Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ?
    Aller à la page: 1, 2, 3  >
     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Culture
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 19/02/2009 13:37:27    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    J'écoute radio Courtoisie depuis bientôt trois mois ici en Chine malgré tous les déboires de la Toile et je dois dire que je suis dans l'ensemble plutôt satisfait des émissions. Mais je suis quand même un peu déçu du côté "francophonie" de l'affaire : non seulement les émissions sur la francophonie sont rarissimes (pas une seule sur le Québec jusqu'à présent), mais la défense de la langue française, notammment en ce qui concerne la chasse aux anglicismes malvenus, me semble une aimable plaisanterie.

    Aujourd'hui, jour de du bien-nommé "Journal de la résistance française", j'ai bondi par deux fois : d'abord Jean de Chazaud, parlant de son appareil de ré-équilibrage du système glandulaire humain, a dit avec une parfaite bonne conscience linguistique : "Il ne faut pas l'utiliser avec un pace maker " et le présentateur de répéter béatement le mot, apparement tout à fait oublieux du fait qu'ils venaient ainsi de faire usage d'un terme anglais pour lequel on recommande officiellement "stimulateur cardiaque", ce qui est nettement plus clair et élégant, à défaut d'être court.

    Rebelote une vingtaine de minutes plus tard quand c'est au tour d'un expert financier d'ouvrir la boîte de pandore aux anglicismes.

    Comme tous s'en rendent finalement compte, ce monsieur ne trouve, pour justifier son ignorance de la terminologie française de sa branche, que l'argument suivant : "Si j'utilisais des termes français, je ne parlerais plus de la même chose." Voilà donc quelqu'un qui affirme tout net que le français n'est pas apte à exprimer l'évolution récente de la finance. Et ce sur "la radio du pays réel ET de la francophonie"... Quelle gifle à notre langue et à tous ceux qui travaillent pour l'enrichir constamment ! Que ce financier se moque du français, c'est son affaire, et on peut le comprendre parce que les banquiers ne sont pas des linguistes ni par nature ni par inclination, mais en tant qu'auditeur de radio Courtoisie, j'estime que c'était le devoir du présentateur de le reprendre sur le point soulevé --à savoir la capacité du français de nommer la chose financière moderne-- et de le renvoyer aux excellents glossaires qui existent, notamment sur le Réseau. Or l'animateur n'a rien dit, semblant acquiescer à l'énormité qui venait d'être proférée.

    On a eu droit à l'inévitable "trader" (utilisé par tout le monde et sans remords à toutes les émissions !), alors qu'il existe "opérateur de marché" et arbitragiste", à "corporate", "investment bank", à "subprimes" (autre mot omniprésent), et j'en passe.

    Une autre fois, lors d'une émission consacrée en partie à la crise du Congo-Kinshasa, c'était Bernard Lugan qui déclarait avec arrogance qu'il utiliserait, pour parler du pétrole angolais, le mot "off-shore" parce que selon lui, "c'est le terme officiel". Officiel ou pas, toujours est-il que ce mot prétentieux, parfaitement inutile et incompréhensible pour quelqu'un qui n'a pas appris l'anglais, signifie tout simplement "en mer", "au large". On peut parler de pétrole marin, de plateformes en mer, etc. N'est-ce pas limpide quand cela est dit en vrai français ? Mais non, Lord Lugan a insisté pour dire son "off-shore". Et le présentateur de s'aplatir. J'ajoute que le terme n'a pas été expliqué, un comble.

    J'ai relevé aussi de nombreux "mails", au lieu de "courriel" (le terme "courrier électronique" employé dans les annonces rituelles aux auditeurs me semble dans ce contexte la feuille de vigne qui sert à cacher la nudité linguistique de bien des présentateurs) et évidemment une foultitude éhontée de "blogs", alors qu'il existe pour ce terme fort important aujourd'hui des solutions aussi astucieuses qu'élégantes telles que "cybercarnet", "bloc-notes", "joueb", etc. J'ai aussi entendu l'affreux "start-up" dans un bulletin de ré-information, ainsi métamorphosé en bulletin de ré-anglicisation.

    Je pense qu'il est inutile de multiplier les exemples. Il est certain que radio Courtoisie emploie moins d'anglicismes que d'autres médias ; elle donne même de temps en temps la parole à des croisés de la langue française. Mais on est encore loin de la perfection, pourtant pas si difficile à atteindre que cela quand on y songe. Dire que l'on va défendre la langue française de la déferlante boueuse de l'anglo-américain est une chose ; faire un effort pour se mettre au courant de la terminologie française qui permet effectivement d'éviter de polluer la langue de Molière, Hugo et Le Clézio en est une autre, et on aimerait que chaque présentateur, et aussi dans la mesure du possible les intervenants, le fassent sérieusement.

    Si Radio Courtoise ne fait pas cet effort, qui le fera ?
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 19/02/2009 13:37:27    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Ododo
    Paladin

    Hors ligne

    Inscrit le: 27 Jan 2008
    Messages: 979
    Localisation: Ardèche

    MessagePosté le: 19/02/2009 14:45:23    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    je ne partage pas votre point de vue cher Boileau419, faisant aussi des efforts pour ne pas trop mettre d'anglicismes dans mes posts,
    euh "messages" pardon...Je dois dire que c'est difficile, et puis il y a le petit cochon, une pièce dedans pour un mot anglais prononcé...

    ododo
    _________________
    mieux vaut faire des ronds de fumée dans un salon, que des bulles dans un aquarium
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 19/02/2009 19:53:32    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Citation:
    Si Radio Courtoise ne fait pas cet effort, qui le fera ?


    Vous avez parfaitement raison de faire cette remarque.
    Maintenant, RC n'est pas non plus une radio totalitaire. Jamais RC n'a mis un revolver sur la tempe de ses invités pour les forcer à respecter un "dogme".
    RC invite ses interlocuteurs avec l'espoir que la langue soit respectée.
    La courtoisie commence par le respect de ses hôtes.

    Jean pierre Rondeau à dit vouloir utiliser les mots anglais, c'est son droit et il a généreusement contribuer à la cagnotte

    Il reste que votre message nous rappelle aux règles. C'est toujours une bonne chose.

    Avez-vous plus d'informations sur l'incendie du TVCC?
    N'hésitez pas à jouer ici un rôle de correspondant permanent en Chine pour RC.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 20/02/2009 16:36:03    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Je trouve que l'usage abusif de mots anglais ne saurait être "lavé" simplement par le versement d'une obole, opération qui se fait généralement au milieu des éclats de rire--comme si l'emploi d'anglicismes n'était au fond qu'une maladresse sans importance et l'exigence francophone de Radio Courtoisie qu'une douce lubie d'esprits donquichottesques.

    Je conçois qu'il serait fâcheux de faire régner une sorte de terrorisme francomaniaque dans les émissions, mais il reste que Radio Courtoisie ne fait franchement pas très bien son travail de diffusion des termes français qui ont été proposés (souvent en vain hélas) par les savants des commissions de terminologie tant en France qu'outre-Atlantique, chez nos courageux cousins. Or cela fait théoriquement partie de sa mission francophile.

    Il me semble qu'il n'y a aucune grossièreté, chaque fois qu'un intervenant utilise un anglicisme, à procéder à un rappel discret du ou des termes français adéquats ("stimulateur cardiaque" pour le jargonesque pace-maker ou "arbitragiste" pour 'trader" pour ne citer que ces exemples). Non seulement ce ne serait pas impoli vis-à-vis de l'intervenant (qui après tout sait très bien sur quelle radio il se trouve) mais ce serait être poli d'abord vis-à-vis des auditeurs qui comme moi sont exigeants sur la qualité de la langue, et j'ai tout lieu de croire qu'ils sont nombreux, et ensuite et surtout vis-à-vis de la langue française, à qui nous devons tout, ou presque, et dont la transmission dépend entièrement de nous.

    Et que dire de tous les auditeurs qui emploient comme les intervenants les anglicismes relevés ? N'ont-ils pas envie de savoir comment s'exprimer en français convenable ? Va-t-on les laisser continuer à penser que le français ne sert qu'à dire des choses du passé ?

    Ce qui est déplorable, même lorsque le terme inopportun est rectifié, c'est que le terme français arrive forcément après coup, ce qui signifie que l'imprégnation de l'anglicisme a quand même lieu dans l'oreille et dans l'esprit des écoutants. Raison essentielle de ne pas les utiliser du tout, à mon avis. Les dégâts sont aussi considérables, je pense, si, par dessus l'anglicisme épinglé, on ajoute, pendant qu'on engraisse le cochon émissaire d'une pièce sonnante et trébuchante, une grosse couche de plaisanteries--question de ménager l'ego de l'intervenant et de cacher sa gêne d'être amoureux du français, je le crains. On donne ainsi à tout le monde l'impression que la défense de la langue n'est pas une chose fort sérieuse, qu'elle est même un peu honteuse, à la limite du fanatisme gâteux. Une fois de plus, l'intérêt individuel--la sensibilité plus ou moins à vif des invités--prime sur l'intérêt national (voire universel puisque le français est répandu sur tous les continents, que diantre !).


    Les anglicismes sont aujourd'hui une forme de conditionnement culturel et spirituel que l'Anglo-Amérique exerce sur nous pour nous nuire et nous détruire : en quoi est-ce un sujet à rire ? Une obole peut-elle vraiment tout réparer ? Pourquoi ne pas profiter du versement de l'amende symbolique pour rappeler à chacun l'importance du combat à mener ?

    Quand à dire qu'il est impossible de se passer des termes anglais, je peux affirmer sans aucune fausse modestie que c'est possible. J'ai été responsable du site officiel des JO de Pékin sur la Toile (version française) pendant un an et demi et je peux vous dire que nous avons tous travaillé dur pour n'utiliser que des termes français, ce qui était une tâche particulièrement ardue puisque le domaine de prédilection des JO, c'est bien évidemment le sport, spécialité anglo-saxonne par excellence. Tous les jours nous avions à fournir des dizaines d'articles en un temps minimum.

    Nous ne pouvions pas réussir entièrement puisque le sport fourmille de mots qui n'ont réellement pas d'équivalents français, mais nous y sommes arrivés pour tout le reste, à force d'étudier les glossaires spécialisés et aussi en utilisant notre imagination. Sur la page d'accueil, le seul terme anglais qui nous ayons laissé est celui de "marketing olympique"--et je le regrette (je ne connaissais pas encore "marchéage"). Je suis extrêmement fier du travail de toilette linguistique que nous avons fait (bien meilleur que celui du site officiel du CIO, bourré de fautes et d'anglicismes). Pour moi, cela m'a forgé une mentalité québécoise de résistance qui ne passera pas.

    Cela me fait mal de voir qu'il y ait tant de francophones si insouciants à ce sujet. Vraiment.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 20/02/2009 18:19:30    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Cher Boileau419,

    Je ne peux que vous donner raison sur le font.
    Nous avons transmis votre précédent courriel à Henry de Lesquen qui, pour l'avoir apprécié, l'a remis également à son tour aux différents patrons d'émissions.

    Sans doute ce rappel à l'ordre sera-t-il évoqué à l'antenne.
    Souhaitons effectivement et simplement que les mots français continuent d'être ceux qui nous viennent naturellement en premier.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 21/02/2009 06:39:18    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Merci de votre attention.

    Je voudrais pour conclure dire que le niveau de langue sur Courtoisie reste dans l'ensemble très bon, mais que sur la question des anglicismes et autres corruptions de notre "beau parler françois" --la prolifération de "effectivement" est un autre scandale que je vous signale--je constate un manque de combativité assez évident. On enregistre certes les abus, mais de façon intermittente, et, surtout, on ne fait pas une promotion enthousiaste, persistante et intelligente du bien parler. Pire, la bataille de la francophonie devient plus folklorique qu'héroïque : pour le dire de façon plaisante et imagée, la danse de la Francophonie autour du totem du Petit Cochon est certes chaque jour au programme, mais les plus lucides des touristes devinent que, sous les couvre-chef à plumes de la tribu du boulevard Murat, de plus en plus de guerriers pensent à autre chose. C'est cette mentalité en peu dévoyée, un peu décadente de réserve indienne que je sens parfois flotter à Radio Courtoisie.

    Je propose avec hardiesse que vous ajoutiez à vos bulletins de ré-information, qui doivent bien évidemment être dûment estampillés "SANS FRANGLAIS" avant d'être lancés sur l'éther, une rubrique : "L'Anglicisme du jour". Vu l'extraordinaire prolifération de ceux-ci dans la presse et dans la bouche des personnages célèbres et moins célèbres, je pense qu'il serait très facile d'en trouver au moins un nouveau chaque jour. Après l'avoir expliqué, le présentateur en proposerait la variante correcte en français. M'est avis que cette initiative, pour modeste qu'elle soit face à l'ampleur du problème, donnerait à la francophonie courtoise le côté militant qui lui fait défaut aujourd'hui, édifierait le public et contribuerait à faire connaître les néologismes tristement méconnus que proposent nos savants, académiciens et petits génies linguistiques.

    Enfin, ne serait-il pas temps de donner pour compagnons à votre gras porcelet gobe-euros une série de glossaires et autres ouvrages consacrés au difficultés de la langue française et aux anglicismes ? L'obésité porcine se soigne ! Si après tant d'années d'existence de la radio, cet armement lexical léger ne trône toujours pas dans chaque studio et pour chaque émission, je trouve qu'il serait grand temps que tous se grattent le cuir chevelu et se livrent à une réflexion approfondie sur le sujet, prélude à une inévitable ré-évangélisation, si j'ose dire, en interne pour que les présentateurs d'émission (et les intervenants dans la mesure du possible, rêvons un peu) se rendent compte du rayonnement linguistique qu'ils ont et donc de la responsabilté qu'ils portent vis-à-vis de la culture française.

    J'ai envie de crier ceci à tous les directeurs d'émission : comme je vous envie vous qui pouvez faire tant de bien à ceux qui vous écoutent rien qu'en ouvrant la bouche ! Vous qui pouvez directement oeuvrer à la vitalité du français, à sa perpétuation, en conquérant au micro jour après jour l'élégance, la précision et la subtilité qui sont ses vertus naturelles. Quel bonheur d'avoir à remplir cette mission, qui est aussi un défi !

    Nous, simples citoyens, qui n'atteignons par nos paroles qu'un cercle restreint d'auditeurs, ne pourrons jamais contribuer à la transmission du français et à son enrichissement (si les muses nous inspirent pour cela) comme vous pouvez le faire. Nous ne le pouvons pas, aussi ardent et sincère que soit notre amour pour notre langue commune séculaire. patrimoine aussi beau et précieux que la liturgie de l'Eglise, patrimoine avec lequel on ne bricole pas parce qu'on est seulement dépositaire et non propriétaire. C'est pourquoi nous avons en vous un si grand espoir et de si hautes exigences. Parce que vous nous représentez, tout média fidèle à sa vocation étant une sorte de parlement des idées et de la langue.

    Il faut se pénétrer inlassablement de la vérité fondamentale que la forme et le fond sont indissociables (et que toute parole est nourriture) : pas de pensée saine, vraie et pénétrante sans un mode d'expression qui soit à la hauteur. Ayez l'humilité de faire vos devoirs de langue et réjouissez ainsi nos coeurs et nos oreilles.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 21/02/2009 13:07:13    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Cher Boileau419,

    Nous allons, bien entendu, transmettre votre message et vos suggestions à Henry de Lesquin.

    Votre remarque sur l'"Anglicisme du jour" est pertinente. Pourquoi alors attendre que la Radio ouvre cette rubrique quelque part sur ses ondes?
    Je vous propose, dés aujourd'hui, d'ouvrir ici une rubrique consacrée à cette idée. Elle aurait parfaitement sa place en "Culture".

    Toutefois, l'Anglais n'est pas le seul danger même s'il domine largement. Je suggère d'élargir la rubrique à tout "gobal spoken" que je traduirais ici par le "parlé mondialiste" ou "parlé global" qui, sous couvert d'une apparence couleur française, n'en est pas moins étrangère. Celui-ci est encore plus pernicieux puisqu'il laisse à entendre justement l'illusion d'une sonorité française. Or, à laisser ainsi se dégrader notre langue par une série de déformations tout aussi impropres que sans aucun sens, on finira alors pour des questions de sens, non pas par revenir au bon vocabulaire français qui sera regardé comme bien trop élitiste, mais aux mots anglais, puisqu'ils seront toujours plus proche de la réalité qu'ils recouvrent et surtout proche de l'usage populaire, véritable dictat de notre temps.
    Je pense à ces barbarismes tels que "enquêtement" pour enquête, à "tarmac" pour parler des pistes (même en tenant compte du mot Anglais entier tarmacadam), tous ces soi-disants jargons de soi-disants spécialistes qui font croire à des soi-disants journalistes qu'ils ont soi-disant tout compris à ce qu'ils sont soi-disants sensés relater.

    Vos courriers, Cher Boileau419, au-delà de la simple défense de la langue témoignent aussi du nécessaire combat politique contre le nivellement par le bas, du populaire contre l'élitisme - qui diffère toutefois d'un combat des masses contre les élites - , mais plus justement de la bêtise contre le savoir.

    Courtoisement.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Terminator
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 18 Fév 2007
    Messages: 3 056

    MessagePosté le: 23/02/2009 11:21:33    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Courriel reçu samedi (21 février 2009) de la direction de Radio Courtoisie.

    Henry de Lesquen a écrit:

    Chers amis,

    Je vous propose de trouver ci-dessous la réaction de notre ami l'ambassadeur Albert Salon, prix Jean Ferré 2008, au courriel de l'auditeur de Pékin (...).

    Salutations cordiales.

    Henry de Lesquen

    Albert Salon a écrit:
    Cher Président

    Je vous félicite et remercie d’avoir diffusé cette saine réaction qui vous est venue de Chine.
    Des auditeurs de France, amoureux de la langue française, et dont plusieurs sont d’origines étrangères, sont du même avis que M. ***. Ils disent et écrivent à Michel Mourlet, à Marc Favre d’Echallens, à Brigitte Level, à moi…que notre radio « de la francophonie » se fait de moins en moins exigeante en matière de respect de notre langue.
    Et nous, directeurs d’émissions qui sont plus directement assises sur le soin du français, l’avons maintes fois constaté directement.
    Cela vise jusqu’à la grammaire et la syntaxe !

    Dans la logique de votre saine réaction, puis-je vous suggérer, sans porter nulle atteinte à la liberté sacrée des responsables d’émissions, d’attirer par circulaire l’attention de tous :
    - pour la syntaxe, sur l’existence de bonnes grammaires ;
    - pour les emprunts abusifs (les langues vivent aussi d’emprunts, et certains de ceux-ci sont soit bien ancrés dans notre vocabulaire, soit très difficilement remplaçables, mais il faut lutter sans complaisance contre les abus qui dénaturent notre langue) qu’ils ne savent pas toujours comment traduire en bon français, sur les publications régulières des travaux de nos diverses commissions ministérielles de terminologie, publiées par grands thèmes (finances, sports, automobile, affaires étrangères, etc.) dans les excellentes petites brochures – très pratiques - de la Délégation Générale à la Langue française : les directeurs peuvent se les procurer au 6, rue des Pyramides, 75001 Paris.

    Tout cela pour consolider la réputation justifiée de notre radio, qui mène les combats liés de la France, de la francophonie, et de la liberté de pensée.

    Bien cordialement à vous.
    Albert Salon, ancien Ambassadeur, responsable de l’émission « Le français en partage », prix Jean Ferré 2008.



    _________________
    Felix qui potuit rerum cognoscere causas.
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 07/03/2009 05:31:26    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Roland a écrit:
    Cher Boileau419,

    Nous allons, bien entendu, transmettre votre message et vos suggestions à Henry de Lesquin.

    Votre remarque sur l'"Anglicisme du jour" est pertinente. Pourquoi alors attendre que la Radio ouvre cette rubrique quelque part sur ses ondes?
    Je vous propose, dés aujourd'hui, d'ouvrir ici une rubrique consacrée à cette idée. Elle aurait parfaitement sa place en "Culture".

    Toutefois, l'Anglais n'est pas le seul danger même s'il domine largement. Je suggère d'élargir la rubrique à tout "gobal spoken" que je traduirais ici par le "parlé mondialiste" ou "parlé global" qui, sous couvert d'une apparence couleur française, n'en est pas moins étrangère. Celui-ci est encore plus pernicieux puisqu'il laisse à entendre justement l'illusion d'une sonorité française. Or, à laisser ainsi se dégrader notre langue par une série de déformations tout aussi impropres que sans aucun sens, on finira alors pour des questions de sens, non pas par revenir au bon vocabulaire français qui sera regardé comme bien trop élitiste, mais aux mots anglais, puisqu'ils seront toujours plus proche de la réalité qu'ils recouvrent et surtout proche de l'usage populaire, véritable dictat de notre temps.
    Je pense à ces barbarismes tels que "enquêtement" pour enquête, à "tarmac" pour parler des pistes (même en tenant compte du mot Anglais entier tarmacadam), tous ces soi-disants jargons de soi-disants spécialistes qui font croire à des soi-disants journalistes qu'ils ont soi-disant tout compris à ce qu'ils sont soi-disants sensés relater.

    Vos courriers, Cher Boileau419, au-delà de la simple défense de la langue témoignent aussi du nécessaire combat politique contre le nivellement par le bas, du populaire contre l'élitisme - qui diffère toutefois d'un combat des masses contre les élites - , mais plus justement de la bêtise contre le savoir.

    Courtoisement.


    Ayant eu des ennuis de santé, j'ai dû m'absenter du forum. C'est avec joie que j'accepte votre proposition. C'est avec justesse que vous faites remarquer que l'anglais n'est qu'une partie du problème.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Boileau419
    Chevalier

    Hors ligne

    Inscrit le: 03 Nov 2008
    Messages: 161
    Localisation: Pékin

    MessagePosté le: 07/03/2009 05:34:19    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    j'ai entendu hier vendredi au bulletin de ré-information le mot "squat" à propos du saccage du consulat français à Gaza. Navrant.
    _________________
    Pour vaincre dans le combat, il faut du courage plus que de la courtoisie.
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 07/03/2009 11:55:44    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Quel serait le mot français que vous proposeriez pour le remplacer ?
    Revenir en haut
    Paxi
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 21 Oct 2007
    Messages: 2 690

    MessagePosté le: 07/03/2009 12:11:06    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Nous pourrions dire : l'occupation ou appropriation illégale de.... par des.......
    _________________
    Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret
    qui ne doive être connu et mis au jour. Luc 8 : 17.
    La force des mauvais se nourrit de la lâcheté des bons. Pie X.
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 07/03/2009 12:19:06    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    Occupation illégale est beaucoup moins précis. Des grévistes occupent parfois illégalement des lieux sans pour autant y habiter à l'année et sans dégrader le lieux.
    La notion de squat est devenu quelque chose de clair dans les esprits.
    Revenir en haut
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 07/03/2009 12:48:21    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    L'alternative au mot "squat" pourrait être "réquisition forcée"

    Mais réquisition implique qu'une "autorité" est derrière la décision.
    Si l'on admet que l'"autorité" peut ne pas être légitime, ça fonctionne assez bien.

    Autre possibilité, plus historique cette fois, serait le mot "sac" de saccage, mettre à sac. Il recouvre l'idée d'occupation et de pillage des biens se trouvant dans l'espace occupé, y compris l'espace lui même. Le simple fait pour un impie de pénétrer dans un espace sacré relève du sac. Ainsi, le simple fait de pénétrer dans un domicile et de l'occuper, équivaut à un "viol" de l'espace privé. Tous ceux qui ont connu le désagrément d'avoir été cambriolé comprendront de quoi je parle.
    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Petit Gaulois
    Administrateur

    Hors ligne

    Inscrit le: 16 Jan 2007
    Messages: 6 359

    MessagePosté le: 08/03/2009 15:17:46    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ? Répondre en citant

    La notion de mise à sac ramène à quelque chose d'une courte durée. Alors que beaucoup de squat durent des années.

    Je suis désolé, Boileau, mais je ne suis pas sur cette critique. Il n'existe pas actuellement de mot français qui pourrait remplacer le mot squat de façon correcte. Retirer les anglicismes et un acte de sauvegarde de notre langue. Mais enrichir notre langue d'un nouveau mot utile va aussi dans "le sens de la vie" de la langue française. Les mots ne sont pas intrinsèquement mauvais parce qu'anglais. Ils sont intrinsèquement mauvais quand ils tuent notre langue en pervertissant et en rendant débile notre capacité à communiquer.

    Qu'en pensez-vous ?
    Revenir en haut
    Contenu Sponsorisé






    MessagePosté le: 18/10/2017 18:38:38    Sujet du message: Lutte contre les anglicismes sur RC : est-ce sérieux ?

    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Culture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Aller à la page: 1, 2, 3  >
    Page 1 sur 3

     
    Sauter vers: