain les régions appuient sur le frein de la décroissance quand le Gouvernement appuiera sur l’accélérateur de la reprise.

    Le vote à l’aveugle dans les élections à la proportionnelle pour des Présidents de Région que personne ne connaît sauf pour des mauvaises raisons, pour des élus qui doivent leur présence sur la liste à la bénédiction de leur parti et non à la connaissance ou à la reconnaissance des électeurs peut conduire à cette absurdité : paraître approuver des élus anonymes dont on ne sait pas ce qu’ils ont fait ou ce qu’ils vont faire pour mieux manifester son mécontentement à l’encontre de celui que tout le monde connaît et dont on sait ce qu’il fait.

    Il faut espérer qu’avec la réforme des collectivités territoriales, ce scrutin sera le dernier de ce mode. Même pour quatre ans seulement, il n’est pas nécessaire de faire de nos régions des temples de la dépense publique inutile et de l’opposition à la réforme indispensable pour notre pays.

    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Frédéric D.
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 15 Jan 2008
    Messages: 936
    Localisation: Versailles

    MessagePosté le: 16/03/2010 10:48:32    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour Répondre en citant

    Salut ! Smile

    Je dois dire que j'attends le deuxième tour avec impatience, ça permettra de comprendre beaucoup de choses qui sont pour l'instant en suspens...

    Amitiés patriotes !

    Frédéric


    _________________
    Soli invicto !
    Revenir en haut
    Visiter le site web du posteur
    Terminator
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 18 Fév 2007
    Messages: 3 056

    MessagePosté le: 16/03/2010 13:08:12    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour Répondre en citant

    Je replace ici ce que j'ai posté là :
    http://radiocourtoisie.leforum.eu/t1975-Communique-de-Catholiques-en-Campag…

    Il est regrettable que si peu de candidats aient répondu... Notamment ceux qui disent défendre l'identité chrétienne de la France dans leur programme. (c'est même paradoxal pour certaines listes au nom très évocateur)

    Catholiques en campagne a publié sur son site les réponses de quelques candidats à un questionnaire rédigé avec soin.

    http://www.catholiques-en-campagne.fr/content/blogsection/23/65/

    Je dois dire que je regrette le peu de réponses qu'ils ont reçu.

    Hugues REVEL a écrit:

    Samedi 13 mars 2010
    Pour qui voter aux élections régionales ?Depuis bientôt trois ans le collectif Catholiques en Campagne interroge, à chaque élection, les candidats aux suffrages des français. Leurs réponses sont publiées sur son site et très souvent relayées par des sites amis pour que les catholiques votent en toute connaissance de cause. C'est bien évidemment à eux qu'appartient au final, en conscience, de choisir tel ou tel individu, de mesurer la conformité des idées du candidat avec les leurs.
    Si Catholiques en Campagne souhaite que le vote des catholiques aille vers des candidats catholiques, ayant des positions en conformité avec la doctrine sociale de l'Eglise, il s'abstient naturellement de toute consigne de vote qui serait préjudiciable à l'action même qu'il mène. Et celui qui a engagé une réflexion, analysé les positions et les points de programme, forgé sa conviction, est bien capable de choisir tout seul, sans l'aide de personne, le candidat qui a sa préférence.
    Catholiques en Campagne ne veut en aucune manière se substituer aux partis politiques existants. Sa charte déontologique rappelle bien les dispositions qui ont présidé à sa création : « Catholiques en Campagne s'adresse prioritairement à tous les catholiques. Au-delà de ce premier cercle, agissant à la périphérie des partis politiques, il envisage de constituer une force de communication, de proposition, et de lobbying auprès des institutions et des hommes politiques. »
    La campagne électorale qui se déroule marque véritablement un tournant dans l'action de Catholiques en Campagne et la prise en compte de l'électorat catholique. Toutes les têtes de liste ont reçu le questionnaire mais plusieurs faits nouveaux méritent d'être soulignés :
    • un grand nombre de candidats, de toutes tendances politiques, ont répondu au questionnaire envoyé
    • les réponses des candidats aux questionnaires ont été abondamment lues, relayées et commentées sur la blogosphère
    • le site web de Catholiques en Campagne a littéralement explosé sous les demandes d'informations et les commentaires
    • cinq nouvelles associations ont adhéré au collectif au cours de cette campagne

    Ces éléments nous confirment la justesse de l'action menée par le collectif. Encore une fois des catholiques se sont exprimés dans et en dehors des partis, en tant que catholiques, soulignant leur souci d'intégrer la loi naturelle à leur choix électoral. Certains candidats ont même précisé leur adhésion « privée » aux valeurs catholiques ou chrétiennes, même s'ils n'entendaient pas qu'elles prévalent sur leurs options politiques, par définition « démocratiques » donc sujettes à la volonté du plus grand nombre, en tout cas à celle de leurs électeurs.
    Catholiques en Campagne va étudier, une fois la campagne électorale achevée, au regard des résultats de l'élection, les réponses qui lui ont été faites et livrer les analyses qui s'imposent. Sans nul doute, elles démontreront l'émergence d'un nouveau comportement, tant au niveau des candidats que des électeurs, de prise en compte des valeurs fondamentales catholiques dans la politique française. Le vote catholique prend de l'ampleur. Nous ne pouvons que nous en réjouir...
    Avant le scrutin de demain, Catholiques en Campagne entend rappeler à tous les catholiques qui seraient encore dans l'incertitude les propos que le Saint Père avait prononcés le 30 mars 2006 :
    « L'objet principal des interventions de l'Eglise dans le débat public porte sur la protection et la promotion de la dignité de la personne et elle accorde donc volontairement une attention particulière à certains principes qui ne sont pas négociables.
    Parmi ceux-ci, les principes suivants apparaissent aujourd'hui de manière claire :
    1. la protection de la vie à toutes ses étapes, du premier moment de sa conception jusqu'à sa mort naturelle
    2. la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille - comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage - et sa défense contre des tentatives de la rendre juridiquement équivalente à des formes d'union radicalement différentes qui, en réalité, lui portent préjudice et contribuent à sa déstabilisation, en obscurcissant son caractère spécifique et son rôle social irremplaçable
    3. la protection du droit des parents d'éduquer leurs enfants.

    Ces principes sont inscrits dans la nature humaine elle-même et ils sont donc communs à toute l'humanité. L'action de l'Eglise en vue de leur promotion n'est donc pas à caractère confessionnel, mais elle vise toutes les personnes, sans distinction religieuse. Inversement, une telle action est d'autant plus nécessaire que ces principes sont niés ou mal compris, parce que cela constitue une offense contre la vérité de la personne humaine, une blessure grave infligée à la justice elle-même. »
    Hugues REVEL,
    Président du Collectif Catholiques en Campagne





    _________________
    Felix qui potuit rerum cognoscere causas.
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 18/10/2017 01:59:50    Sujet du message: Elections régionales 2010 : 1er tour

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: