Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    À se rappeler quand il sera trop tard !
    Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Bernard
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 10 Aoû 2007
    Messages: 317
    Localisation: Montgeron

    MessagePosté le: 28/10/2009 14:48:08    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    paru sur le site fdesouche.com

    Un mémoire inter-armées qui date de 2004 établit un constat objectif et alarmant sur le futur multiethnique de la France. Voir le rapport (PDF). Quelques extraits chiffrés qu’il sera utile de garder sous le coude pour de futurs argumentaires, et dont chacun pourrait faire l’objet d’un article tant ils sont révélateurs :

    « Il apparaît après réflexion que, même si la France retire des bénéfices en termes de dynamisme démographique et économique de l’apport ethnique extra-européen, ces avantages ne compenseront pas les problèmes liés à l’éclatement de la société et à la perte de pouvoir de l’Etat. »

    On estime qu’il y a « 100 000 naturalisations annuelles prononcées après une résidence de dix ans en France ou un mariage contracté avec un citoyen français » et au total, « sept millions de personnes d’origine extra-européenne vivant actuellement en France métropolitaine ».

    « Le taux d’accroissement annuel de cette population (+1,5%) est quatre à cinq fois plus important que celui de l’ensemble de la population de la métropole (+0,3%). »

    « 75% de l’immigration actuelle est une immigration de peuplement, l’immigration de travail représentant seulement 10% du total annuel. »

    « Vers 2050, au tournant du XXIème siècle, le nombre d’enfants issus de parents d’origine extra-européenne vivant en France dépassera (avec 200 000 naissances par an) celui des enfants issus de parents d’origine européenne. »

    « 50 à 60% des détenus ou des prévenus en France sont de confession musulmane ».

    « Entre 1982 et 2004, le nombre de ZEP est passé de 362 à 865. Près d’un élève sur cinq dans l’enseignement obligatoire (entre les âges de 6 à 16 ans) est ainsi actuellement scolarisé en ZEP. »

    « A la fin du XXIème siècle, la population d’origine extra-européenne deviendra majoritaire dans une métropole qui devrait compter environ 78 millions d’habitants ».

    L’ONU « a calculé qu’il faudrait que la France fasse venir 89,5 millions de migrants entre 2000 et 2050 (…) afin d’éviter une dégradation des comptes sociaux de la nation ».
    « Depuis 1997, environ 40 000 Français quittent la France chaque année. »

    « A l’instar des Etats-Unis et du Brésil, pays multiethniques dans lesquels sévit une forte criminalité de voie publique, la France sera confrontée à l’augmentation des « violences urbaines » ».

    « Selon le ministère de l’intérieur, les violence urbaines ont quadruplé entre 1993 et 1997″.

    « La France compte actuellement entre 5 et 6 millions de personnes considérées comme musulmanes ».

    « En rapportant le nombre de lieux de culte au nombre de présumés musulmans, on arrive à la proportion d’un lieu de culte pour 2 000 fidèles. On retrouve cette même proportion de un pour 2 000 quand on rapporte le nombre de prêtres diocésains par rapport au nombre de Français présumés catholiques ».

    « Il faut s’attendre à ce que dans les quartiers où l’islam est majoritaire, on assiste à un développement de l’islamisation du cadre de vie (…) il devient difficile de manger dans ces quartiers en plein jour durant le ramadan, sans s’exposer aux quolibets ».

    Pour calculer le nombre de clandestins, il suffirait de « demander aux compagnies aériennes de communiquer le nombre de passagers arrivés en France n’ayant pas utilisé leur billet retour au bout de 3 mois ».

    « Pour la seule région Rhône-Alpes, le trafic de stupéfiants générerait 1,3 milliard d’euros par an ».

    « Aujourd’hui, la Seine-Saint-Denis est le premier département français dans lequel naissent plus d’enfants d’origine extra-européenne que d’enfants d’origine européenne. Cette situation préfigure celle de l’ensemble du territoire métropolitain à compter des années 2040. »

    Rompez les rangs.
    _________________
    A MORT LE POLITIQUEMENT CORRECT !
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 28/10/2009 14:48:08    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Arlésien
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 27 Mai 2008
    Messages: 127
    Localisation: Arles

    MessagePosté le: 28/10/2009 21:00:00    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Mais, il est déjà trop tard !! Réveillez-vous !

    _________________
    Arlésien, un fervent auditeur de Radio Courtoisie.
    Revenir en haut
    Aniasse
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 27 Oct 2008
    Messages: 47

    MessagePosté le: 28/10/2009 23:00:13    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Il est inexact de dire que c'est une immigration de peuplement....
    l'immigration de peuplement c'est ce que pratiquait la France en Afrique du Nord en Asie du Sud Est ou dans les territoire d'outre mer..C’est ce que pratiquait l'Angleterre dans le nouveau monde ou en Australie.

    Les gens qui arrivent en France depuis les années 70 c’est uniquement une immigration économique qui se complexifie du fait de l'évolution de la situation.

    Le mélange ethnique au Brésil est le résultat de la traite des noirs fait par les Portugais et les Espagnols.
    La criminalité n’est pas du a la multi ethnicité..mais aux difficultés économiques..

    A Belleville ou à Barbes qui sont des hauts lieux de l’immigration vous pouvez bien évidement vous promener en mangeant 1 jambon beurre sans que personne heureusement ne s’offusque en plein ramadan.
    Il est normal qu’en Sien Saint Denis il y ai plus de naissance dite « extra Européenne ( comprendre blanche) dans la mesure où il y a une concentration important de cette dite population extra européenne… c’est de l’arithmétique de base..
    Revenir en haut
    Bernard
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 10 Aoû 2007
    Messages: 317
    Localisation: Montgeron

    MessagePosté le: 02/11/2009 16:27:39    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant


    _________________
    A MORT LE POLITIQUEMENT CORRECT !
    Revenir en haut
    Bernard
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 10 Aoû 2007
    Messages: 317
    Localisation: Montgeron

    MessagePosté le: 02/11/2009 16:49:38    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    http://www.dailymotion.com/video/x7d92j_genocide-par-substitution-et-prefer_news


    _________________
    A MORT LE POLITIQUEMENT CORRECT !
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 02/11/2009 17:12:01    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Cher Aniasse,
    Il ne faut pas parler d'immigration mais d'émigration de peuplement dans certains cas cités comme la France ou l'Angleterre et le nouveau monde.

    Par contre, il faut parler de déportation de population vers le nouveau monde quand on évoque la traite négrière et certaines populations Françaises ou anglaises.
    Toutefois, il n'a jamais été question d'une idée de peuplement pour les populations d'Afrique, mais de main d'œuvre dont on était propriétaire.
    Pour les Amériques, c'est justement par ce qu'il y avait déjà une population indigène qui ne pouvait pas être réduit en esclavage, puisque l'église catholique avait décrété que ces habitants avaient une âme, qu'il y eut importation de main d'œuvre venant d'Afrique.

    Pour revenir au sujet, si l'immigration en France correspondait à des besoins de main d'œuvre, il n'y aurait pas les problèmes que nous connaissons. Mais tous les politiques de droite comme de gauche le disent clairement : l'immigration actuelle est une politique de regroupement familiale et de soi disant réfugiés politiques. Ces individus n'apportent strictement rien à notre société sauf à venir prendre le travail de certains Français et surtout à permettre de garder une politique de main d'œuvre française à bas revenu, tirant ainsi la politique des salaires vers le bas tout en ayant des salariés corvéables puisque remplaçables par des personnes n'ayant pas de travail.

    L'arithmétique économique de base est surtout là!

    ------------------------------------

    Très bien vue la réalité des textes et la réalité de la pratique!
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Daglish
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 02 Nov 2009
    Messages: 92
    Localisation: paris

    MessagePosté le: 02/11/2009 18:18:06    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Je confirme les propos d'Aniasse: vous pouvez vous promener avec un sandwich "saucisson/jambon" (meuh si ça va ensemble, à partir du moment où ça peut se mettre entre deux tranches de pain, ça va ensemble) à Barbes sans problème aucun.
    Je parle d'expérience.
    D'une façon générale, les habitants de Barbes ont de séculaires coutumes parisiennes: vous pouvez crever sur le trottoir ou vous promener en tutu, tout le monde s'en fiche, personne ne s'occupe de votre pomme.

    Je ne pense pas qu'on puisse faire une généralité à partir de quelques chiffres. Le post d'Aniasse le démontre bien.
    Il y a nombres d'immigrés qui bossent et qui apportent quelque chose à notre société parce qu'ils bossent.
    Il est vrai que le travail au noir est un fléau. Roland a raison quand il parle des effets néfastes d'une main d'oeuvre corvéable à merci sur l'ensemble des salariés.
    Mais il faudrait surtout penser à embaucher des inspecteurs du travail: controler les travailleurs au noir mais surtout les employeurs.
    J'ai toujours pensé que l'équation "un immigré/Un chomeur" est absurde vu la réalité de l'économie et du marché du travail.
    Par contre, un immigré qui cotise et reverse une partie de son salaire dans l'économie, c'est obligatoirement un plus.
    Le besoin de main d'oeuvre ?
    Il se crée aussi en augmentant le nombre de consommateurs.
    Evidemment, ce n'est pas aussi simple. Mais si l'équation: un immigré = un consommateur est simpliste, celle l'assimilant au chomeur l'est tout autant.
    Vous l'aurez comprit, comme Aniasse, je crois que le problème est économique.

    Sinon, petite question à Roland: l'église catholique a interdit l'esclavage des indigénes d'amérique. Comment se fait il que l'esclavage des africains par les blancs, (je ne parle pas de l'esclavage des africains par les africains, autre réalité), ait été possible ?
    "Oubli" de l'église ? perte d'influence ?
    Je pense que très peu de catholique possédaient des plantations dans ce qui devenait les états unis, mais Quid des colons d'amérique du sud ?
    Pourquoi les indigènes d'amérique ne sont pas devenus une cible pour les propriétaires non catholiques?
    _________________
    parlez dans le micro
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 02/11/2009 19:48:44    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Cher Daglish,
    Je vais essayé d'être concis sur une une question ou d'autres on écrit des livres entier et ou l'Eglise Catholique s'est battue pendant des siècles.
    Vaste question qui n'est pas simple à résumer.

    L'esclavage avec les noirs (noirs-blancs, blancs-noirs et noirs-noirs) existait avant l'apparition de d'Église et de surcroît catholique.
    L'Église Chrétienne est dans les premiers temps un mouvement spirituel qui n'a pas de prise sur l'état, ses lois et son administration tant que l'Empire romain a existé.
    C'est à la chute de l'Empire Romain et la création de l'Empire d'Orient et d'Occident que l'influence politique temporelle de l'Église s'impose progressivement et de divers manières. De cette époque trouble, l'Église va devoir jouer un rôle temporel en plus de son rôle spirituel. En revanche si l'Église est unie sur le plan spirituel (même si elle se divisera entre orient et occident) elle n'aura absolument pas la même unité politiquement en ayant un rôle particulier en fonction du lieu où elle se trouve. Les empires qui se succèdent en Europe et qui donneront naissance au féodalisme puis aux monarchies sont, à toutes les époques, sources de conflits et de luttes de pouvoir entre laïc et clergé. Selon les intérêts des pouvoirs laïcs, l'Église a résisté et lutté contre l'esclavagisme quel qu'il soit, mais l'Église ne pouvait pas toujours imposer ses propres vues au risque de devoir être en lutte directe contre des pouvoir laïcs qu'il fallait au contraire chercher à soutenir dans ces périodes complexes qu'on été les carolingiens ou les mérovingiens par exemple. Périodes où l'on cherchaient avant tout à rétablir une stabilité politique militaire et économique.
    Ceci pour vous faire comprendre que l'Église hérite d'une situation dont elle n'est pas maître. L'esclavagisme est un problème laïc.
    L'Église n'a jamais "oublié" et pour preuve, elle jamais fait usage de l'esclavagisme pour elle-même (même des noirs).

    Dans le cas de la découverte des Amériques, nous ne sommes plus à la même époque et la "stabilité" des institutions laïques ou religieuses en Europe sont bien établies. Pour autant la lutte entre les laïcs et le clergé existe toujours et n'oubliez pas que la lutte entre les monarchies existe. Les intérêts économiques priment.
    Cependant, l'Église va réussir à faire reconnaître que les indiens ne sont pas des "animaux" en étudiant leurs cultures. La présence de villes, de monuments, de livres et d'objets d'art seront les témoins que ces peuples ne sont pas des sauvages ou des "animaux" et donc sont biens des créatures de Dieu qui n'ont pas été évangélisées.
    Pour les noirs, c'est cette absence de culture - pas de ville, pas de livre, pas d'art et d'objet manufacturé - qui leur a été préjudiciable. Comment l'Église arriverait-elle à justifier que ces hommes en étaient bien aux yeux de puissances laïques avides?
    Les autres civilisations et peuples sur le reste de la planète n'ont d'ailleurs jamais été réduit en esclavage par les Européens.
    L'Église à donc fait ce qu'elle a pu et ce n'est déjà pas si mal.
    Mais revenons aux Amériques, là encore y il a eu des disparités liées au fait que selon les couronnes dont elles dépendaient et de leurs relations avec l'Église, les colonies n'ont pas eu les mêmes évolutions. Rentrer dans le détail serait un peu long ici, mais je vous invite simplement à voir ou revoir l'excellent film MISSION qui explique très bien cette lutte entre les couronnes et l'Église.
    Pour vous faire une idée de ce que fut la décision à prendre pour déclarer les Indiens d'Amériques comme des hommes dotés d'une âmes , je vous invite à vous reporter à la Controverse de Valladolid menée par le dominicain Bartolomé de Las Casas et le théologien Sepulveda en 1550. À voir également l'excellent téléfilm du même nom avec M. Tritignan, JP Marielle et J. Carmet!

    Pour les plantations nord américaines, bon nombre étaient tenues par des catholiques. Hélas, ce que dit l'Église n'est pas toujours appliqué. Les protestants et les anglicans ont eu beaucoup moins de scrupules, mais c'est encore une autres questions.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL


    Dernière édition par Roland le 03/11/2009 11:25:10; édité 4 fois
    Revenir en haut
    Paxi
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 21 Oct 2007
    Messages: 2 690

    MessagePosté le: 02/11/2009 20:12:34    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Très bien expliqué, cher Roland. Je trouve que vous avez beaucoup de tact quant à l'histoire de l'esclavagisme; c'est tout à votre honneur.
    _________________
    Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret
    qui ne doive être connu et mis au jour. Luc 8 : 17.
    La force des mauvais se nourrit de la lâcheté des bons. Pie X.
    Revenir en haut
    Daglish
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 02 Nov 2009
    Messages: 92
    Localisation: paris

    MessagePosté le: 03/11/2009 11:02:19    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Merci pour ces précisions Roland...
    Votre résumé, bien que je le soupçonne d'être un chouilla orienté (on ne refera pas le laïcard endurci que je suis, même la lecture de Pascal n'y a pas suffit), répond parfaitement à ma question.
    La différence entre la culture orale de l'Afrique, et celle des indigènes d'amérique est un argument que je trouve tout à fait convaincant.

    Effectivement, l'excellent film de Roland Joffé et le téléfilm "La controverse de Valladolid" méritent d'être vus et revus.
    _________________
    parlez dans le micro
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 03/11/2009 11:11:36    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Tout est toujours orienté, mais loin de moi l'idée d'absoudre l' Église de ses responsabilités. Je rappelle simplement que l'Église a eu et a parfois encore une double casquette. On ne peut donc pas juger son rôle spirituel et temporel sur le même plan.
    Je souligne encore que s'il est très facile de juger des actes après coups, il n'en est pas de même dans l'instant présent ou vécu. Il n'est jamais bon non plus de juger de l'histoire avec nos sentiments contemporains, c'est à coup sûr la meilleure façon de ne pas comprendre l'histoire.

    Qu'aurait été le monde sans le poids de l'Église? Vaste débat, mais on est loin de faire la preuve qu'il aurait été meilleur!
    Sachons rendre à César ce qui lui appartient.

    En tout état de cause, si jamais j'étais orienté dans mes propos, je serais heureux de pouvoir trouver des contradicteurs pour enrichir mes connaissances.
    Pour ma part, je m'appuie sur mes modestes connaissances et mes quelques lectures. Je ne peux qu'une nouvelle fois recommander l'excellent ouvrage Les traites négrières par Olivier Pétré-Grenouilleau chez Gallimard (Bibliothèque des Histoires).
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Daglish
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 02 Nov 2009
    Messages: 92
    Localisation: paris

    MessagePosté le: 03/11/2009 12:25:56    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Nous sommes d'accord.
    Tout particulièrement sur le fait que nous devons garder à l'esprit que nous jugeons en contemporains des actes d'un autre monde.
    Il y a l'église et les hommes qui la compose.
    On critique souvent l'institution en dédouanant l'homme. On rend souvent l'église (et bien d'autres institutions) coupable de tout et de son contraire, je suppose que cela évite de se regarder en face et que cela repose l'esprit.

    "les traites négrieres" se cache justement dans ma bibliothèque dans la pile "à lire", ce qui fait que je le lirais fin 2026...
    (la pile "à lire" est une pile porteuse: elle soutient mon appartement avec la colonne des "à lire d'urgence")
    _________________
    parlez dans le micro
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 03/11/2009 12:39:41    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    C'est parfaitement exact et comme dit également le proverbe, "l'enfer est pavé de bonnes intentions".
    Essayez de mettre Les traites négrières sur le dessus de votre pile.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Paxi
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 21 Oct 2007
    Messages: 2 690

    MessagePosté le: 05/11/2009 22:52:48    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    L'histoire passée sous-silence de l'esclavagisme des peuples d'occident par les arabes
    tout au long de l'histoire :
    http://www.davidduke.com/general/the-untold-story-of-white-slavery_13506.ht…

    Certains commencent à prendre conscience du drame
    http://www.davidduke.com/general/the-untold-story-of-white-slavery_13506.ht…
    _________________
    Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret
    qui ne doive être connu et mis au jour. Luc 8 : 17.
    La force des mauvais se nourrit de la lâcheté des bons. Pie X.
    Revenir en haut
    Mounsa
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 07 Sep 2009
    Messages: 120
    Localisation: Nantes

    MessagePosté le: 06/11/2009 16:18:39    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard ! Répondre en citant

    Je ne suis absolument pas un spécialiste de la question, mais il me semble que les esclaves blancs occupaient très souvent des postes-clefs dans les sociétés arabo-musulmanes (je pense notamment à l'Égypte). Pour aborder la question de l'esclavage dans sa globalité, il faut évidemment se détacher de l'image du noir travaillant dans les plantations. La condition des esclaves attachés à l'oikos d'une grande famille athénienne n'était pas la même que celle des esclaves des mines du Laurion. Et il était peut être préférable de vivre comme esclave dans une gens romaine qu'être un pauvre à Rome (en tout cas d'un point de vu matériel).

    Autre chose: il faut éviter de penser l'Afrique comme un tout monolithique, même s'il s'agit de "l'Afrique noire". Avant l'arrivée des Européens, il me semble que la culture écrite n'était pas étrangère à tous les peuples d'Afrique noire (peut être Bernard Lugan a-t-il abordé la question sur Radio Courtoisie).
    Que l'Église ait ignoré ces données ou qu'elle n'ait pas entretenu de contact avec ces peuples est une autre question. D'ailleurs l'explication de Roland me semble assez convaincante.

    Je le répète: je ne suis absolument pas un spécialiste de l'esclavage. J'espère donc que ma mémoire ne m'a pas fait défaut.
    En tout cas, même si je ne l'ai jamais lu, je sais de sources fiables que Les traites négrières est un excellent ouvrage.
    _________________
    «Ce qu'il y a d'enivrant dans le mauvais goût, c'est le plaisir aristocratique de déplaire.» Baudelaire
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 20/01/2017 07:46:12    Sujet du message: À se rappeler quand il sera trop tard !

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
    Page 1 sur 4

     
    Sauter vers: