Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Sarkozy et la taxe bobo

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 04/09/2009 22:51:59    Sujet du message: Sarkozy et la taxe bobo Répondre en citant

    Citation:
    Taxe carbone : Sarkozy déterminé à aboutir

    Après les Verts jeudi, le chef de l'État recevra Martine Aubry mercredi.

    IL FALLAIT mettre fin au plus vite à la cacophonie qui menaçait d'em­brouiller définitivement le débat sur la taxe carbone. Hier matin à l'Élysée, Nicolas Sarkozy a reçu François Fillon, Jean-Louis Borloo, Christine Lagarde, Éric Woerth et Chantal Jouanno. Objectif : recadrer le débat sur la « contribution climat-énergie » et se donner un délai supplémentaire pour finaliser les arbitrages sur les modalités de cette taxe.

    Jeudi, l'entretien du chef de l'État avec la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, a mis François Fillon en porte-à-faux avec l'Élysée. La chef de file des écologistes a assuré qu'aucun arbitrage n'avait été réalisé sur la taxe carbone, alors que François Fillon en avait annoncé le montant à 14 euros par tonne de CO2 émise, dans une interview au Figaro Magazine. Un désaveu pour le premier ministre, qui a sans doute imprudemment révélé un « chiffre trop précis », selon un conseiller du chef de l'État, au lieu de s'en tenir « à un simple ordre de grandeur ».

    Matignon n'a pas voulu commenter ce « couac » de communication, qui conclut une mauvaise semaine pour Fillon. Il s'était déjà fait voler la vedette en début de semaine par Xavier Bertrand qui a annoncé à sa place la nouvelle règle de non-cumul pour les ministres.

    Le président reprend donc la main sur ce dossier et prend la peine de publier un communiqué qui confirme que la contribution climat-énergie sera inscrite dans la loi de finances 2010. Et qu'elle sera compensée « intégralement par la réduction d'autres prélèvements ». Ce qui rejoint le message principal du premier ministre qui s'engage dans Le Figaro Magazine « à ne pas augmenter les prélèvements obligatoires ».

    Respecter les promesses

    La publication jeudi d'un sondage montrant que les Français sont très majoritairement hostiles à la taxe carbone a accru la pression politique sur ce dossier de rentrée. Et au passage a validé l'intuition de Ségolène Royal qui a, la première, choisi de briser le con­sensus autour d'une taxation des hydrocarbures. À l'Élysée, on ne dé­colère pas contre le « coup » de Royal qui a su politiser le débat. Un conseiller stigmatise « ceux qui s'adonnent à la démagogie parce qu'ils sont dans l'opposition », et on assure qu'il n'est pas question de « gouverner par les sondages ».

    Nicolas Sarkozy a lui aussi choisi de répondre à l'offensive de son ex-rivale à la présidentielle en politisant à son tour le dossier. En déroulant le tapis rouge pour la chef de file des Verts, il espère en­foncer un coin entre les écologistes et le PS. Il recevra aussi, mercredi, Martine Aubry, à sa demande.

    Au final, Nicolas Sarkozy a demandé à sa majorité de profiter des universités d'été de l'UMP à Seignosse pour souligner le respect des promesses faites à Nicolas Hulot pendant la campagne. Mais ce qu'il gagne en cohérence, il risque de le payer dans l'opinion s'il ne parvient pas à convaincre que cette contribution climat-énergie sera une « opération neutre pour le pouvoir d'achat des Français », confie un ministre. À charge pour Jean-Louis Borloo, volontairement en retrait depuis le début de la polémique, de faire la pédagogie nécessaire sur « le choix historique » que constitue la création d'une fiscalité écologique.


    source :
    http://www.lefigaro.fr/politique/2009/09/05/01002-20090905ARTFIG00151-taxe-…

    Le président de la République française qui s'abaisse devant l'insignifiant Nicolas Hulot. La prochaine fois, il sera à genoux devant Arthus-Bertrand ?
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 04/09/2009 22:51:59    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 05/09/2009 12:07:39    Sujet du message: Sarkozy et la taxe bobo Répondre en citant

    La taxe carbone est une question importante effectivement.
    Elle permet de juger du réel impact des écologiste et de l'écologie. Tant que nous sommes dans les bons sentiments, tout le monde est écologiste, mais que que l'on commence à être directement concerné et rien ne va plus!
    Cette taxe aura au moins le mérite de faire connaître le véritable impact de l'écologie dans l'opinion française.

    Maintenant, sur les tentatives du gouvernement et de l'UMP pour faire croire aux Français que ce n'est pas une taxe (puisque qu'il s'agit de redistribuer...), c'est vraiment prendre les gens pour des abrutis.
    S'il s'agissait réellement de redistribuer, pourquoi alors faire ce prélèvement?
    Il s'agit bien de taxer certains pour, au mieux, redonner à d'autres.
    L'UMP nous annonce, par le biais de X Bertrand, qu'il s'agirait d'une redistribution via les feuilles d'impôts, genre crédits d'impôts : faut-il encore payer des impôts !
    Mais le comble ici, c'est qu'il ne s'agit pas d'un crédit d'impôt puisque c'est le contraire. Il s'agit d'un crédit gouvernemental puisque ce sont les Français qui avancent cette trésorerie au gouvernement!

    On peut encore ajouter que cette polémique est effectivement celle de Bobos citadins qui jouissent de tout les avantages "urbains". Parler d'utiliser les transport en commun c'est bien, mais que fait-on pour les Français qui vivent en majorité sans transports en commun à leur disposition.

    Pour finir, on nous parle, pour 14 centimes la tonne de CO2, d'une augmentation de 3 à 4 centimes par litre de carburant.
    Le gouvernement croit-il que les Français ont oublié ce que cela représente en Françs ? Nous devons parler de 20 à 25 centimes de plus par litre. c'est très loin d'être une peccadille!

    Et tout cela pour commencer, puisqu'il s'agit d'une de la taxation de départ pour une taxation progressive.

    Si le gouvernement veut faire descendre les gens dans la rue, il n'a qu'à continuer!
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Unité
    Ecuyer

    Hors ligne

    Inscrit le: 30 Aoû 2009
    Messages: 27

    MessagePosté le: 05/09/2009 14:05:24    Sujet du message: Sarkozy et la taxe bobo Répondre en citant

    Pour être un peu plus au raz des pâquerettes (écologie oblige), j'en ai assez de voir ma fiche de paie amputée tous les mois de taxes diverses et variées ainsi que mes impôts locaux ou sur le revenu augmenter de manière significative sans que je ne gagne plus pour autant!
    Cette taxe est encore un vol manifeste de plus de cet "Etat".
    Les Français sont-ils tous des veaux?
    Revenir en haut
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 06/09/2009 00:54:10    Sujet du message: Sarkozy et la taxe bobo Répondre en citant

    Mais des veaux qui auront bonne conscience d'oeuvrer pour la planète ... On pourra inscrire cela sur leur épitaphe : "français mort dans la pauvreté mais qui a oeuvré pour la planète en s'acquittant régulièrement de la taxe carbone"
    Les chinois, les américains, les indiens doivent bien se marrer ...
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Nico de Paris
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 09 Avr 2009
    Messages: 178
    Localisation: Paris

    MessagePosté le: 23/09/2009 21:58:05    Sujet du message: Sarkozy et la taxe bobo Répondre en citant

    Moi je pollue comme un porc ... quel héritage je vais laisser aux extra-européens qui envahissent la France !!!
    _________________
    BLEU BLANC ROUGE
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 30/09/2009 11:21:58    Sujet du message: Sarkozy et la taxe bobo Répondre en citant

    Depuis quand les porcs polluent-ils?
    Les oiseaux polluent-ils?
    Les animaux polluent-ils?
    La nature pollue-t-elle?
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 18/10/2017 18:32:07    Sujet du message: Sarkozy et la taxe bobo

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: