Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    La croisade d'un ex-policier contre les PV

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Endora Marshall
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 30 Oct 2008
    Messages: 32

    MessagePosté le: 16/09/2009 11:35:50    Sujet du message: La croisade d'un ex-policier contre les PV Répondre en citant

    La croisade d'un ex-policier contre les PV

    Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/09/16/01016-20090916ARTFIG0035…

    L'ancien commissaire de police Philippe Vénère dénonce dans un livre la politique du tout répressif menée, selon lui, par les pouvoirs publics, et donne des conseils pour contester les amendes.

    Un livre contre les contraventions et le «tout répressif» des pouvoirs publics dans la sécurité routière signé … d'un ancien policier. L'initiative semble assez inattendue. Retraité de la police, en poste au tribunal de police de Paris entre 1992 et 1996 en charge du contentieux routier, Philippe Vénère, ancien commissaire au parcours atypique et controversé, publie jeudi un livre aux Éditions Max Milo intitulé «Manuel de résistance contre l'impôt policier». Sous-titre : «comment contester vos contraventions». Parallèlement, il lance un blog (pas encore en ligne à l'heure où nous écrivons, ndlr) dédié à ce qu'il nomme une «croisade qui va m'attirer des ennuis».

    Dans son livre, l'ancien commissaire qui a fait sa carrière à la police judiciaire parisienne, et ne nie pas «la nécessité de respecter le code de la route», fustige une «politique du ‘tout répressif'des pouvoirs publics» et s'interroge : cette politique «ne recherche-t-elle que la sécurité du citoyen ou bien sert-elle d'autres objectifs ?». «À mon époque, explique-t-il aujourd'hui dans Le Parisien, on ne faisait pas du contentieux de masse et le président du tribunal refusait de tenir le rôle de machine à composter des PV. J'étais officier du ministère public et je recevais souvent des gens complètement paumés dans mon bureau. Face aux conducteurs de bonne foi, je classais souvent les poursuites pour ne pas encombrer le tribunal avec des affaires qui n'en valaient pas la peine. Ils repartaient en se disant : On m'a enfin écouté et compris». Il écrit que «contester, par les voies de la loi, reste le droit inaliénable du citoyen» et entend «pointer du doigt les aberrations du système policier et judiciaire» face à une «répression aveugle et systématique de certaines infractions au code de la route».

    Sans toujours argumenter, il ajoute que ce ne sont pas 20 millions de procès-verbaux (PV) qui ont été dressés par les forces de l'ordre en 2007, reprenant les chiffres officiels du ministère de l'Intérieur, mais deux fois plus car, selon lui, on ne prend pas en compte ceux de la police municipale. Il fait valoir que c'est le «chiffre d'affaires» qui est «avant tout recherché» et affirme que des quotas de PV sont demandés aux forces de l'ordre, ce qui est nié par le ministère de l'Intérieur. Au passage, il égratigne les «pervenches» parisiennes, chargées des PV, et les fourrières dont il dénonce le rendement ainsi que le permis à point, une «inégalité», celle «de l'argent».

    «Je ne suis pas Don Quichotte»

    Enfin, il donne une série de conseils afin que l'automobiliste puisse se défendre, publiant des lettres type de contestation d'infractions facilement accessibles, par ailleurs, sur Internet. «Je ne suis pas Don Quichotte», déclare Philippe Vénère, policier atypique, et aux méthodes parfois contestées du temps où il était en fonction. «Mais trop c'est trop», ajoute celui qui a été maître de conférences à l'Université Paris VIII. «Nous sommes dans un pays de libertés, n'importe quel criminel a le droit de se défendre. Pourquoi pas le simple contrevenant face à un rouleau compresseur ?». Quand aux objections qu'on pourrait lui apporter, notamment celle de la baisse du nombre de morts sur les routes, il les balaie. C'est, dit-il dans Le Parisien, «grâce à une répression accrue sur les stupéfiants, l'alcool, les grands excès de vitesse, les feux rouges. Les PV pour stationnement illégal ou les petits excès de vitesses ont été multipliés par deux depuis huit ans alors qu'ils n'ont pas d'incidence sur l'accidentologie».

    Selon un sondage* rendu public par sa maison d'édition, près de 53 % des personnes interrogées estiment que le permis à point est une « mesure de répression ». Plus de 81 % disent ne pas avoir contesté un PV, près de 58 % ne sachant pas comment le faire. 51,3 % déclarent avoir changé leurs habitudes de conduite et de stationnement après avoir payé un PV.

    * Sondage réalisé pour la sortie de l'ouvrage par LH2 les 11 et 12 septembre par téléphone auprès d'un échantillon représentatif de 1.009 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 16/09/2009 11:35:50    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    El spirito
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 13 Oct 2007
    Messages: 195
    Localisation: Généralité d'Ile de France

    MessagePosté le: 17/09/2009 20:53:11    Sujet du message: La croisade d'un ex-policier contre les PV Répondre en citant

    "arrêtez d'emmerder les français!!" (Georges pompidou)
    "C'est pour votre sécurité" (Nicolas Sarkozy)
    _________________
    Buvons à la crevaison de la gueuse !
    Revenir en haut
    Barnabé
    Varlet

    Hors ligne

    Inscrit le: 20 Aoû 2007
    Messages: 15
    Localisation: Bretagne

    MessagePosté le: 17/09/2009 21:41:34    Sujet du message: La croisade d'un ex-policier contre les PV Répondre en citant

    Je ne suis pas du tout d'accord avec ce soi-disant tout répressif de la Police de la route et du stationnement, au même titre que cette expression de la pensé unique actuelle "les petites infractions comme le stationnement interdit";

    1-Le tout répressif est une chimère, sur la voie publique l'avertissement plutôt que le recours systématique à l'amende forfaitaire est le plus souvent la règle. Quant au bout de la chaîne, Il ne faut pas hésiter à assister aux audiences des tribunaux de police, ou correctionnel (pour les délits routiers). Vous verrez la clémence des juges pour ces conducteurs pris en sens interdit avec un permis non prorogé ou en refus d'obtempérer en récidive etc. etc.

    2-Petite infraction courante stationnement sur un trottoir: Maman descend avec son landau sur la chaussée car elle n'a pas de place pour passer sur le trottoir. Maman est fauchée par un automobiliste sans antécédent. Bébé est mort, Maman est maintenant tétraplégique, le conducteur du véhicule à fait depuis plusieurs stage en soin psychiatrique, sic !

    Ca c'est le quotidien des infractions de la voie publique et pas ce qui se raconte dans les journaux.

    Pour conclure, si dans ce système une chose est vraiment injuste c'est le principe de l'amende forfaitaire fixe. Car évidemment, la somme de 135€ n'a pas la même importance selon que vous serez puissant ou misérable.
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 21/09/2017 21:28:03    Sujet du message: La croisade d'un ex-policier contre les PV

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: