Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 16/06/2009 19:33:49    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant



    Ce mardi 16 juin en soirée (22h30) sur France 2, dans la série des "Faîtes entrer l'accusé" :

    La mort de Jean-Claude Poulet Dachary
    Un document de Marie-Laure Gendre

    Le 29 août 1995, Jean-Claude Poulet Dachary, le directeur de cabinet du maire FN de Toulon est retrouvé mort à 5 h 30 du matin, la boite crânienne enfoncée, gisant dans une mare de sang, dans la cage d'escalier de son domicile. Deux mois plus tôt, la liste FN avait conquis la mairie lors des municipales. Jean-Claude Poulet Dachary, 46 ans, ancien séminariste et ancien légionnaire, était l'un des artisans de la victoire. Le maire, Jean- Marie Le Chevallier, et les cadres du FN dénoncent un assassinat politique.

    Intervenants :

    Martine Poulet, soeur de Jean-Claude Poulet Dachary
    Nicolas Bessonne, procureur de la République de Toulon (1998-2004)
    Jean Lemaire, expert psychiatre
    Le commissaire divisionnaire Georges Bonnefont, chef de la PJ de Toulon
    Jean Rivolet, médecin légiste
    Dominique Michel, ancien conseiller général FN du Var, adjoint à l'urbanisme
    Patrice Mourichon, ancien adjoint au maire
    Patrick Gueit, ancien membre du service d'ordre du FN
    Jean- Pierre Bonicco, journaliste
    Jean-Jacques Gerardin, secrétaire départemental FN de la 7e circonscription du Var
    Christian Gueit, ancien membre du service d'ordre du FN
    Gérard Morere, enquêteur chef, brigade criminelle de Toulon
    Le lieutenant Laurent Evain, BR de Toulon
    Maître Thierry Fradet, avocat de Jean-Marc Petroff
    Gilbert Dasseville, journaliste à Var Matin
    Le vice-procureur Ange Fiorito, avocat général
    Jean-Marc Janin, médecin légiste
    Maître Eric Goirand, avocat de Martine Poulet.

    source et informations complémentaires sur la page du site :
    http://www.telleestmatele.com/article-32660797.html
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 16/06/2009 19:33:49    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 16/06/2009 22:17:09    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant

    ENCORE?????

    C'est dans ce reportage où l'on insiste me semble t-il sur ses penchants homosexuels ou pédophile!
    Bref la double personnalité de l'homme ancien séminariste FN... mais surtout on ne fait pas d'amalgame!
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 16/06/2009 22:28:32    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant

    Ah ? Elle a déjà été diffusée ?
    Habituellement, cette émission est excellente (le numéro sur Spaggiari, par exemple) et plutôt honnête. Je sens qu'ils vont me décevoir ...
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 16/06/2009 23:08:35    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant

    Diffusée, et pas qu'une fois...
    la dernière fois, il n'y a pas six mois...
    On se demande même qui est le véritable accusé ici!
    On se demande bien pourquoi!?

    Citation:
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait


    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Frédéric D.
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 15 Jan 2008
    Messages: 936
    Localisation: Versailles

    MessagePosté le: 17/06/2009 14:14:23    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant

    Roland a écrit:
    On se demande bien pourquoi!?


    C'est vrai que parler d'un édile du FN, élu minicipal, traînant la nuit dans des bars douteux, je ne vois vraiment aucune actualité qui justifierait la rediffusion intentionnelle d'une telle émission...

    Bref, il doit y avoir un petit malin à France télévisions qui fait mumuse avec la programmation.

    Cordialement.

    Frédéric
    _________________
    Soli invicto !
    Revenir en haut
    Visiter le site web du posteur
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 17/06/2009 20:34:47    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant


    Feu Jean-Claude Poulet-Dachary

    Au contraire, je trouve très bien que cela ait été rediffusé. J'avais manqué la première diffusion. Cette affaire est capitale pour comprendre le traîtement des gens du front. C'est une des affaires les plus dignes d'intérêt, typique de la malhonnêteté du système qui se moque bien de laisser de véritables coupables en liberté, tout en réussissant à flinguer par ricochet la carrière de Jean-Marie Le Chevallier.

    Alors évidemment, France 2 m'a déçu (j'suis un grand naïf, je sais) quand, au début, Hondelatte pose la question à la soeur du défunt : "est-ce que c'était un facho ?" Elle s'empresse de dire que non, surtout pas.
    Mais qu'est-ce que cela peut bien faire qu'il soit un peu facho, facho, très facho, pas facho du tout. Cette émission s'occupe de traiter des affaires criminelles et je comprends mal (toujours ma naïveté) que le défunt, innocente victime d'un meurtre ou d'un triste accident, soit ainsi insulté. Ils feraient mieux d'insulter les criminels crapuleux de leurs reportages plutôt que les victimes.
    Ensuite, on savait tout des subtilités de sa sexualité, je me demande s'il avait appartenu à un autre parti politique, si l'on en aurait autant su.
    Enfin, passons.

    C'est une des affaires les plus dignes d'intérêt, on voit là toute la pourriture, toute la malhonnêteté du système : comment se débarrasser politiquement de Jean-Marie Le Chevallier en trouvant un coupable idéal permettant, par dégât colatéral de punir Le Chevallier.


    Jean-Marie Le Chevallier

    Pour ceux qui ne seraient pas au courant de cette affaire, voilà un résumé :

    Le 29 août 1995, Jean-Claude Poulet-Dachary, le directeur de cabinet du maire FN de Toulon est retrouvé mort à 5 h 30 du matin, la boite crânienne enfoncée, gisant dans une mare de sang, dans la cage d'escalier de son domicile.
    Les policiers s'orientent vers la possibilité d'un meurtre politique (corruption dans le Var, meurtre précédent de Yann Piat), puis vers un meurtre lié à ses fréquentations (bars gays et marginaux) ou bien la possibilité de l'accident : Poulet-Dachary rentrant parfois ivre comme ce soir-là, aurait pu basculer par-dessus la rampe et s'écraser ensuite quelques étages plus bas (peu probable puisque cet ancien légionnaire avait moins de deux litres d'alcool dans le sang et que le crâne semblait avoir été enfoncé par le tabassage avec un objet et non durant la chute).

    Ce n'est que quatre ans plus tard que les policiers disposent d'un suspect sérieux : un toulonnais de 37 ans, Jean-Marc Petroff, un marginal qui entretenait des relations ambiguës avec la victime. Un suspect déjà en prison pour trois meurtres et que les policiers avaient entendu comme témoin après la mort de Jean-Claude Poulet-Dachary.



    A cette époque, Petroff leur avait dit être un amant occasionnel de la victime. Ce sont des anciens membres du Département Protection et Sécurité, le service d'ordre du FN, qui ont aiguillé les gendarmes ayant repris l'enquête vers Petroff. Après la mort de Jean-Claude Poulet-Dachary, ils avaient mené leur propre enquête et aperçu Petroff, le lendemain du meurtre, en mobylette, devant l'immeuble. Mais le maire de Toulon, Jean-Marie Le Chevallier, leur aurait interdit d'en parler aux policiers pour éviter un scandale inutile lié à la vie dissolue de Poulet-Dachary et en pleine période électorale.
    Plus tard, Petroff allait apparaître dans le journal pour ses faits et un des membres du DPS décide d'aller parler aux gendarmes. Le maire de Toulon est mis en examen pour subornation de témoin. Lors d'une garde à vue des plus déplaisantes, Petroff finit par avouer avoir poussé Jean-Claude Poulet-Dachary dans l'escalier, avant de se rétracter. Selon lui, on a cherché à le charger parce qu'il était déjà en prison pour meurtres. Du reste, Petroff avait avoué avoir poussé Poulet-Dachary du côté droit de l'escalier alors que la rampe se trouve du côté gauche. Les zones d'ombre sont encore nombreuses et Petroff a un alibi : il était avec deux femmes la nuit du meurtre. Lors du procès de décembre 2005, Petroff est acquitté : il avait passé une partie de la nuit en compagnie de ces deux femmes rencontrées dans un bar toulonnais, elles témoignent de l'heure à laquelle il était arrivé chez elles (il les avait suivies en mobylette jusqu'à leur domicile tandis qu'elles le précédaient en taxi) et reparti, et ces horaires ne conviennent pas pour avoir le temps de faire la route pour assassiner Poulet-Dachary puisqu'il est établi – le ticket de caisse en fait foi – que la victime, peu avant de mourir, avait acheté, à 2 heures du matin, un sandwich dans une boulangerie toulonnaise. Selon le scénario de l'accusation, la mort survient peu après 2 h du matin. Or l'autopsie établit que Poulet-Dachary a succombé au moins deux heures après le début du processus de digestion du sandwich, dont les restes ont été analysés. Et, aux alentours de 4 heures du matin, Petroff se trouvait avec ses deux amies. Sur ce point, la partie adverse évoque la possibilité d'une agonie plus ou moins longue de la victime, mais sans pouvoir l'établir précisément. Par ailleurs, aucun élément matériel – ADN, empreintes, etc. – n'accable Petroff.
    Le problème, c'est que si Petroff n'est pas coupable, alors cela ne peut plus nuire à Jean-Marie Le Chevallier.

    Le parquet fait appel et Petroff est rejugé en novembre 2006. Cette fois, son alibi ne tient plus (Patrick Gueit, ancien membre du service d'ordre du FN - en froid avec Le Chevallier - reconnaitra avoir parlé et influencé les deux témoins féminins durant l'attente peu avant le procès, et les deux femmes très troublées ne sont plus sûres de l'heure d'arrivée et de départ de Petroff et une plage horaire beaucoup plus large est établie) de même que dans le même temps, les experts reviennent sur les conclusions émises lors du premier procès concernant l'heure de la mort en donnant non plus une heure assez précise, mais une approximation beaucoup plus large, revenant à la fois sur le temps de digestion du sandwich et le temps de l'agonie, ce qui permet, de laisser tout juste du temps à Petroff de commettre le meurtre et c'est ainsi qu'il est condamné à quinze ans de réclusion.
    Cela permettra également par ricochet d'être sûr de pouvoir faire condamner Jean-Marie Le Chevallier à 5 ans d'inéligibilité, 1 an de prison avec sursis, et 30 000 francs d'amende à verser à l'ancien membre du service d'ordre du FN.
    Beaucoup y trouvent donc leur compte. (Petroff ayant par ailleurs été condamné pour d'autres meurtres, même pas de mauvaise conscience d'avoir puni un type comme Petroff même s'il est innocent dans cette affaire)
    Comme dirait l'autre, j'ai confiance en la justice de mon pays ...
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 17/06/2009 21:25:29    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant

    La première diffusion n'était pas il y a six mois...
    Je ne sais plus combien de fois je l'ai vue passer....
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Antoine Beretto
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 12 Mai 2009
    Messages: 627
    Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne

    MessagePosté le: 17/06/2009 22:00:03    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant

    En fait, il n'y a qu'à la fin de l'émission que l'on comprend beaucoup de choses sur cette affaire et la façon avec laquelle elle a été expédiée, tandis que l'essentiel de l'émission donne une image (à mon avis) plutôt ridicule de la droite nationale.
    _________________
    En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 17/06/2009 23:42:05    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary Répondre en citant

    C'est un avis aussi flagrant que le nez au milieu du visage!
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 28/05/2017 12:32:42    Sujet du message: Faîtes entrer l'accusé : la mort de Poulet-Dachary

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: