Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    La liste de Woerth, le maître-bluffeur

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 31/08/2009 18:35:48    Sujet du message: La liste de Woerth, le maître-bluffeur Répondre en citant

    Citation:
    Evasion fiscale: Woerth se défend de faire du "bluff"
    De -Par Sylvie Corbet (CP) – Il y a 16 minutes

    PARIS — Eric Woerth s'est défendu lundi de faire du "bluff". L'annonce par le ministre du Budget de l'existence d'une liste de 3.000 contribuables détenteurs de comptes suspects en Suisse a toutefois suscité les interrogations de certains fiscalistes.

    "Ce n'est pas du bluff, le fisc dispose de 3.000 noms", a lancé M. Woerth lundi matin sur Radio Classique. Dans une interview publiée par "Le Journal du Dimanche", le ministre avait annoncé avoir "récupéré les noms de 3.000 contribuables détenteurs de comptes dans les banques suisses dont une partie correspond très probablement à de l'évasion fiscale". Selon lui, ces comptes sont ouverts dans trois banques et représentent des avoirs à hauteur de 3 milliards d'euros.

    Interrogé sur RTL, le ministre a précisé que ces informations étaient le "fruit du renseignement fiscal", mais "également le fait de deux établissements bancaires qui nous ont fourni spontanément un certain nombre de noms correspondant à leurs clients qui ont ouvert des comptes(...) sans que l'administration fiscale n'en soit informée".

    "Nous n'avons aucune information en ce qui concerne une telle liste et nous sommes un peu mystifiés par ce rapport d'origine française", a simplement déclaré lundi à l'Associated Press le service de communication de l'Association suisse des banquiers, qui compte 363 banques membres.

    Selon Luc Jaillais, conseil en droit fiscal, il est "assez clair" qu'il s'agit d'une "communication qui a vocation à susciter des repentances fiscales". "Ca me parait évident", a-t-il commenté à l'AP l'avocat, associé au sein du CMA Bureau Francis Lefebvre, basé à Neuilly-sur-Seine.

    Depuis avril dernier, Bercy a mis en place une "cellule de régularisation" permettant aux contribuables dans l'illégalité de déclarer les sommes ayant échappé à l'impôt et de négocier les pénalités de retard. En effet, en cas de fraude fiscale avérée, ces dernières peuvent conduire à une majoration de l'impôt de 10 à 80%. La procédure de régularisation permet également d'échapper aux sanctions pénales qui, selon le code général des impôts, peuvent atteindre un maximum de 75.000 euros d'amende et 5 ans de prison.

    Depuis la mise en place de cette cellule, Luc Jaillais dit avoir eu de "nombreux contacts de gens qui disposent de comptes non déclarés".

    "Il est possible que pour couper court à des investigations du fisc français, certaines personnes se délocalisent en Suisse", estime-t-il, tout en se disant "pas certain que ce calcul soit juridiquement pertinent".

    "Il n'y a pas d'amnistie", a insisté M. Woerth lundi matin. "Lorsque j'indique qu'il y a un guichet de régularisation fiscale cela veut dire aux gens qu'ils vont payer l'impôt". La "cellule de régularisation" sera fermée le 31 décembre 2009, a-t-il précisé.

    Peu auparavant, la Première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry avait dénoncé "une sorte, une forme - pas totale mais une forme quand même - d'amnistie".

    "Le gouvernement nous dit: nous avons des noms. Eh bien, qu'on mette en place la procédure! Qu'on les poursuive! Qu'on les taxe! Evidemment, qu'on leur fasse payer des pénalités! Et puis qu'on saisisse les tribunaux!", a-t-elle ajouté sur France-Info.

    Pour le SNUI, le Syndicat national unifié des impôts, "après l'affaire du Lichtenstein qui concernait 200 noms, cette nouvelle affaire montre que l'évasion fiscale internationale n'est pas un sujet mineur".

    "Au-delà des 'coups' ponctuels comme celui des 3.000 noms de contribuables français, il est essentiel et urgent de prendre des mesures durables et structurelles pour que la lutte contre la fraude fiscale soit enfin à la hauteur des enjeux", poursuit le syndicat dans un communiqué. Il réclame "les moyens, juridiques, matériels et humains" de lutter contre la fraude fiscale en créant "un Service judiciaire fiscal" sous l'autorité de Bercy.


    Copyright © 2009 The Canadian Press. Tous droits réservés.

    source :
    http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5irP5ZkFxFAXonb…

    Outre le procédé très discutable, il y a quelque chose à retenir dans tout ça : tout est fait pour déstabiliser la Suisse, ce petit pays qui refuse l'Euro et l'Euroland, ce petit pays qui est une authentique démocratie avec ses referenda pour décider d'une nouvelle construction ou de plus d'immigration ou non. Par contre, les paradis fiscaux anglo-saxons, tels Jersey et Guernesey, ils sont et seront à jamais des paradis fiscaux.
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 31/08/2009 18:35:48    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 31/08/2009 19:45:10    Sujet du message: La liste de Woerth, le maître-bluffeur Répondre en citant

    Bluffer ou raconter des conneries est l'apanage des hommes politiques surtout s'ils sont ministres...

    Le plus gros scandale ou la farce dans cette affaire est de vouloir faire passer les détenteurs de comptes bancaires en Suisses pour des escrocs qui ont filouté le fisc français ce qui resterait à démontrer.
    Faire de plus cette remarque quand on est le premier escroc de la nation, je trouve cela très cocasse.

    Maintenant, on en revient toujours aux méthodes communistes qui voudrait que l'argent des français soit investi en France. Et c'est au nom que de quels principes qu'il devrait en être ainsi?
    Non comptant de laisser aux Français quelques centimes pour vivre après les avoir saignés, il faudrait encore que ceux-ci soit redevable à l'État et qu'on lui dise merci? Il faudrait que notre argent soit investi dans une économie moribonde pour que nous perdions les quelques centimes qui nous restent?
    Mais il faudrait en premier lieu redonner des avantages aux fruits du travail et redynamiser notre économie avant de demander aux Français d'investir dedans!

    L'économie socialo-communiste très peu pour moi!
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 28/05/2017 10:42:26    Sujet du message: La liste de Woerth, le maître-bluffeur

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: