Le Forum Courtois Index du Forum Le Forum Courtois
pour discuter autour de Radio Courtoisie
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ    RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil  ConnexionConnexion 
PortailBlogue Radio Courtoisie PortailSite Radio Courtoisie
  • Grille générale des programmes : Semaines A  Semaines B  Semaines C  Semaines D
  • Ecouter Radio Courtoisie Ecoutez Radio Courtoisie

    La « diversité » recyclée de Nicolas Sarkozy

     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société
    Sujet précédent :: Sujet suivant  
    Auteur Message
    Roland
    Champion courtois

    Hors ligne

    Inscrit le: 17 Nov 2007
    Messages: 7 602
    Localisation: la Lune

    MessagePosté le: 18/12/2008 15:22:47    Sujet du message: La « diversité » recyclée de Nicolas Sarkozy Répondre en citant

    La « diversité » recyclée de Nicolas Sarkozy

    Présent Article extrait du n° 6741 du Vendredi 19 décembre 2008
    Abonnez-vous

    Comment se défendre de vouloir faire de la « discrimination positive » en annonçant des mesures de discrimination positive ? Nicolas Sarkozy s’est essayé, mercredi, à ce difficile exercice, devant les élèves de la prestigieuse Ecole polytechnique de Palaiseau. Son « discours de Polytechnique », que les mauvaises langues qualifient déjà de discours de Polyethnique, n’a pas trompé Malek Boutih, ancien président de SOS-Racisme : « Plus que les mesures, ce que je retiendrai c’est la première partie, qui restera, à mon avis, un grand discours du quinquennat, et, peut-être, quelque chose qui marquera l’histoire de notre pays. »

    Le saviez-vous ? « C’est le miracle de la République d’avoir forgé l’unité de la France sans nous avoir condamnés à l’uniformité », assure le discours présidentiel (exception faite sans doute du jacobinisme égalisateur et du nivellement assuré par la guillotine…). « C’est le miracle de la République d’avoir fait de la France la grande patrie… » L’unité de la France, « les rois l’avaient rêvée, la République l’a réalisée… » (Sic, sic, re-sic…). Cette unité, façon 2008, ce sera la « diversité » !

    Le MRAP et la LICRA s’en sont d’ailleurs félicités, avec un enthousiasme inégal mais réel : l’entourloupe sémantique du Président n’empêche pas le message de passer.

    L’entourloupe, c’est le remplacement de la discrimination positive en faveur des « minorités visibles », par la discrimination positive en faveur des victimes des inégalités sociales. « C’est par le critère social qu’il faut prendre le problème parce que les inégalités sociales englobent toutes les autres », a déclaré Sarkozy. Mais pour être mieux compris, il ajoutait plus loin : « En réduisant toutes les fractures sociales, on réduira du même coup toutes les fractures ethniques. »

    En avant, donc, pour les mesures : « Pas de République réelle sans volontarisme républicain. » Il suffira d’apporter la preuve de son manque de moyens ou de sa position sociale défavorisée (sur quels critères ?) pour bénéficier de coups de pouce dans les classes préparatoires, dans les entreprises, dans le recrutement des fonctionnaires et j’en passe. Il va de soi que de telles mesures « positives » ne sauraient favoriser une famille nombreuse, mère au foyer, un seul salaire réputé confortable, peu d’aides sociales de ce fait, qui rame pour payer les études supérieures de ses enfants. Il faut savoir délimiter le champ du privilège…

    Les mesures proposées par Sarkozy sont multiples. Elles sont d’abord centrées sur l’accès aux grandes écoles par le biais de quotas (jusqu’à 30% en 2010) de lycéens boursiers recrutés d’office dans les classes préparatoires, pour réparer l’ascenseur social en panne. C’est prendre le problème par le mauvais côté : si tant de jeunes, issus de l’immigration mais tout autant les jeunes Français de souche ne peuvent aujourd’hui rêver de développer tous leurs talents, ce n’est pas parce que l’école met en place une discrimination qui les brime, mais parce que si souvent elle les déséduque, les décervèle à dessein, refuse de les rendre intelligents. Là est le vrai scandale ; il ne se réglera pas par la multiplication des « minorités visibles » dans les postes en vue.

    Tout en se défendant donc de vouloir faire de la promotion ethnique, Sarkozy – élu sur un programme de respect de l’identité française – propose des mesures qui visent précisément cela. « En 2009, le gouvernement proposera à 100 grandes entreprises d’expérimenter le CV anonyme. » (1) Au-delà d’un certain seuil, les entreprises devront justifier des actions entreprises pour la « diversité ». Un label récompensera les meilleures d’entre elles. Les marchés publics seront réservés à celles qui marchent droit à cet égard. Même les partis politiques verront leur financement public conditionné par la promotion de la « diversité » dans leurs rangs ; un rapport public en rendra compte. Les télévisions devront respecter un semblable cahier des charges. (2)

    Comment faire pour évaluer tout cela, alors même que le président de la République a assuré que, si « la France doit se doter d’outils statistiques permettant de mesurer sa diversité », ces instruments « ne doivent pas traduire une vision ethnique de notre société » ? C’est délicat. Très délicat. Si bien que Sarkozy ne s’est pas appesanti sur cette question. Mais il a donné deux éléments de réponse

    D’une part, la HALDE (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), qui réalise bel et bien son travail selon les critères visés par la loi (âge, sexe, handicap, mais aussi orientation sexuelle, nationalité, origine ethnique, religion, appartenance syndicale, etc.) verra ses compétences étendues. C’est un véritable pouvoir de flicage qui lui sera concédé : le « pouvoir d’effectuer des contrôles inopinés sur les lieux de travail ».

    Deuxième élément : la nomination de l’industriel musulman d’origine kabyle, Yazid Sabeg, chantre de la discrimination positive, au poste de « commissaire à la diversité et à l’égalité des chances ». De lui on peut dire qu’il n’a pas été choisi sur le critère de la défaveur sociale. Fils aîné d’une famille de 13 enfants immigrée en 1952, il a su s’imposer dans le milieu industriel, financier et politique. Au point que même Le Monde cherche une explication rationnelle, donnée en ces termes : « Son appartenance à la franc-maçonnerie – “J’y compte beaucoup d’amis”, admet-il – n’est sans doute pas totalement étrangère à son exceptionnelle ascension. »

    L’égalité demeurera pour longtemps un bien à distribuer avec parcimonie. Nous savons avec Orwell que « tous sont égaux mais certains sont plus égaux que d’autres ». La nouveauté, c’est qu’il suffira d’être « divers », selon des critères fixés par l’Etat, pour avoir un droit de priorité sur tous les autres.

    JEANNE SMITS

    ----------------------------------------------------------
    (1) Pouvait-on trouver meilleur endroit que Polytechnique pour expérimenter le CV anonyme? Il suffit en effet signer par un X

    (2) Verra-t-on cette même diversité appliquée aux chaînes étrangères qui diffusent par satellite?

    Plus les jours passent et plus on se demande s'il n'aurait pas mieux valu Ségolène que cet huluberlu.

    _________________
    “En France, on partage les risques, pas les bénéfices !”
    RdL
    Revenir en haut
    Publicité






    MessagePosté le: 18/12/2008 15:22:47    Sujet du message: Publicité

    PublicitéSupprimer les publicités ?
    Revenir en haut
    Montrer les messages depuis:   
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum Courtois Index du Forum -> Discussions générales -> Actualité, société Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
    Page 1 sur 1

     
    Sauter vers: