Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    L'armée thaïlandaise expulse des milliers de Hmong vers le Laos

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 358

    MessagePosté le: 29/12/2009 15:45:51    Sujet du message: L'armée thaïlandaise expulse des milliers de Hmong vers le Laos Répondre en citant

    Citation:
    par Sukree Sukplang et Prapan Chankaew

    HUAY NAM KHAO, Thaïlande (Reuters) - La Thaïlande a procédé à l'expulsion de plusieurs milliers de demandeurs d'asile Hmong vers le Laos, alors que des pays ont exprimé l'inquiétude qu'ils y soient persécutés.

    Quelque 5.000 militaires armés de matraques et de boucliers anti-émeute se sont déployés avant l'aube dans le camp de réfugiés de Huay Nam Khao, à 300 km au nord de Bangkok, afin d'en évacuer 4.400 membres de l'ethnie Hmong.

    Le colonel Thana Charuvat, chargé de diriger les opérations, a indiqué que celles-ci s'étaient déroulées sans violence, une affirmation qui n'a pas pu être confirmée par les journalistes interdits d'accès au camp.

    Plus de 4.000 Hmong ont déjà été expulsés dans des camions de l'armée et ont été conduits dans un centre d'immigration à Nong Khai, à la frontière du Laos, avant d'être remis aux autorités de ce pays.

    Des négociations ont été conduites pendant plusieurs heures pour convaincre 300 des demandeurs d'asile qui refusaient de quitter le camp, a précisé le colonel Charuvat.

    Les Hmong redoutent d'être soumis à de mauvais traitements de la part du gouvernement communiste laotien. Ils s'étaient alliés aux Etats-Unis durant la guerre du Viêtnam et nombre d'entre eux ont fuit le Laos en 1975 à l'arrivée au pouvoir du parti communiste.

    Un porte-parole du gouvernement laotien a affirmé que ces inquiétudes étaient sans fondement, les Hmong rapatriés étant considérés comme des migrants illégaux qui vont être relogés dans des villages de peuplement.

    Les Etats-Unis et l'Onu ont fait part de leur inquiétude quant à l'expulsion massive et au sort qui attend les Hmong au Laos.

    Washington a demandé dimanche à la Thaïlande d'annuler l'opération. "Nous regrettons profondément cette grave violation des principes humanitaires internationaux dont la Thaïlande s'était longtemps fait le champion", a déclaré le département d'Etat américain.

    La diplomatie américaine a également appelé dimanche le Laos à "traiter les Hmong renvoyés contre leur gré de façon humaine, à autoriser l'accès d'inspecteurs internationaux, et à faciliter le relogement des expulsés".

    Bangkok considère les Hmong de Huay Nam Khao comme des immigrés économiques ne pouvant pas prétendre au statut de réfugiés.

    Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva avait assuré que leur expulsion se déroulerait dans le respect des droits de l'homme, et ajouté avoir reçu l'assurance du gouvernement laotien qu'ils seraient bien traités et que le Haut commissariat de l'Onu aux réfugiés (UNHCR) aurait accès à eux.

    Les ONG et le UNHCR estiment qu'une partie des Hmong peuvent prétendre au statut de réfugiés et ne doivent pas être expulsés, mais la Thaïlande a refusé aux inspecteurs du UNHCR de visiter le camp pour enquêter.

    Depuis deux ans, la presse n'a pas accès au camp. En mai, l'ONG Médecins sans frontières, principal groupe venant en aide aux Hmong, s'est retiré du site après avoir dénoncé le traitement qui leur était infligé.

    Selon le colonel Thana, les médias ont été tenus à l'écart afin d'éviter que des Hmong ne fassent des coups médiatiques afin "d'attirer l'attention sur leur statut en s'automutilant".

    La Thaïlande est un point de transit important pour un million et demi de réfugiés venus de Birmanie et d'Indochine.

    Avec Ambika Ahuja, version française Gregory Schwartz et Pierre Sérisier
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 29/12/2009 15:45:51    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: