Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Google Street View bientôt interdit en Suisse ?

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 06/09/2009 15:28:24    Sujet du message: Google Street View bientôt interdit en Suisse ? Répondre en citant

    La Suisse demande la suspension de Google Street View

    Citation:
    publié le 24 août 2009

    Juridique - Moins d’une semaine après son lancement, les autorités suisses ont réclamé le retrait immédiat du service et menacent de porter plainte. Elles jugent insuffisant le "floutage" des personnes et des lieux privés.

    Google Street View n'en finit pas de soulever la polémique sur son passage. Alors que le service de balade virtuelle venait d'être inauguré en Suisse mardi dernier, le Préposé fédéral à la protection des données a demandé sa suspension immédiate. Selon lui, Google Street View dévoile des visages, des plaques d'immatriculation et des façades de bâtiments privés.

    L'hebdomadaire Sonntag affirme que 300 particuliers auraient déjà envoyé des plaintes à Google via son service de réclamation intégré à Street View. Küsnacht, une commune de Zurich, envisage même de demander le retrait total des images la concernant. Malgré cela, le site 24heures.ch affirme que Street View est un succès et que Google Maps « a connu une augmentation du volume d'utilisation de l'ordre de 80% » suite à son lancement.

    Des polémiques au Japon, en Grèce et en Angleterre

    Le Préposé fédéral doit rencontrer des représentants de Google cette semaine pour tenter de trouver une solution. Depuis son lancement, Street View a suscité des polémiques dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis, au Japon, en Grèce en Angleterre. En France, le service de Google est sous le coup d'une plainte de la société Bottin Cartographe pour concurrence déloyale. Et la Cnil surveille de très près le nouveau projet de parcourir Paris à tricycle pour photographier les zones interdites aux voitures.

    Google est aussi dans le collimateur des autorités européennes concernant la conservation des photos brutes. Le groupe Article 29 composé des Cnil (ou leur équivalent) des 27 pays membres de l'Union européenne demande à Google de détruire les photos originales, c'est-à-dire non floutées. (Eureka Presse)

    Par la rédaction, ZDNet France


    lien :
    http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39705022,00.htm

    Wikipedia donne une synthèse très intéressante sur Google Street View :


    La couverture de Google Street View dans le monde :
    En bleu foncé : Couverture actuelle
    En bleu ciel : Couverture future
    En gris : Pas de couverture

    Google Street View est un service lancé en mai 2007 afin de compléter Google Maps et Google Earth. Il permet de naviguer virtuellement dans les rues de grandes villes. Controversé en raison d'atteintes alléguées envers la vie privée, le projet utilise Immersive Media, technologie qui permet de fournir une vue de la rue à 360 degrés en n’importe quel point donné de cette rue. Une voiture équipée de caméras circule dans les rues en prenant des images, qu'un logiciel propriétaire de Google assemble pour donner l'impression de continuité. À l'origine, seules quelques villes américaines étaient accessibles, puis, rapidement, le service s'est étendu à d'autres pays (France, Espagne, Italie, Australie, Japon ,Nouvelle-Zélande, Suisse, Portugal, et Taïwan). À partir d'avril 2008, le service a été pleinement intégré à Google Earth.

    Vie privée

    La voiture de Google Street View, à Genève

    La précision des détails pose certains problèmes de confidentialité, de sécurité et de respect de la vie privée. On y distingue en effet clairement les actions des personnes filmées (des images de braquage, de baigneurs en maillot de bain, ou encore d'adultes entrant dans des sex shops ont, par exemple, été diffusés). Ceci a provoqué diverses critiques venant d'ONG telles que Privacy International. Google a essayé de répondre aux critiques, dans les pays concernés, en élaborant un logiciel de floutage automatique des visages. Les visages et les plaques d'immatriculation sont floutées à la demande des personnes concernées. Dans l'Union européenne, Google a été obligé de mettre en place, à la demande du contrôleur européen de la protection des données (CEPD), un dispositif de floutage automatique des visages. Les structures sensibles comme la Maison Blanche à Washington, DC sont altérées. En outre, aux États-Unis, Google retire « à la demande » des personnes concernées les photos de leurs maisons.

    Actions réalisées contre Street View
    Un couple de Pittsburg (États-Unis) a déposé plainte en avril 2008 contre Google pour avoir filmé l'allée menant à leur maison ainsi que celle-ci. Le tribunal les a déboutés, arguant qu'il était légal de prendre des photos à partir d'un espace public.

    En Alaska, des passants ont « saboté » les caméras de Google Cars à deux reprises, en mettant un sac en plastique devant la caméra.

    Plusieurs villes, comme Broughton, auraient banni ce service[6]. Et des experts canadiens examinent cette pratique qu'ils jugent « douteuse ».

    Historique de Google Street View en France

    La voiture de Google Street View, à Paris

    Dès juillet 2008, Google Street View s'implante en France, suivant le tracé du Tour de France 2008, en proposant des images panoramiques prises au niveau du sol.
    Depuis octobre 2008, Paris est aussi accessible. Viennent ensuite cinq grandes villes françaises : Lyon, Marseille, Nice, Lille et Toulouse.
    En octobre 2008, des Google Cars ont été aperçues partout en France (dans plus de 200 villes), mais également dans d'autres pays d'Europe comme l'Allemagne, l'Espagne ou le Royaume-Uni. Cela semble confirmer la volonté de Google de numériser toutes les grandes villes du monde.
    En mars 2009, de nombreuses villes de France se voient couvertes par le service Google Street View.
    En Juin 2009, Des images de Disneyland Paris sont ajoutées sur Street View. Il est désormais possible de se promener dans une bonne partie du Parc.

    Événements concernant Street View
    Fin décembre 2008, le site garage419 découvre sur Street View des images exclusives de modèles de test du constructeur automobile Porsche.
    Fin janvier 2009, Google est accusé d'avoir heurté un daim lors de la prise d'images Street View. La société publie un communiqué le 29 janvier - après avoir retiré les images concernées - donnant des explications et des conseils de sécurité routière.
    Le 31 mars 2009, Le service aurait été responsable d'un divorce au Royaume-Uni : une femme aurait repéré la voiture de son mari devant la maison d’une amie et celui-ci aurait avoué son geste. Mais cette histoire ne serait qu'une supercherie venant du blog Idiot Forever qui prétend avoir piégé le journal à l'aide d'une fausse identité.
    Le 20 Juillet 2009, l'icone du personnage permettant de se déplacer a été "transformée" en astronaute afin de fêter les 40 ans de la conquête de la Lune.

    Villes accessibles par ce service

    Pour la France :

    2 juillet 2008 :
    Aigurande, Auray, Le Bourg-d'Oisans, Brest, Brioude, Cérilly, Cholet, Embrun, Étampes, Figeac, Lannemezan, Lavelanet, Nantes, Nîmes, Saint-Malo (et aussi tout le parcours du Tour de France 2008)

    14 octobre 2008 :
    Paris, Lyon, Marseille, Nice, Lille, Toulouse

    18 mars 2009 :
    Paris (incluant Boulogne-Billancourt, Champigny-sur-Marne, Noisy-le-grand, Nanterre, Orly, Rueil-Malmaison, Saint-Denis, Versailles et plus), Aix-en-Provence, Amiens, Angers, Antibes, Brest, Caen, Calais, Cannes, Châlons-en-Champagne, Châteauroux, Clermont-Ferrand, Dijon, Douai, Dunkerque, Grenoble, Le Havre, Lens, Limoges, Lourdes, Montpellier, Nantes, Narbonne, Pau, Poitiers, Reims, Rennes, Robion, Rouen, Saint-Brieuc, Saint-Chamond, Rive de Gier, Saint-Étienne, Strasbourg, Toulon, Troyes, Valence et Valenciennes

    10 juin 2009 :
    Disneyland Paris

    Divers notes et références ainsi que la synthèse complète (comme l'ensemble des villes accessibles par le service, au niveau mondial) sont disponibles sur ce lien :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Street_View
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 06/09/2009 15:28:24    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: